L’amour de Dieu : une force motrice pour le christianisme actif

Comment l’amour de Dieu à notre égard se traduit par notre amour pour les autres

Écrit par Jürg Davatz
L’amour de Dieu : une force motrice pour le christianisme actif

Avec les mots-clé « amour, aimant, aimer », la Bible nous explique clairement et de nombreuses manières ce que « l’amour de Dieu » ainsi que « un Dieu aimant » signifient. L’amour de Dieu est incommensurable et dépasse toute connaissance. Cependant, pour vivre une vie dans l’amour, je n’ai pas besoin de toute la connaissance, mais seulement d’un cœur entier pour Jésus et d’une ferme volonté d’apprendre de lui. Jésus se révèle alors à moi lorsque j’ai une compréhension personnelle de ce que signifie le fait de rester dans l’amour et d’aimer mon prochain comme moi-même, dans la vie quotidienne.

Nous aimons car Jésus nous a aimés le premier

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3, 16

« L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. » 1 Jean 4, 9-11

A travers son fils, Dieu veut mener tous ceux qui croient en lui à l’expiation de leurs péchés et à la vie éternelle. Pour cela, nous devons pardonner les fautes de notre prochain, tout comme Jésus nous a pardonné. Nous ne pouvons que nous aimer les uns les autres et obéir au commandement de Christ quand nous nous pardonnons de cette manière : « Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. » Colossiens 3, 13-14

Jésus nous explique clairement et explicitement ce que signifie le fait de l’aimer : « Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. […] Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, […] Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. » Jean 14, 21-24. Ainsi, si j’estime que j’aime Jésus, mais que je n’obéis pas à ses commandements, je me trompe moi-même. C’est seulement lorsque j’ai une foi et une obéissance sincères que je peux être gardé de cette illusion. Une véritable vie chrétienne devrait être – et cela est possible –  une vie dans l’obéissance aux lois éternelles de Dieu et à ses commandements.

Aimer Dieu = Aimer son prochain

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » Matthieu 22, 36-40. L’amour pour Dieu et la foi en lui qui a tout pouvoir au ciel et sur la terre, doivent provenir d’un cœur entier et non pas d’un cœur partagé avec un peu d’amour pour le monde et les choses de ce monde (1 Jean 2, 15-17). C’est seulement à ce moment que l’on a le pouvoir d’aimer les autres comme ils sont, en dépit des erreurs qu’ils pourraient, selon toi, avoir commises.

Si notre amour se refroidit à cause de l’injustice et du péché des autres, alors cet amour n’est qu’humain, et nous passons rapidement de l’amour à la haine. « Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? » 1 Jean 4, 20.

« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » Jean 13, 35

« C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean 15, 12-13

Cela veut dire que nous pouvons apprendre à nous aimer les uns les autres de la manière dont Dieu nous aime. La « vie » que nous devrions donner à nos amis et à ceux qui nous entourent correspond à notre égoïsme, nos convoitises et nos désirs. A travers l’Esprit de Dieu, nous pouvons mettre à mort notre amour-propre et notre propre justice. C’est de cette manière que nous sommes gardés dans l’amour de Dieu et dans la communion avec nos frères et sœurs. Cela est particulièrement important dans le cadre du mariage et de l’éducation des enfants. Les relations entre mari et femme et avec les enfants devraient être remplies d’amour et d’attention sincères. Alors, le mariage devient une communion sincère et durable qui donne aux enfants et aux jeunes une sécurité et une instruction pour un développement sain du corps, de l’âme et de l’esprit.

Un amour juste

« … mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. » Éphésiens 4, 15-16. Nous devons toujours rester dans cet amour et dans ce développement en Jésus-Christ. Notre amour est juste lorsque toutes nos paroles et actions sont faites au nom de Dieu et pour lui. Car nous savons que le Seigneur nous promet la récompense de l’héritage céleste. (Colossiens 3, 23-24)

Jésus, notre exemple, ne tirait pas sa gloire des hommes, mais cherchait la gloire qui vient de Dieu seul. (Jean 5, 41-44) Si nous suivons Jésus,  nous ne cherchons pas à recevoir d’honneur des autres lorsqu’on les aime, les sert et les aide. Cet amour fervent pour Jésus est la force motrice pour un christianisme actif dans « la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit. Car celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes. » Romains 14, 17-18.

Que Dieu soit loué et remercié pour l’amour avec lequel il nous a appelés à la vie éternelle par Jésus-Christ ! Son amour dépasse véritablement toute chose.

Notre page thème à propos de la relation avec Dieu ainsi que les articles sélectionnés ci-dessous devraient probablement t’intéresser :