La reconnaissance peut régner dans mon cœur

Lorsque je suis capable de voir qu’il y a un objectif avec tout ce qu’il m’arrive, je deviens tellement reconnaissant ! Laisse-moi t’expliquer…

Écrit par Joop de Wijs
La reconnaissance peut régner dans mon cœur

Ma mère est atteinte d’une maladie incurable.

Lorsque l’on considère sa situation d’un point de vue humain, elle semble n’avoir aucune raison d’être heureuse ou reconnaissante. Mais à chaque fois qu’elle se réveille le matin, la première chose que je vois est un sourire. Je vois sa reconnaissance. Elle a une grande foi en Dieu qui dirige toutes choses. Je peux vraiment voir et expérimenter les fruits de l’œuvre qui a été accomplie dans son être intérieur à travers sa vie. Elle est restée fidèle et a suivi le Maître, et il en résulte la paix et la reconnaissance, pas seulement malgré son état, mais même de la reconnaissance pour son état.

Et cela été comme une révélation pour moi : j’ai saisi que la reconnaissance peut aussi régner dans mon cœur.

Il y a un objectif avec tout ce qu’il m’arrive

Si, au milieu de toutes les épreuves et des souffrances que la vie me réserve, je suis capable de voir qu’il y a un objectif avec tout ce qu’il m’arrive, je deviens alors tellement reconnaissant ! Lorsque je rencontre une épreuve sur mon chemin, je ne pense alors pas à l’épreuve elle-même. Je pense plutôt à la gloire que je peux obtenir au-travers de ces épreuves. Laisse-moi t’expliquer.

Dans ce genre de situations, il n’existe pas d’autre solution que de confier ma vie entre les mains de Dieu, de croire qu’il a un plan parfait pour moi, et de croire ce qui est dit dans les versets comme Romains 8, 28. Au lieu de diminuer, ma relation avec Dieu et ma foi en lui ne font que se renforcer. J’obtiens une ferme conviction de l’amour de Dieu pour moi et qu’il ne veut que le meilleur pour moi. Il veut me former à travers les épreuves, et me rapprocher de lui.

Lorsque cela m’est révélé, je peux alors remercier Dieu, comme il est dit dans les paroles d’un cantique : « Merci pour les jours pleins de soleil, pour les nuits sombres d’épreuves. » Je peux véritablement remercier Dieu pour tout ce que je rencontre sur mon chemin. Cela rend les épreuves de la vie courtes et passagères. Au milieu de toutes les « difficultés », je ne les perçois pas comme des difficultés.

Je ne comprends pas toujours « pourquoi »

J’ai bien souvent fait l’expérience dans ma propre vie que des épreuves surviennent et que je ne comprends pas pourquoi. Le but n’est pas clair tout de suite. Mais alors, je pense : « Cher Dieu, je veux croire que c’est ce qui est le mieux pour moi, car tu as un plan parfait pour moi », et je peux alors traverser ces épreuves et rester reconnaissant. Bien entendu, j’ai un combat à mener contre mes sentiments, qui veulent en dire autrement. Mais finalement, je sais que la reconnaissance est quelque chose que je choisis consciemment en dépit de mes sentiments. C’est là que je peux en tirer le plus de profit. Et en surmontant ces choses qui se manifestent de ma propre nature – ces choses telles que le doute, la plainte, l’anxiété, etc. j’amasse des trésors divins.

Un jour, ma mère m’a dit : « N’attends pas que quelque chose de semblable t’arrive avant de commencer à voir combien c’est grand de donner sa vie à Dieu. »

Tu n’as pas besoin d’attendre de rencontrer des épreuves telles qu’une maladie grave pour voir à quel point la vie est courte et que chaque jour est précieux. La vie est courte dans tous les cas, avec ou sans maladie.

Dans un autre cantique qui m’a beaucoup aidé, il est écrit : « Aie ton appel devant les yeux. » Je peux demeurer dans la reconnaissance lorsque je garde mon appel devant les yeux, lorsque mes pensées sont tournées vers le ciel, au milieu de tout. Alors, peu importe ce qu’il m’arrive. J’expérimente que la reconnaissance peut régner dans mon cœur, car je sais qu’il y a un Dieu au-dessus de toutes choses, qui m’aime tant, exactement comme je suis. Il veille sur notre famille et il nous envoie exactement les situations dont nous avons besoin. Certaines personnes nous disent parfois : « Je suis vraiment désolée pour vous », mais j’aimerais tellement qu’elles puissent goûter à la gloire qui vient de ces épreuves.

C’est devenu si clair pour moi que je dois apprendre à compter chaque jour comme si c’était le dernier. Et aussi, que je dois me focaliser sur l’acquisition de trésors divins dans les circonstances quotidiennes.

 

Notre page thème à propos de la reconnaissance ainsi que les articles suivants devraient probablement t’intéresser :