L’importance d’utiliser toutes les armes de Dieu

La ceinture de la vérité, le casque du salut etc. A quoi correspondent ces choses si cruciales pour nos vies ?

Écrit par ChristianismeActif
L’importance d’utiliser toutes les armes de Dieu

Toutes les armes de Dieu – tout ce dont nous avons besoin

Nous avons à notre portée absolument tout ce dont nous avons besoin pour pouvoir vaincre dans notre combat contre le péché. Mais pour pouvoir utiliser ces armes cruciales, nous devons comprendre à quoi elles correspondent exactement, et comment nous pouvons les utiliser. Une fois que nous avons compris cela et que nous prenons toutes les armes de Dieu, comme Paul nous encourage à le faire en Ephésiens 6, nous pourrons surmonter toutes les tentations, par la grâce de Dieu.

La ceinture de la vérité

« Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture… » Ephésiens 6, 14.

Ceux qui portent la ceinture de la vérité aiment la vérité et la protègent à tout prix. Aimer la vérité peut avoir deux significations :

  1. Cela signifie que nous aimons la vérité à propos de ce que nous sommes par nature et à propos de ce que le Saint-Esprit nous révèle au sujet de nous-mêmes. Lorsque nous reconnaissons la vérité sur le péché dans notre chair, nous pouvons être transformés, sauvés et gardés des effets dévastateurs d’une vie où l’on pèche consciemment.
  2. Cela signifie que nous ne disons que la vérité. Un mensonge, aussi « insignifiant » soit-il, offre une possibilité d’attaque aux puissances des ténèbres, mais la vérité les fait fuir. Par exemple, lorsque nous choisissons de ne pas inventer un mensonge pour protéger notre réputation ou pour « sauver notre peau ».

Lorsque nous avons la vérité à notre ceinture, nous sommes protégés des effets néfastes du mensonge et de la tromperie, et d’une vie dans l’asservissement au péché dans la chair.

La cuirasse de la justice

« … revêtez la cuirasse de la justice… » Ephésiens 6, 14.

La justice de Jésus-Christ est la justice qui nous est imputée au moment où nous nous convertissons. Nos anciens péchés sont pardonnés et nous pouvons « repartir de zéro ».

D’autre part, la cuirasse de la justice est la justice personnelle que nous obtenons lorsque nous vivons avec lui. Nous parvenons à cette justice lorsque nous sommes obéissants à ses commandements et à sa volonté pour notre vie. Les accusations et les ruses de Satan ne peuvent pénétrer cette justice : Satan n’a alors plus rien à nous reprocher. La justice dans les moindres choses comme dans les grandes nous protègera telle une cuirasse contre les flèches de nos ennemis. De petites actions injustes, sans parler des grandes, sont comme des brèches par lesquelles Satan peut entrer et nous détruire. La justice nous protègera pour que rien ne nous sépare de notre relation à Christ, et pour que rien ne puisse nous pousser à vivre et à réagir selon notre nature pécheresse. Lorsque nous portons la cuirasse de la justice, Satan n’a absolument rien en nous.

Les chaussures du zèle de l’Evangile de paix

« … mettez pour chaussures à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix. » Ephésiens 6, 15.

L’Evangile de paix, c’est l’enseignement que nous recevons pour parvenir à la paix vis-à-vis des exigences de la chair. La paix de Jésus est une paix qu’il a obtenue grâce à un combat intérieur contre le péché dans la chair, là où les désirs et les convoitises qui se manifestent sont vaincus. La victoire dans ce combat donne du pouvoir sur les esprits méchants dans les lieux célestes qui nous attaquent de l’extérieur. Nous savons que pour obtenir cette paix, nous devons mener un combat et être préparés pour ce combat, en prenant toutes les armes de Dieu. C’est ce que signifie le fait de chausser nos pieds : nous devons nous préparer pour ce combat. Nous n’irons pas bien loin en marchant pieds nus sur du verre ou sur des cailloux tranchants, et encore moins loin sur un tel terrain. C’est pourquoi nos pieds doivent être chaussés. Le zèle dont nous avons besoin, c’est d’avoir l’entendement de Christ, qui est l’attitude de vouloir obéir à la volonté de Dieu, coûte que coûte.

Nous devons mener ce combat pour obtenir une paix personnelle vis-à-vis des convoitises de la chair, et cela peut également être un combat qui nous permet de répandre l’Evangile de paix aux hommes. Ces deux choses peuvent être accomplies grâce à un combat contre « les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » (Ephésiens 6, 12) Nous comprenons bien que nous menons là un combat spirituel. Dans les deux cas, nous devons nous préparer à faire tout ce qu’il faut pour vaincre.

Le bouclier de la foi

« Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin. » Ephésiens 6, 16.

La foi signifie que nous sommes obéissants à la volonté de Dieu et que nous vainquons les désirs et les convoitises de la chair, malgré notre propre volonté, nos sentiments, notre ego, nos opinions et raisonnements etc. Lorsque nous sommes tentés par la chair, Satan envoie des flèches enflammées à notre esprit pour essayer de nous influencer lorsque nous devons choisir entre obéir à Dieu et céder aux convoitises de la chair. Mais lorsque nous croyons que la volonté de Dieu est le mieux pour nous, alors ce bouclier de la foi esquive tous les efforts de Satan pour nous persuader de pécher, et nous pouvons ainsi toujours vaincre la tentation.

Lorsqu’Abraham est parti sacrifier Isaac, Satan a sans aucun doute envoyé ses flèches enflammées vers lui sous la forme de paroles telles que : « Que dira donc Sarah ? Tu vas probablement briser son cœur… Tu seras un assassin… Tu as sans doute mal compris, un Dieu aimant peut impossiblement t’avoir donné un tel ordre ! Tu as vu ce qu’il s’est passé lorsque Caïn a tué Abel. Et te voici maintenant, prêt à faire quelque chose d’aussi terrible, et parce que tu es censé avoir connaissance de ces choses, tu seras même pire que Caïn. »

Voilà comment Satan sermonne quelqu’un qui part accomplir une œuvre de foi. Dans la situation dans laquelle se trouvait Abraham, chacune de ces paroles a probablement transpercé son cœur comme une flèche enflammée. Et pourtant, Abraham n’avait pas mal compris : il a agi avec assurance et courage parce que Dieu lui avait ordonné de sacrifier son fils, et nous savons tous ce qu’il s’est passé ensuite : les flèches enflammées de Satan ont dû dévier du bouclier de la foi.

Le casque du salut

« … prenez aussi le casque du salut … » Ephésiens 6, 17.

Paul parle aussi de ce casque dans 1 Thessaloniciens 5, 8 : « … et ayant pour casque l’espérance du salut. »

Lorsque nous avons l’espérance du salut, c’est-à-dire que nous croyons que nous obtiendrons le salut de nos âmes pour prix de notre foi (1 Pierre 1, 9), alors nous pourrons résister à tout ce que le diable enverra contre nous pour nous ébranler dans notre foi. Cette espérance nous rend forts dans le Seigneur et capables de supporter la fournaise de l’épreuve et les difficultés. L’espérance nous rend téméraires : elle nous encourage à porter nos regards vers la récompense. Lorsque nous portons ce casque, nous sommes imperméables à tout ce qui vient nous « pleuvoir » dessus, parce que nous nous réjouissons par la foi de la gloire qui découle de notre foi lorsqu’elle est mise à l’épreuve.

« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. » Romains 8, 18.

L’épée de l’Esprit

« … et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. » Ephésiens 6, 17.

L’épée de l’Esprit est un élément très important de l’armure de Dieu. Elle peut faire fuir des armées entières de mauvais esprits. Avec cette arme, nous pouvons toujours être vainqueurs sur le péché parce que c’est la parole qui nous rend vainqueurs, comme nous l’enseigne Jésus. « Retire-toi, Satan ! Car il est écrit … » Approprie-toi la Parole, apprend à la connaître de fond en comble, et utilise-la ensuite pour combattre et vaincre la chair. Un seul mot de Dieu peut arrêter l’ennemi dans son élan et le réduire à néant. Avec cette épée – la parole – nous pouvons discerner ce qui est bon de ce qui est mal. Ce qui est juste de ce qui est injuste. La parole nous montrera toujours la vérité à propos de ce que nous devrions faire. Si nous la suivons, Satan ne pourra jamais nous séduire.

 

Si cet article t’a aidé, notre section dédiée aux commentaires ainsi que les articles sélectionnés ci-dessous devraient probablement t’intéresser : 

Télécharger gratuitement le E-book

Etre chrétien

Écrit par Elias Aslaksen

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.