Voici la solution dont j’avais besoin

Lorsque Jésus m’a révélé cette vérité primordiale, j’ai reçu la solution à ce qui m’avait tourmentée pendant un certain temps.

Écrit par Christina Janz
Voici la solution dont j’avais besoin

Bien souvent, il m’est arrivé de me demander pourquoi je trouvais cela si difficile de pardonner aux autres lorsque j’estimais qu’ils m’avaient causé du tort.

Pourquoi est-ce que je leur en gardais si longtemps rancune ? Pourquoi est-ce que je n’arrivais pas à pardonner les injustices, même lorsque j’avais l’impression d’avoir effectivement pardonné ? Pourquoi ces choses restaient-elles ? Je savais qu’il devait y avoir une réponse quelque part, il devait bien y avoir quelque chose de profondément ancré en moi-même, mais j’ai mis du temps à découvrir la réponse. C’était sans doute un manque d’amour, non ? Mais dans ce cas, pourquoi est-ce que je manquais d’amour ?

Par nature, je ne suis pas une personne très sociable. Je « n’aime pas les idiots » et je peux facilement me vexer, car je suis une personne très sensible. Je sais qu’il n’y a pas de mal à être sensible, puisque cela fait aussi de moi une personne empathique et attentionnée. Mais d’où venait alors le problème ?

Je voyais aussi que j’ai beaucoup d’exigences envers les autres. Toute ma vie, j’ai essayé de suivre la règle d’or en Luc 6, 31 et de faire pour les autres ce que je voudrais qu’on fasse pour moi. Mais lorsque je sentais qu’ils ne me rendaient pas la pareille, je relâchais la garde et je les traitais avec dédain. Je remarquais aussi que j’essayais ensuite d’éviter certaines personnes, au lieu de traiter le fond du problème de mon comportement.

Mais j’ai maintenant la réponse à mes questions, cette réponse que Jésus m’a révélée récemment. Si je considère les autres avec dédain, qu’y a-t-il au revers de la médaille ? Je me place moi-même au-dessus des autres. Et je néglige le verset « … mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. » (Philippiens 2, 3)

La réponse à mes « pourquoi »

Tous mes « pourquoi » se résumaient finalement à une seule chose.

J’ai compris que j’étais coupable de tout cela : l’orgueil, le manque d’humilité, me considérer moi-même comme quelqu’un de meilleur que mon prochain, comme quelqu’un de meilleur que d’autres que Dieu a créés avec autant d’amour et de soin que moi, et ce dans un objectif parfait.

J’ai maintenant commencé à prier chaque jour pour perdre ma fierté et pouvoir m’abaisser de plus en plus sur le chemin de l’abaissement. Je ne pourrai jamais aimer mon prochain, mes amis et ma famille en vérité si je ne recherche pas l’humilité de tout mon cœur. Je ne peux pas réconforter, bénir ou encourager les autres si je suis imbue de ma propre personne. Il faut que je haïsse mon orgueil en profondeur.

Je suis une personne « artistique » et j’ai souvent plein de projets créatifs en cours. Dernièrement, mes projets ont mal tourné et ont échoué les uns après les autres. Je me demandais pourquoi cela devait m’arrivait et j���étais très frustrée.

Et là encore, j’ai reçu une révélation. Puisque j’avais demandé à Dieu qu’il brise mon orgueil, il avait probablement commencé à répondre à mes prières d’une manière très pratique ! Et il va continuer de m’aider de plusieurs autres manières, et me donner la grâce de pouvoir être libérée de mon orgueil sous toutes ses formes, pour que je puisse devenir un disciple, et aimer et bénir les autres.

« Et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Michée 6, 8.

Notre page thème à propos de l’humilité ou l’article ci-dessous devraient probablement t’intéresser :