Comment j’ai découvert la clé pour recevoir la grâce

« Il y a quelques années, une question m’est venue à l’esprit… » Lis cet article au sujet d’une période qui a transformé la vie de Thomas Auchet.

Écrit par Eunice Ng
Comment j’ai découvert la clé pour recevoir la grâce

Comment recevoir la grâce de Dieu

Dans l’Epître de Jacques, il y a un verset qui peut t’aider dans chaque situation. J’en ai fait l’expérience moi-même. C’est un verset très simple, et il est donc très facile à retenir.

« Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Ecriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » Jacques 4, 6.

C’est un verset très connu, et si tu te rappelles ce verset dans chaque situation de la vie quotidienne, il peut être la solution à tes problèmes. Lorsque tu parles à quelqu’un qui est désagréable envers toi, sois humble et tu sauras comment réagir de la bonne manière. Lorsque tu dois prendre une décision, aussi petite soit-elle, sois humble et Dieu te donnera sa grâce pour que tu saches quelle décision prendre. Ce verset m’a beaucoup aidé au cours des dernières années.

« Je ne suis rien »

Il y a quelques années, j’étais à une conférence chrétienne à l’occasion de Nouvel An. C’était le 31 décembre, et j’assistais à une réunion lorsque cette pensée m’est soudainement venue à l’esprit : « Pourquoi suis-je ici ? Est-ce que j’ai personnellement choisi d’être ici ? » Je fréquentais les réunions chrétiennes et j’aimais passer du temps avec mes amis et avec le groupe de jeunes. J’aimais aussi pouvoir participer aux activités et collecter des fonds. Mais Dieu m’a envoyé cette question : « Pourquoi es-tu ici ? As-tu personnellement choisi d’être ici ? » Il fallait alors que j’admette à moi-même que je me trouvais là avec mes propres forces, et c’était justement parce que j’avais un si grand égo qu’il fallait qu’il m’affronte avec cette question.

Après ce que j’ai pu expérimenter pendant la conférence, j’ai traversé une période critique. J’étais très faible sur le plan émotionnel, et cela a été une période très triste pour moi. Elle a duré cinq ans environ. Mais Dieu devait me traiter d’une manière différente pour pouvoir briser ma force humaine. Il m’a montré que mes propres raisonnements ne pouvaient pas me mener au bonheur. J’avais tant de questions sans réponses. Pourtant, il fallait que je passe par cette situation difficile dans laquelle Dieu a pu me montrer : « Tu n’es rien par toi-même. »

Je me souviens que quelqu’un a dit une fois qu’on a besoin de plonger son doigt dans la terre et de se rappeler d’où on vient, pour parler de manière imagée. Nous sommes comme de la poussière dans ce vaste univers, et pourtant nous sommes si fiers et prétentieux que nous osons remettre Dieu en cause ! Par moi-même, je ne pouvais pas trouver le chemin qui mène au bonheur et au repos. Il fallait que je m’humilie. Je devais admettre que c’était uniquement par la grâce de Dieu que je pouvais affronter la vie et marcher sur le chemin que Jésus avait frayé. (Jean 5, 30)

« Je ne suis rien » ne signifie pas que je n’ai pas de valeur. Je suis très précieux aux yeux de Dieu. Il m’a parfaitement créé. Mais pour recevoir la grâce de Dieu sur ma vie, il faut que je reconnaisse qu’il est le Dieu Tout Puissant qui tient toutes choses entre ses mains. Ses mains peuvent me relever si je m’humilie moi-même, mais elles peuvent aussi m’abaisser si je m’enorgueillis.

Je me souviens avoir lu le chapitre 5 de l’Evangile selon Matthieu à propos des béatitudes. « Heureux les pauvres en esprit », etc. Et j’ai pensé : « Ok, si je crois cette simple parole, je serai béni. » Si je m’humilie moi-même, Dieu me bénira. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Et c’est pourquoi je suis tellement reconnaissant pour cette période. J’ai véritablement expérimenté que c’est possible par la grâce de Dieu.

Pendant cette période, je ne comprenais pas vraiment ce qui m’arrivait. Mais aujourd’hui, je suis totalement convaincu que le chemin se trouve dans l’abaissement. Chaque jour, je me rappelle ce verset. Il est vraiment simple, en fait. Si je me retrouve face à deux voies, je peux toujours choisir la voie où je m’abaisse. Être humble, c’est là le chemin. Tu ne peux jamais te tromper en choisissant ce chemin.

Lis aussi : Une meilleure compréhension de la grâce

L’homme n’est rien

Je suis docteur et je travaille dans une unité de soins intensifs. Je vois beaucoup de décès et de personnes en fin de vie. Cela m’a aussi montré à quel point nous ne sommes « rien ». Je suis assis là, en bonne santé, mais qui sait si je ne vais pas me retrouver en soins intensifs dans deux ou trois heures ? Peut-être que j’aurai un accident de voiture, ou peut-être que je suis malade mais que je ne le sais pas encore. Donc, nous ne sommes rien.

J’ai rencontré tant de personnes, des personnes très jeunes. En l’espace de quelques jours ou semaines, elles ne sont plus là. C’est aussi quelque chose qui m’a aidé à penser au sérieux de la vie, et à quel point notre condition en tant qu’êtres humains est fragile.

A la fin de ta vie, tu vois clairement les résultats de la vie que tu as vécue. J’ai vu des gens qui ont vécu pour eux-mêmes, et ils se retrouvent alors seuls, tristes et aigris. J’ai aussi vu beaucoup d’autres personnes qui sont en paix, entourées de leurs familles. Je pense que ce sont les fruits de leur vie. Cela m’a aussi aidé.

« Et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » 2 Corinthiens 12, 9. La clé pour recevoir la grâce se trouvait là, juste devant moi. Il fallait que je renonce à moi-même. C’était dans ma faiblesse que Dieu pouvait m’aider. Cette clé a ouvert une nouvelle porte. Et derrière cette porte se trouve le chemin pour devenir un vrai disciple de Jésus. Il s’est humilié lui-même jusqu’à la mort de la croix ! (Philippiens 2, 8) C’est un chemin qui mène au ciel, c’est le chemin de l’abaissement.

Mon profond désir est de marcher fidèlement sur ce chemin. La vie éternelle se trouve au bout, quelle récompense ! Et les résultats de cette vie ici sur terre sont la paix, la joie et le vrai bonheur. Je peux recevoir tout ce dont j’ai besoin jusqu’à la fin de ma vie.

Dieu fait grâce aux humbles. C’est une loi de Dieu simple et éternelle.

Notre page thème à propos de la grâce ou les articles ci-dessous devrait probablement t’intéresser.

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.