Veux-tu être rempli du royaume des cieux ?

La bonne nouvelle, c’est que ceux qui ont faim SERONT rassasiés !

Écrit par Sigurd Bratlie
Veux-tu être rempli du royaume des cieux ?

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » Matthieu 5, 3.

« Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Matthieu 4, 4. 

Notre corps peut être nourri de pain, de choses qui poussent de la terre, car il provient lui-même de cette terre. Mais notre esprit a besoin d’être nourri par Dieu car il nous a été donné par Dieu. Généralement, les hommes ne se soucient que de leur corps et ils s’enrichissent de ce que leur réclame leur corps. Leur esprit est alors appauvri. La plupart des hommes ne voient même pas que leur esprit est pauvre. Ils s’agitent alors et ne cherchent qu’à se divertir.

Qui sont les pauvres en esprit ?

Jésus disait : « Le royaume des cieux est proche. » Matthieu 10, 7. C’est uniquement par le royaume des cieux que notre esprit peut être satisfait. Jésus a apporté des richesses pour notre esprit ; c’est pourquoi il dit : « Heureux les pauvres en esprit (…), heureux les affligés (…), heureux ceux qui ont faim et soif de la justice car ils seront rassasiés. » Il a dressé devant nous une table pour notre esprit. Ainsi, ceux qui n’étaient pas satisfaits par les choses visibles pouvaient devenir riches dans leur esprit. Ils pouvaient être remplis avec le royaume des cieux et être parfaits, comme leur Père céleste est parfait. (Matthieu 5, 48)

Lorsque les disciples de Jean demandèrent à Jésus s’il était celui qui devait venir, Jésus leur répondit que l’évangile était annoncé aux pauvres. (Matthieu 11, 5) « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. » Jean 7, 37. A ce moment précis, tout le monde avait pleinement profité de ce que la fête avait à leur offrir. Tout n’était que gloire apparente et œuvres mortes. S’il y avait qui que ce soit dans la foule qui n’avait pas été satisfait par toutes ces choses et qui ressentait cette pauvreté dans son esprit, alors cette personne pouvait venir à lui pour étancher sa soif.

Dans la parabole de la bonne semence et de l’ivraie, Jésus dit : « La bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin. » Matthieu 13, 38. Les fils du royaume sont ceux qui ne peuvent pas se satisfaire des choses terrestres. Ils ont soif de justice. Ils aspirent aux choses célestes, ils désirent être remplis de la vie que Jésus a enseignée dans le Sermon sur la Montagne. Ils sont incompris et considérés comme des étrangers dans ce monde. Ils confessent la même chose que Jésus : « Mon royaume n’est pas de ce monde. » Jean 18, 36. Lorsque le temps de grâce aura pris fin et que Jésus établira son royaume, les fils du malin seront arrachés de son royaume, et les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. (Matthieu 13, 41-43.) Alors leur vie cachée avec Christ en Dieu sera révélée (Colossiens 3, 1-4) et les richesses du royaume des cieux qu’ils auront récoltées dans leur esprit paraîtront dans la gloire.

Chérissez le royaume des cieux !

Nous ne pouvons pas nous efforcer d’amasser des richesses pour le corps et pour l’esprit en même temps. Jésus nous enseigne que personne ne peut servir deux maîtres, et que nous devons rechercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et alors toutes ces choses nous seront données par-dessus. (Matthieu 6, 24-34)

C’est notre vie cachée qui révèle où se trouve notre cœur. Car là où est notre trésor, là aussi sera notre cœur. (Luc 12, 34) Rares sont ceux qui chérissent le royaume des cieux au point de vendre tout ce qu’ils possèdent afin d’acheter la perle et de renoncer à tout pour devenir un disciple de Jésus. Lorsqu’une conversation tourne autour des choses terrestres, il est assez évident que les hommes, y compris ceux qui se disent croyants, ont leurs pensées préoccupées par ces sujets. Cela suscite leur intérêt. Mais si la conversation dévie vers un sujet plus céleste, plus spirituel, ils deviennent alors pauvres dans leurs pensées. Et ils s’en lassent rapidement. 

Les Ephésiens avaient reçu la foi en Jésus ainsi qu’un amour pour tous les saints, mais ils manquaient de compréhension à l’égard de la gloire de l’héritage que Jésus réservait aux saints, et ils ne réalisaient pas l’infinie grandeur de sa puissance envers ceux qui croient. C’est pourquoi Paul ne cessait de prier pour eux, pour que Dieu leur donne un esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance. (Ephésiens 1, 15-19)

On remarque encore le même manquement de nos jours. Que Dieu nous remplisse tous puissamment avec cet esprit de sagesse et de révélation, afin que notre intérêt pour le royaume de Dieu soit bien plus grand parmi nous.

 

Cet article fut initialement publié dans la brochure périodique de BCC « Trésors Cachés » (Hidden Treasures) en février 1960 sous le titre « Les pauvres en esprit ».


© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Si cet article t’a aidé, les articles suivants devraient probablement t’intéresser également :

Télécharger gratuitement le E-book

L’Evangile de Dieu

Écrit par Sigurd Bratlie

La grâce signifie que tous nos péchés nous sont pardonnés lorsque nous les confessons. Mais cela signifie aussi que nous recevons la force pour obéir à la vérité avec laquelle Jésus est venu. Dans ce livre, Sigurd Bratlie développe ce sujet en nous dévoilant le vrai Evangile de Dieu, qui est l’obéissance de la foi.