Ce qu’il faut savoir après avoir donné sa vie à Christ

Tu es maintenant prêt à vivre une toute nouvelle vie !

Écrit par Tony Jackson
Ce qu’il faut savoir après avoir donné sa vie à Christ

Tu as maintenant demandé à Jésus qu’il entre dans ta vie, tu as mis en ordre tes dettes envers les autres, dans la mesure de ce dont tu es conscient, tu as reçu le pardon pour tes péchés, et tu es en paix avec Dieu. Un fardeau t’a été ôté, tu te sens léger et prêt à vivre une nouvelle vie en Christ, une vie digne de ce nom.

La Bible dit : « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres. » Ephésiens 2, 1-3.

Nous voyons ici combien la miséricorde de Dieu est grande : il a effectivement voulu nous sauver de circonstances qui pouvaient sembler irrémédiables. Non seulement, nous sommes sauvés de nos péchés, mais aussi de l’influence de la puissance de l’esprit qui pousse les hommes à agir d’une manière complètement indépendante de leur volonté.

Une nouvelle vie en Christ = un tout nouveau désir

Ce passage nous révèle également comment nous devons vivre en tant que chrétiens. Par expérience, nous devons admettre que nous sommes encore liés à notre propre nature — à la manière dont nous pensons, réagissons à l’égard de certaines personnes et situations, à la manière dont nous réagissons lorsque nos sentiments fluctuent en fonction de notre humeur, aux fois où nous ne pouvons nous empêcher de faire du mal. Nous voyons que nous continuons « d’accomplir les désirs de la chair », bien souvent sans même en avoir conscience, mais en réalisant ce que nous avons fait, seulement une fois l’événement passé. Mais la différence maintenant, c’est que nous savons que ce n’est pas ainsi que nous voulons être. Si Dieu a choisi de déverser son amour sur nous en nous sauvant de cette manière, alors il a sans doute pour nous des plans encore plus grands que le simple pardon des péchés.

Nous lisons plus loin en Ephésiens 2, 8-9 : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » Par la foi, le don de Dieu à savoir la grâce est venu sur nous lorsque nous nous sommes tournés vers Jésus pour demander, et recevoir, le pardon pour nos péchés. Nous devons persévérer dans cette foi pendant toute notre vie de chrétien ; cette foi qui attire la grâce la grâce signifiant aussi la puissance pour être secourus lorsque nous sommes dans le besoin. (Hébreux 4, 16) C’est la puissance de pouvoir dire « Non ! » à chaque fois que nous sommes tentés à continuer de vivre comme nous avions l’habitude de le faire. C’est la puissance pour vaincre la colère, l’amertume, l’envie, la rancœur envers les autres à cause de la manière dont ils nous ont traités, et la puissance de pouvoir plutôt leur pardonner, prier pour eux ; bref, cela transformera notre vie.

Recherche la puissance de Dieu pour vivre une vie de victoire

C’est là la vie d’un chrétien — une vie de combat contre le péché et contre Satan ; une guerre dans laquelle nous devons vaincre comme Jésus lui-même a vaincu. Il a vaincu le péché en étant obéissant à la voix de son Père tout au long de sa vie, et il a ensuite remporté la victoire finale sur Satan lorsqu’il a été crucifié sur la Croix du Calvaire. Le message de la croix, c’est la puissance de Dieu, dont Paul parle en 1 Corinthiens 1, 18. C’est la puissance dont nous avons besoin, nous aussi, pour vivre une vie de victoire.

Lis également : La Parole de la croix : la mise en pratique du christianisme

Nous avons besoin de saisir une foi personnelle en ces versets : « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Galates 2, 20. Et : « …sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. » Romains 6, 6. De cette manière, le Saint-Esprit nous donne la force de pouvoir suivre dans les traces de Jésus : nous perdons notre propre vie et obtenons sa vie en retour. Il faut que nous recherchions cette puissance afin de devenir victorieux ; cette puissance que Jésus avait promise à ses disciples avant qu’il ne monte au ciel. Cette puissance est aujourd’hui à la portée de tous ceux qui cherchent à être libérés d’eux-mêmes et à vivre uniquement pour plaire au Seigneur.

Lis également : Pourquoi ai-je besoin du Saint-Esprit ?

Pense qu’une personne qui auparavant « sortait de ses gonds » à la moindre petite provocation peut maintenant devenir une personne douce ! Lorsque nous sommes crucifiés avec Christ, nous recevons le pouvoir pour vaincre dans la tentation. C’est un témoignage magnifique pour ceux qui nous connaissent : ils peuvent voir que quelque chose s’est produit dans notre vie !

Tu ne peux pas y arriver seul

Si nous voulons nous développer en tant que chrétiens, nous avons besoin de nourriture. Et nous trouvons cette nourriture en lisant dans la Bible — c’est le guide de la vie — et en priant pour combler nos manquements pour devenir de plus en plus semblables à Jésus, et en priant pour les autres. Dans les deux cas, nous avons besoin de l’aide et de la direction du Saint-Esprit. Il a inspiré les auteurs des livres dans la Bible ; c’est le Saint-Esprit qui les a poussés à écrire ce qu’ils ont écrit. Nous avons aussi besoin de rencontrer d’autres personnes qui vivent, elles aussi, une vie de victoire, dans la mesure de leur compréhension. Le fait de pouvoir partager avec les autres notre espérance et nos besoins, construit la communion, et c’est une bonne aide pour nous, pour grandir dans notre propre vie.

Nous devons nous attendre à recevoir de l’aide de Dieu. Il est le Père — un Père qui ne souhaite que le meilleur pour ses enfants — et il veut développer une relation personnelle avec chacun de ses enfants. « Le Seigneur, l’Eternel, m’a donné une langue exercée, Pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu ; Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, Pour que j’écoute comme écoutent des disciples. Le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille, Et je n’ai point résisté, Je ne me suis point retiré en arrière. » Esaïe 50, 4-5. Soyons de ceux qui se réveillent chaque matin et qui laissent Dieu leur parler, et qui sont déterminés à accomplir ce que Dieu leur dit. Il nous donnera toute la force (la grâce) dont nous avons besoin pour accomplir ce qu’il nous demande de faire. Nous abandonnons ainsi notre vie à Jésus : nous, qui de naissance et par habitude n’étions que des pécheurs, nous avons été appelés par Jésus à vivre une vie complètement nouvelle en Christ, une vie qui honorera et louera son nom !

Tu as pris une bonne décision en choisissant de te tourner vers Jésus. Son désir, c’est de t’aider et de te transformer complètement au-dedans de toi. Il veut te bénir au-delà de tout ce que tu peux imaginer ou souhaiter. Continue de lui faire confiance de tout ton cœur, et tu expérimenteras de grandes choses dans ta vie.

 

Notre page thème « Vie chrétienne – le commencement » ainsi que les articles suivants devraient probablement t’intéresser :