Quelque chose à comprendre lorsque justement, je ne comprends pas

Dans des situations où j’avais l’habitude de me demander « Pourquoi ai-je besoin de passer par là ? », j’ai appris quelque chose de précieux.

Écrit par Page Owens
Quelque chose à comprendre lorsque justement, je ne comprends pas

J’ai tendance à poser la question « Pourquoi ? » à propos de tout et n’importe quoi – parfois j’ai même l’impression d’être une petite fille de deux ans ! Et de temps en temps, je me pose cette question par rapport aux choses qui m’arrivent. « Pourquoi ai-je besoin de passer par telle ou telle situation ? » Mais c’est justement dans ces situations particulières que j’ai pu apprendre quelque chose de précieux.

En tant qu’être humain, je ne vois qu’à très court terme. Je comprends les choses qui sont à la portée de ma perspective et qui ont du sens à mes yeux. Des situations entières peuvent être colorées par ma propre perspective des choses.

Je rencontre peut-être des situations extérieures que je ne comprends simplement pas : par exemple des périodes de maladie, des difficultés financières, de l’incompréhension ou un rejet de la part des autres, la perte d’un être cher, etc. Il est impossible que je puisse simplement balayer ces choses d’un revers de main et rester insouciante en permanence. Mais je peux comprendre que Dieu porte toutes ces situations parfaitement entre ses mains et qu’il souhaite que j’en retire quelque chose !

Il y a une raison à tout ce qui m’arrive

Dieu est tout-puissant, il connaît tout. Il comprend tout parfaitement et entièrement, sous tous les angles. Il comprend les pensées et les intentions qui habitent dans le cœur des hommes. Il m’a créée et il sait exactement comment je suis, en tant que personne. « … tu pénètres toutes mes voies. Car la parole n’est pas sur ma langue, que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement. » Psaume 139; 1-24. Et il sait que j’ai une chair dans laquelle n’habite rien de bon. Et pourtant, alors qu’il savait tout cela de moi, il m’a appelée à une vie de progrès dans la sanctification. Mais je ne peux parvenir à une telle vie que si je comprends d’utiliser mes circonstances à cet effet.

Petit à petit, Dieu me révèle les domaines dans lesquels les choses ne sont pas comme elles devraient être – les choses qui devraient changer. Même si je ne comprends pas le « pourquoi » de la situation, Dieu veut justement utiliser cette situation pour m’aider à voir ma véritable nature. J’ai vraiment besoin de « m’humilier moi-même » pour pouvoir reconnaître la vérité sur moi-même. Et lorsque j’accepte de la reconnaître, et que j’aime la vérité, alors Dieu peut accomplir une œuvre dans ma vie.

Je peux parfois souhaiter que mes circonstances soient différentes de ce qu’elles sont, mais au fur et à mesure que je progresse et que je me développe, je commence à voir et à comprendre de plus en plus ce que Dieu veut de moi. Peut-être qu’une situation que je trouvais « difficile » sur le coup, m’a conduit à avoir une détresse, une relation avec Dieu et une confiance en lui beaucoup plus profondes. Ou peut-être que la situation a pu dévoiler quelque chose qui habitait en moi – par exemple l’inquiétude ou l’orgueil. Lorsque je vois ces choses, alors j’ai la possibilité de les vaincre et d’être transformée.

Je dois devenir semblable à Jésus

Jésus est venu sur terre car il voulait avoir des frères et des sœurs. (Romains 8, 29 ; Jean 20, 17 ; Hébreux 2, 12) Une autre métaphore biblique parle de « son Épouse ». (Apocalypse 19, 7-9 ; 2 Corinthiens 11, 2 ; Jean 3, 29) Il souhaitait pouvoir partager le royaume des cieux avec les hommes. (Romains 8, 16-17 ; 1 Jean 3, 2) Afin de devenir un compagnon digne de Jésus, il faut que je marche sur le chemin qu’il a frayé. Il faut aussi que je m’humilie moi-même et que je laisse Dieu agir profondément en moi, de la même manière qu’il a agi en Jésus dans les jours de sa chair. (Hébreux 5, 7-9)

En pratique, cela signifie que j’obéis à la parole de Dieu pour qu’elle devienne vie en moi. Là où autrefois j’étais tourmentée par des choses qui n’avaient rien à voir avec le royaume de Dieu (des pensées anxieuses, des pensées d’impureté, de l’égoïsme, de l’orgueil, etc.) je peux faire du progrès vers les choses qui ont parfaitement leur place dans le royaume de Dieu (la foi, un repos parfait en Dieu, une pureté absolue, une langue sans fraude ni artifice, une vraie humilité, etc.) Jésus était entièrement parfait, et si je veux devenir une épouse digne de lui, je dois aussi progresser sur ce chemin. (Matthieu 5, 48 ; Hébreux 5, 9)

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. » Philippiens 3, 12.

Dieu me connaît de part en part, si bien qu’il connaît parfaitement les situations extérieures dont j’ai besoin pour atteindre ce but ! Il a tout prévu de manière tellement parfaite ; il a prévu exactement ce dont j’ai besoin personnellement ! (Romains 8, 28)

Fais confiance en l’Eternel de tout ton cœur !

Il y a beaucoup de situations dans lesquelles il est bon d’avoir un œil analytique, mais lorsque je commence à avoir des pensées d’agitation et de doute à cause de mes analyses, alors il est clair que je marche sur le mauvais chemin.

« Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse. » Proverbes 3, 5. Je pense souvent à ce verset en lien avec ma tendance à suranalyser les choses. Lorsque je ne saisis pas quelque chose, il faut simplement que je reconnaisse que je ne sais pas. Mais Dieu sait, et il contrôle tout parfaitement ! Il ne voit pas à court terme, et je peux donc être dans le repos car je sais qu’il comprend et guide tout. (Psaume 147, 5 ; Esaïe 55)

Dieu connaît tous les « pourquoi », et ce depuis le commencement, mais il faut forcément qu’il travaille avec moi de manière progressive. Comme un père qui éduque son enfant : le père ne dit pas à l’enfant tout ce qu’il a besoin de savoir d’un coup ! Ce serait sans doute accablant pour l’enfant, et pas très efficace non plus. Dieu me donne toujours plus de lumière sur les choses que je dois changer dans ma vie, selon la mesure que je suis capable de porter. Alors, au fur et à mesure que je m’humilie sous sa puissante main, et que je suis obéissante à sa parole et à sa direction parfaite dans ma vie, je fais du progrès sur le chemin de la sanctification. Personnellement, je suis très excitée à l’idée de pouvoir avancer sur ce chemin, dans une fidélité toute simple !

« Cependant, ô Eternel, tu es notre père ; nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. » Esaïe 64, 7.

 

Notre page thème « Dieu et moi » ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

Un si grand salut

Écrit par Sigurd Bratlie

A la fin de l’épître aux Hébreux, l’apôtre qualifie son épître de « paroles d’exhortation ». L’objectif de cette brochure est de s’attarder sur cette exhortation et de la développer pour apporter la foi et le salut à tous ceux qui ont une vocation céleste. Tous ceux qui suivent l’exhortation contenue dans l’épître aux Hébreux peuvent parvenir à ce si grand salut.