Qui verra Jésus ?

Jésus dit que seuls certains pourront le voir. Fais-tu partie de cette minorité ?

Écrit par ChristianismeActif
Qui verra Jésus ?

Jésus dit à ses disciples : « Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. » Jean 14, 19.

Qui verra Jésus ?

Jésus aurait pu se montrer à tous les hommes en venant frapper à leur porte ou en accomplissant des miracles pour chacun d’eux. Mais ce n’est pas comme cela que Dieu avait prévu les choses. Dieu a fait en sorte que seuls ceux qui vivent avec Jésus et qui lui permettent de demeurer dans leur cœur sont capables de le voir.

Il existe une très grande différence entre l’esprit du monde et l’Esprit de Dieu. Satan est le prince de ce monde, et c’est lui qui contrôle l’esprit du monde. Cet esprit est soutenu par les esprits méchants dans les lieux célestes. Aussi longtemps qu’une personne se trouve dans l’esprit du monde, celui qui est le maître dans ce monde aveugle ses yeux. C’est pourquoi elle ne peut pas voir ou comprendre la splendeur qui vient de l’évangile. Le même esprit vit dans le Père et dans Jésus. Jésus dit que s’ils le connaissaient, ils connaîtraient aussi son Père. (Ephésiens 6, 12 ; 2 Corinthiens 4, 3-4 ; Jean 14, 7)

Jésus frappe à la porte

Parce que l’Esprit de Jésus est complètement l’opposé de l’esprit du monde, ceux qui sont dans l’esprit du monde ne pourront jamais comprendre celui de Jésus. Jésus se tient à la porte et frappe (Apocalypse 3, 20). Mais il n’y a qu’une seule poignée sur cette porte, et elle se trouve à l’intérieur. Il ne pourra donc entrer que si tu lui ouvres la porte. Il faut que tu le veuilles. Il ne veut pas des esclaves. Il ne veut que des fils et des filles du Dieu tout-puissant. Ceux qui ont ce désir au-dedans d’eux et qui ont été appelés à vivre cette vie avant même la fondation du monde. Ce sont eux qui ouvrent la porte pour qu’il puisse entrer. Ils sentent que c’est ce qu’ils désirent pour leur vie.

Si tu es lassé du monde et de ce qu’il peut te proposer, et si tu as fait l’expérience de ces citernes crevassées qui se remplissent d’une eau toxique et empoisonnée qui te détruit, toi et ta vie – si tu es las de toute cela, ouvre donc la porte à Jésus ! Jésus se tient devant ta porte, et il s’écrie : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. » Ce fleuve d’eau vive, c’est Jésus, et lorsque ce fleuve entre en nous, nous recevons le même esprit et la même vie que lui. (Jean 7, 37-38 ; Jean 4, 14)

Nous serons avec Jésus pour toute l’éternité !

Nous devenons alors actifs dans tout ce qui est bien. Et une transformation totale a lieu dans notre vie. Tout est nouveau. Nous nous abreuvons à cette source qui coule limpide comme du cristal depuis le trône de Dieu et de l’Agneau. Elle entre en nous, et tout ce qui était impur est livré à la mort. De l’eau claire comme du cristal coule alors de nous pour les hommes. Ils voient une vie en Christ, ils voient le vrai christianisme. C’est une gloire énorme !

Jésus dit : « Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus… » Mais il dit à ses disciples : « Mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. » Jean 14, 19. Ainsi, ceux qui verront Jésus, ce sont ceux qui sont dans le même esprit et qui ont la même aspiration. Ils le verront et ils seront avec lui pour toute l’éternité. Mais les autres ne le verront plus jamais. Il y aura une séparation extrêmement forte. Et il y a également une séparation extrêmement forte entre ceux qui sont dans l’esprit du monde et ceux qui sont dans l’Esprit de Dieu pendant leur vie sur terre. Loué soit Dieu pour cela.

Cet article est basé sur un discours de Kaare J. Smith en date du 24 janvier 2020.

 

Les articles suivants devraient probablement t’intéresser également :

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.