Passer directement au contenu

Un diagnostic qui a créé un réveil qui a transformé ma vie

Ma vie a changé de nombreuses manières – et pas nécessairement de la manière à laquelle on pourrait s’attendre.

Au cours de l’année passée, j’ai senti un engourdissement du côté gauche de mon corps et des douleurs dans le dos. J’ai consulté plusieurs médecins, mais aucun n’a été en mesure d’expliquer ce qui se passait exactement dans mon corps. J’ai finalement pris rendez-vous avec le chiropraticien de la famille. Il s’est tout de suite fait du souci à mon sujet et il m’a fait faire un IRM du bas de mon dos et de mon cerveau.

J’ai tout d’abord jugé que tout cela était superflu et stupide. J’étais un homme résistant. Trois jours avant mon IRM, j’ai fait une grosse attaque. Heureusement, je n’étais pas au volant. Je m’étais arrêté à la station pour faire le plein pour la semaine. Je me souviens que lorsque j’étais en train de terminer, j’ai eu une étrange sensation dans mon bras. J’ai tenté d’appeler à l’aide mais aucun son n’est sorti de ma bouche. Un jeune homme a couru vers moi, c’est le dernier souvenir qu’il me reste. C’était terrifiant !

C’était le 6 mai 2017. A partir de ce jour, ma vie et la vie de ma famille ont changé à tout jamais !

Ma femme m’attendait dans la salle des urgences lorsque je suis arrivé. Elle m’a pris dans ses bras et nous avons pleuré. Nous avons prié ensemble et l’esprit de reconnaissance nous a rempli. C’est ici la journée que l’Eternel a faite… même cette journée-là. Peu après, la nouvelle nous est parvenue que j’avais une tumeur au cerveau. C’était irréel, j´étais dans l’incompréhension la plus totale.

Faire violence au ciel par la prière

J’étais angoissé. Je ne voulais pas de cette tumeur ! Je voulais retourner au travail ; reprendre ma vie comme elle était. J’ai commencé à prier… pour faire violence au ciel ! Je ne cessais de lire dans la Parole de Dieu et dans les autres écrits. J’étais physiquement quelqu’un de fort, mais j’étais effrayé à l’intérieur. J’ai commencé à combattre comme jamais auparavant ! Les pensées d’incrédulité, de doute et d’apitoiement – tout devait être mis à mort ! Les chaînes qui me liaient à ces pensées ont commencé à se desserrer et à se briser. J’ai continué à combattre ! Parfois, je pouvais entendre toute l’armée céleste qui m’encourageait ! La nuit précédant l’opération, nous avons mené une véritable guerre. Ma femme et moi avons prié ensemble. Je me suis endormi au son de sa voix qui lisait dans les Psaumes et en Esaïe.

Le chirurgien espérait que ma tumeur ne se soit pas répandue, mais c´était malheureusement le cas. Il fut incapable de tout retirer. Ce fut extrêmement difficile à accepter pour ma famille. J’étais encore en salle d’opération lorsqu’ils en ont été informés. Ils ont immédiatement prié et ont remercié Dieu que l’opération se soit bien passée. Ma femme a pris les enfants et a rejoint le jardin de l’hôpital. Là, ils se sont assis et ont pleuré ensemble. Dieu était à leurs côtés, il était leur réconfort. Après l’opération, il a été constaté sans grande surprise que le côté gauche de mon corps était temporairement paralysé.

Le fait de me rétablir après une opération du cerveau et de suivre une rééducation intensive pour retrouver mes capacités motrices a fortifié ma foi. Je n’avais plus rien ; je ne devais compter que sur Dieu ! J’ai commencé à goûter à la victoire. Parfois, j’avais presque l’impression de pouvoir toucher Dieu physiquement. Je n’ai jamais expérimenté cela de toute ma vie !

Lorsque le diagnostic fut établi, j’ai d’abord pensé qu’ils s’étaient trompés de personne, le diagnostic n’était pas le bon. J’ai alors compris que ce n’était pas la tumeur ou le cancer que je devais combattre, mais l’esprit d’incrédulité et de doute. Dieu pouvait immédiatement me retirer le cancer s’il le souhaitait. Peu importe comment les choses évolueraient avec mon corps, j’allais avoir la victoire dans mon combat spirituel ! Une possibilité m’est offerte de vaincre le péché dans ma vie et de faire des progrès sur le chemin du salut ! Je peux donc dire oui, je suis soutenu et renouvelé chaque jour.

Peu après l’annonce du diagnostic, un des frères anciens de l´Assemblée Chrétienne de Brunstad a demandé s’il pouvait prier pour moi. La nuit précédant sa venue, tous les esprits d’incrédulité, de doute et de peur se sont manifestés. J’étais physiquement malade ! J’ai passé la nuit entière à combattre ! Au lever du jour, mon corps était faible et mon esprit épuisé. Mais lorsque je suis entré dans la pièce où le frère se trouvait, tous ces esprits ont instantanément disparu ! Il a placé sa main sur moi et a dit : “Satan n’a plus aucun pouvoir sur toi !” Nous avons ensuite eu un moment de prière puissant ! A partir de ce moment, je n’ai plus jamais regardé en arrière ! Tu ne peux jamais être trop zélé pour Dieu ! Jamais !

Un seul jour à la fois

Je suis sur le point de terminer la première série de traitements. Six semaines de chimiothérapie et de radiothérapie. Je continue à m’appuyer sur la parole de Dieu ! L’amour que j´ai ressenti pour les autres est magnifique ! J’ai toujours eu le sentiment au cours de ma vie que j’avais peu à donner. Et aujourd’hui, au travers de cette épreuve, les choses ont changé ! Suis-je reconnaissant pour cette épreuve ? Oui ! Je n’aurais pas pu faire autant de progrès par moi-même – je n’aurais pas été autant affranchi du péché. Jamais ! Dieu m’aime tellement ! Il m’a simplement donné un petit coup de pouce. Réveille-toi !

Les hommes me demandent souvent si j’ai une liste de choses que je souhaite faire avant de mourir. Le désir de mon cœur est d’être avec mes amis et ma famille. “Un seul jour à la fois” est ma devise. En toute honnêteté, je n’ai pas le sentiment que je suis sur le point de mourir. Mais lorsque le temps sera venu, je terminerai ma course, rempli de reconnaissance pour ce que Dieu a accompli dans ma vie. Sans aucun doute. Sans incrédulité. Seulement la victoire !

Quitter ma famille me remplit de tristesse. Le simple fait d’y penser me fait mal. J’utilise chaque moment pour écouter ma femme et mes enfants et les encourager. Je les prends beaucoup dans mes bras. Je leur dis que je les aime. Mais le plus important, c’est d’être un exemple ! un vainqueur ! Récemment, j’ai dit à ma femme : “Ne t’inquiète pas pour l’avenir de nos enfants. Nous les avons reçus dans la foi. Ils ont une vocation pour leur vie ! Dieu est fidèle et véritable ! Nous avons prié pour nos enfants avant même qu’ils ne soient nés, et nous allons continuer de prier pour eux pour qu’ils entrent dans le royaume des cieux ! Donc si c’est la volonté de Dieu que je retourne auprès de lui, ne crains pas pour l’avenir de nos enfants !” Je serai à ses côtés pour prier ! Quel réconfort !

Est-ce que j’ai changé au cours de ces derniers mois ? Oui ! Heureusement ! J’ai expérimenté la victoire comme jamais auparavant ! Je suis vigilant ! Je me fortifie avec la Parole de Dieu et il m’aide ! Toutes les choses de ce monde n’ont plus le moindre éclat à mes yeux. Il n’y pas de temps à perdre ! Avant, j’étais un homme bon par nature et en bonne condition physique. J’aurais apprécié de pouvoir vivre n’importe où et m’occuper de mes propres affaires, satisfait de ma propre personne. Loué soit Dieu qui n’a pas permis que je reste cette même personne ! Quelle misère ! Au travers de cette expérience, je n’ai expérimenté que la bonté de Dieu ! Il m’a libéré ! C’est comme si j’avais été réveillé d’entre les morts pour vivre une vie entière de cœur ! J’ai une raison de me battre ! De courir comme jamais auparavant ! Je compte sur la Parole de Dieu et sa Parole seulement ! Choisis aujourd’hui d’être un vainqueur ! Si tu échoues, relève-toi ! Dieu est avec toi !

Votre frère dans le combat,
Wayne Dixon

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

La grâce en Jésus-Christ

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.

Suivez-nous