Sois un Jaebets !

Au chapitre 2 du premier livre des Chroniques se trouve une prière remarquable d’un homme du nom de Jaebets, enfouie au milieu d’une liste de noms de famille.

Sois un Jaebets !

La prière de Jaebets

Si tu commences à lire 1 Chroniques 4, tu penseras sans doute immédiatement : « Oh non, encore un chapitre comme les autres dans les livres des Chroniques, où ils ne font que mentionner de longues listes d’arbres généalogiques. Aller, je passe ce chapitre… »

Mais lorsque tu parcours les noms de la famille de Juda les uns après les autres, tu arrives alors aux versets 9 et 10 qui se détachent clairement du reste de la liste :

« Jaebets était plus considéré que ses frères : sa mère lui donna le nom de Jaebets [nom hébreux pour « douleur, souffrance »], en disant : C’est parce que je l’ai enfanté avec douleur. Jaebets invoqua le Dieu d’Israël, en disant : Si tu me bénis et que tu étendes mes limites, si ta main est avec moi, et si tu me préserves du malheur, en sorte que je ne sois pas dans la souffrance ! … Et Dieu accorda ce qu’il avait demandé. » 1 Chroniques 4, 9-10.

Et le chapitre se poursuit ensuite comme il a commencé, avec une longue liste de noms, ce qui fait d’autant plus ressortir les versets 9 et 10 du lot.

Pourquoi est-il fait mention de Jaebets ?

Dieu était si enthousiaste au sujet de Jaebets qui l’a invoqué dans sa prière et lui a demandé de l’aide, qu’il lui a simplement accordé ce qu’il lui demandait et qu’il s’est assuré que cela soit mentionné au milieu d’une liste de noms de famille, qui se trouvait elle-même au milieu d’un livre plein de listes de noms de famille.

Mais qu’est-ce qui a donc distingué Jaebets aux yeux de Dieu ?

Certains versets dans le Nouveau Testament pourraient nous donner des indices. Ils décrivent aussi un jeune homme qui est sorti du lot, possiblement pour les mêmes raisons que Jaebets. Le verset dans Philippiens 2, 19-22 évoque un jeune homme appelé Timothée :

« J’espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d’être encouragé moi-même en apprenant ce qui vous concerne. Car je n’ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à cœur votre situation ; tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ. Vous savez qu’il a été mis à l’épreuve, en se consacrant au service de l’Evangile avec moi, comme un enfant avec son père. »

Timothée, comme Jaebets, était quelqu’un qui plaisait à Dieu parce qu’il était le seul avec Paul à cette époque qui ne cherchait pas ses propres intérêts et avantages. Il avait véritablement renoncé à vivre une vie pour lui-même, et ses décisions et actions n’étaient pas motivées par ce qu’il considérait être le mieux pour lui-même. Au lieu de cela, il a décidé de trouver ce que Jésus attendait de lui, et il s’y est alors entièrement consacré.

Égocentriques par nature

Il est très naturel pour chacun de nous de vivre une vie égocentrique. En réalité, il est même dit d’un nouveau-né qu’il est 100% égocentrique puisqu’il ne se préoccupe que de ses propres besoins et désirs. Il ne prend pas en considération les besoins et les plaisirs de ceux qui l’entourent, et il n’est pas non plus capable d’en avoir conscience. Mais au fur et à mesure que l’enfant grandit, qu’il prend conscience de son environnement et qu’il apprend à interagir avec les autres, il apprend comment partager, aider et être gentil.

Par nature, l’objectif premier d’un enfant est généralement de s’amuser, de se distraire et d’obtenir un maximum de choses qui puissent lui faire plaisir. C’est également un phénomène courant parmi les adolescents, et bien malheureusement, parmi les adultes aussi.

« Je suis sûr que mon père, ma mère, mes frères et sœurs, pourraient avoir besoin d’aide aujourd’hui. Qu’est-ce que je pourrais bien faire pour leur simplifier la vie ? Je ne veux pas être une source de frustration ou de stress pour ceux qui m’entourent… » Combien d’enfants et de jeunes ont de telles pensées et agissent en conséquence ?

Combien d’adultes prennent-ils conscience que l’égoïsme est l’une des causes principales de conflit au boulot ou dans les relations aux autres, là où aucune des deux parties ne veut renoncer à sa propre opinion, à ses désirs et ses exigences ? Il y a beaucoup d’exemples qui peuvent illustrer à quel point nous pouvons en tant qu’enfants, jeunes et parfois même en tant qu’adultes, faire souffrir ceux qui nous entourent à cause de notre égoïsme, autant dans de grandes que dans de petites choses.

La question est donc la suivante : qui parmi nous a réalisé que ses actions égoïstes peuvent affliger les autres ? Qui parmi nous voit son propre égoïsme et commence à déplorer la manière dont il pense et se comporte ? Peut-être y en a-t-il beaucoup parmi nous qui ont simplement appris comment manipuler intelligemment les gens et les situations pour obtenir ce qu’ils veulent à la fin, et ce au détriment des autres et sans pour autant vivre une vie manifestement « mauvaise ».

Sors du lot !

Jaebets a imploré Dieu de le préserver du malheur (ou du mal, dans d’autres traductions) pour qu’il n’afflige pas ceux qui l’entourent. Cela l’a rendu plus honorable que ses frères, et c’est la raison pour laquelle Dieu lui a simplement accordé ses faveurs. A partir de ce jour, Dieu l’a aidé à être une bénédiction pour son entourage.

Sois donc un Jaebets – un jeune homme ou une jeune femme qui enthousiaste Dieu ! Sois un jeune qui est plus honorable que les autres, que ce soit dans ta famille, à l’école ou sur ton lieu de travail, non pas parce que tu es meilleur que les autres, mais parce que tu es assez honnête pour reconnaître que tu as besoin de l’aide de Dieu. Sois assez humble pour t’approcher de Dieu dans la prière, comme Jaebets, et pour lui demander sérieusement de l’aide pour vaincre le mal. Parle à Jésus comme le faisait Timothée, pour que tu puisses découvrir ce qu’il attend de toi dans les différentes situations de la vie.

Lorsque les yeux de Dieu parcourront la terre, tu sortiras alors du lot, et il te donnera simplement ce que tu lui demandes, tout comme il l’a fait pour Jaebets !

Notre péché et notre orgueil causent beaucoup de douleur et de souffrance, non seulement aux autres mais aussi à nous-mêmes. Soyons dans le besoin, comme Jaebets, pour que Dieu soit à nos côtés afin que nous puissions cesser de causer toute cette douleur à notre entourage et à nous-mêmes.

Sois un Jaebets !

 

Notre page thème à propos de la prière ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :

 

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.