Passer directement au contenu

Un rappel pour comprendre combien il est important d’obéir

Quand on néglige les rappels subtils de l’Esprit à faire le bien, on ne peut que le regretter pour finir.
How important obedience is

J’étais en train de fermer une vidéo sur YouTube au sujet d’un artiste très connu que je venais de montrer à ma classe de lycéens, lorsqu’un commentaire en dessous de la vidéo a attiré mon attention. Il contenait le lien d’un site internet où il y avait plus d’informations au sujet de l’artiste. J’ai cliqué sur le lien et j’ai commencé à regarder les galeries photos et à lire les informations qui se trouvaient sur ce site. Une pensée m’a alors effleuré l’esprit : « Est-ce vraiment une bonne manière d’utiliser mon temps ? »

J’ai malgré cela ignoré cette pensée et j’ai continué ma lecture. Très rapidement, les informations qui figuraient sur cette page ont fourni plus de détails au sujet de la vie de cet artiste, qui était loin d’être édifiante. Pour résumer, cette personne a vécu une vie impie et pécheresse. A ce moment-là, j’ai clairement réalisé que je devais arrêter de lire. J’ai ressenti immédiatement du regret de ne pas avoir écouté cette petite voix quand elle s’est manifestée la première fois.

Il vaut mieux obéir que de faire des sacrifices

La pensée qui m’était venue discrètement un peu plus tôt était l’Esprit de Dieu, qui m’avertissait avec douceur de cesser ce que j’étais en train de faire. Si j’avais obéi immédiatement, je n’aurais jamais lu ces informations qui m’ont troublée, et elles ne seraient pas entrées dans mon esprit.

Un verset m’est alors venu : « L’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix », Romains 8, 6. Dieu travaille par son Esprit pour me mener à une vie heureuse, libre du fardeau du péché et de l’impiété. Dans cette circonstance, l’Esprit a cherché à me guider pour que j’utilise mon temps d’une manière bénéfique, plutôt que destructrice. La voix de l’Esprit n’est qu’une aide et une bénédiction pour moi si je lui suis obéissante. Ce n’est pas de l’esclavage ! Les choses contre lesquelles il m’avertit sont les choses qui veulent me dérober ma paix et ma joie.

Si l’affection de l’Esprit est la vie et la paix, je n’ai qu’une chose à faire lorsque je sens que la voix de l’Esprit parle dans mon cœur : je dois obéir tout de suite ! Je peux alors être gardée dans le bien et l’Esprit de Dieu peut continuer à travailler en moi et me fortifier pour que je fasse le bien. 1 Samuel 15, 22 montre très clairement que c’est l’obéissance qui est agréable à Dieu et qui amène des bénédictions sur ma vie : « Samuel dit : L’Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Eternel ? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. »

Le prix et la récompense de l’obéissance

Obéir me coûte quelque chose. Je ne peux pas faire tout ce dont j’ai envie et suivre mes propres désirs et mes inclinations, et mon obéissance crée un court moment de souffrance. Mais quand est-ce que j’ai reçu de la joie et de la paix après avoir suivi mes propres désirs et convoitises ? Si j’obéis par la foi, même si je ne comprends pas nécessairement le résultat, Dieu me récompensera. Lorsque je regarde en arrière, je vois que la paix et la joie ont toujours été le résultat de l’obéissance.

Si je sens qu’il me manque la volonté ou le désir d’obéir, je peux prier à Dieu pour qu’il me remplisse d’envie d’obéir. Je peux aussi prier dans mes circonstances pour qu’il me donne la force de faire ce que son Esprit m’indique dans mon cœur.

Si je suis tentée à penser à des choses qui ne sont pas édifiantes et que j’ai lues, vues ou entendues dans le passé, je peux demander de l’aide à Dieu, afin qu’Il me donne la force pour chasser ces pensées. Philippiens 4, 8 est une arme redoutable envers de telles pensées : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. » Ces « frères » et « sœurs » sont ceux qui font partie de la véritable Eglise de Christ. (Matthieu 23,8 ; Matthieu 12, 50 ; Hébreux 2, 8-10…) Si je mets cette parole en pratique, mon esprit peut être purifié et je peux accéder à plus de vie et de paix.

Cela ne va pas de soi d’entendre la voix de l’Esprit, et ce n’est pas ma réaction naturelle de la prendre au sérieux et d’y obéir. C’est pour cela que je dois réellement m’exercer à cela. (1 Timothée 4, 7) Cette circonstance n’a fait qu’accroitre mon désir d’être attentive à la voix de l’Esprit et d’y obéir immédiatement. Je suis très reconnaissante parce que Dieu sait comment il peut me mener à la vie et à la paix !

Cet article vous intéressera sans doute aussi : 

Comment puis-je entendre la voix de Dieu ?

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

Etre chrétien

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.

Suivez-nous