Les précieuses possibilités que nous donne la lumière de Dieu

Si nous aimons la lumière, nous pouvons devenir des enfants de lumière !

Écrit par Johan Oscar Smith
Les précieuses possibilités que nous donne la lumière de Dieu

Un visage lumineux et ouvert, un chemin honnête et juste, une vie irréprochable et remplie de vertus : le chemin vers ces choses a été révélé, et pourtant il est voilé pour ceux qui périssent.

Paul se recommandait lui-même à toute conscience d’homme comme quelqu’un qui avait rejeté tout ce qui se faisait en secret, qui n’avait point une conduite astucieuse et qui n’altérait point la Parole de Dieu. (2 Corinthiens 4, 2-3) Et pourtant, son Evangile était voilé.

Le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence des incrédules, de sorte que la cupidité, la vanité, la recherche d’honneur, l’ivrognerie, l’immoralité, l’envie, la préoccupation des choses éphémères etc. éteignent la lumière de l’Evangile. Tous ces péchés naissent dans l’esprit de l’homme, et s’ils arrivent à gagner du pouvoir sur une personne, ils peuvent la mener jusque dans les plus profondes ténèbres et condamnations. Les hommes païens livrent leurs corps comme des instruments d’iniquité jusqu’à ce que la mort et la corruption les anéantissent.

En revanche, nous qui par la grâce de Dieu avons reçu la lumière de l’Evangile et le Saint-Esprit ne devons pas laisser le péché régner dans nos corps mortels ni obéir à ses convoitises. Par la puissance de Dieu, nous devons tenir nos corps assujettis et vaincre le péché.

Par la loi, il était impossible de vaincre les convoitises dans la chair. C’est la raison pour laquelle Dieu a dû envoyer son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, à cause du péché ; et il a condamné le péché dans la chair. En faisant cela, il a inauguré une voie nouvelle et vivante à travers le voile, c’est-à-dire à travers la chair.

Lorsque la lumière de Dieu brille

Autrefois, la lumière de Dieu brillait en-dehors du corps et ne jugeait que les péchés manifestes, mais aujourd’hui, sa lumière s’est frayé un chemin à l’intérieur du corps pour juger la racine et la source mêmes du péché. Lorsque la lumière de Dieu entre dans le corps, elle apporte un jugement, mais cela ne doit pas être confondu avec la condamnation. Cette lumière nous offre sans cesse de nouvelles possibilités de voir notre propre nature corrompue et de nous juger nous-mêmes. C’est pourquoi Pierre écrit au chapitre 4 de sa première épître que c’est maintenant le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu — avec nous. Nous serons jugés dans la mesure de lumière que nous aurons reçue. Lorsque la lumière de Dieu entre dans le cœur, elle juge les pensées et les sentiments secrets du cœur. Si nous sommes d’accord avec ce jugement, la lumière qui l’a apporté devient notre possession personnelle et notre vie.

Nous sommes tentés de la sorte pour que notre amour envers la lumière de Dieu et la vérité soit éprouvé. Lorsque nous reconnaissons progressivement la lumière de Dieu, notre désir de résister à Dieu disparaît. Nous vainquons alors les convoitises de la chair, et le corps du péché est peu à peu anéanti pour laisser la place à la nature divine. Quel chemin béni — un chemin rempli de souffrances, de la croix et du jugement à l’égard de la chair, mais également d’un délice et d’une joie véritable dans notre être intérieur, en communion avec Dieu et ses enfants dans la lumière !

Dieu nous a donné son Saint-Esprit et sa puissance pour que nous puissions utiliser cet Esprit comme un guide et cette puissance afin de pouvoir être vainqueurs sur nos chemins intérieurs. Alors le jugement de Dieu peut agir en nous et nous donner de la compréhension sur des domaines où auparavant nous nous trouvions dans l’obscurité totale. Nous attendons l’Eternel sur la voie de ses jugements.

Des enfants de lumière !

Bien évidemment, lorsque la lumière de Dieu se fraye un chemin dans la chair, il y a des souffrances dans la chair, mais ce chemin mène justement à la mort du péché et à la destruction du corps du péché qui est la source de tout péché et de tout mal. Si nous supportons ces souffrances avec lui, nous serons glorifiés avec lui. Sur ce chemin, la lumière et la sagesse deviendront nos possessions personnelles, et par ces souffrances, si nous les supportons patiemment, nous pourrons régner avec lui pour toute l’éternité. Nous régnerons même avec lui dans cette vie présente.

Si quelqu’un est prêt à laisser la lumière de Dieu régner, sa compréhension assombrie sera éclairée afin que dans la sagesse, il puisse travailler avec Dieu à sa sanctification et au salut de son âme. Croyez en la lumière pendant que vous avez la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla et se cacha loin d’eux. (Jean 12, 36) Si nous croyons en la lumière lorsqu’elle brille dans nos cœurs, même si elle expose un bon nombre de choses dont nous devons nous juger, nous serons des enfants de lumière. Pense à cela un instant ! Des enfants de lumière ! Quels enfants glorieux ! Cependant, si nous ne croyons pas, Jésus se cachera rapidement loin de nous et nous nous retrouverons de nouveau dans les ténèbres.

Le rayonnement de la lumière de Dieu me fera sortir des ténèbres, et l’Esprit de Dieu rendra mon esprit humain vivant, car il est écrit que le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. C’est de cette manière que nous pouvons avoir part à la nature divine : notre nature pécheresse est anéantie, et la nouvelle vie se développe.

Cet article a été traduit du norvégien et est une version légèrement révisée de l’article initialement publié sous le titre « Lorsque la lumière brille dans le corps » dans la brochure périodique de BCC Trésors Cachés (Hidden Treasures) dans l’édition de novembre 1912.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Notre page thème à propos du développement dans la vie chrétienne ainsi que les articles suivants devraient probablement t’intéresser : 

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.