Le jugement selon la justice et le jugement méchant – le salut et la destruction

Il existe un jugement qui est une aide, et un jugement qui est corrompu et destructeur. L’un est lumière, l’autre est ténèbres. Apprends-en davantage ici !

Écrit par Elias Aslaksen
Le jugement selon la justice et le jugement méchant – le salut et la destruction

« Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice. » Jean 7, 24.

« Vous jugez selon la chair ; moi, je ne juge personne. » Jean 8, 15. « Je suis venu dans ce monde pour un jugement… » Jean 9, 39. « Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde… » Jean 3, 19. « … ce n’est pas moi qui le juge (…) la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. » Jean 12, 47-48.

Le jugement méchant – la condamnation

On appelle « jugement » deux types d’actions différentes.

L’une de ces actions est celle qu’on rencontre habituellement, celle qui consiste à faire des reproches à une personne pour quelque chose qu’on estime qu’elle aurait dû faire différemment. On se permet alors volontiers d’exprimer son étonnement quant au fait qu’elle ait pu faire quelque chose d’aussi mal, en faisant indirectement l’éloge sournois de soi-même.

Ce jugement est souvent lié à la médisance ; c’est un jugement selon la chair, qui a le parfum de la condamnation et est accompagné d’un œil méchant, de haine, d’envie et d’une attitude implacable.

Le jugement selon la justice – le jugement divin

L’autre sorte de jugement, le jugement divin, est un témoignage de la vérité, au bénéfice de ceux qui l’entendent. Dans ce cas, la vérité elle-même est juge, alors que dans le premier cas, c’était ce « moi » mauvais et corrompu qui l’était.

Le premier jugement est un jugement méchant. Le deuxième est le bon jugement [le jugement selon la justice] ; c’est le jugement de Dieu.

Le premier a pour intention de détruire. Le deuxième a pour objectif de sauver les hommes, aujourd’hui, dans le temps de la grâce.

Ceux qui aiment Dieu (la lumière, la vérité, la justice, la pureté) aiment le jugement. Les jugements de Dieu sont une aide pour eux. (Psaume 119, 43 ; Psaume 119, 52 ; Psaume 119, 120 ; Psaume 119, 156 ; Psaume 119, 175)

Ceux qui se réjouissent de l’injustice et aiment le mensonge haïssent le jugement parce qu’il atteste du fait que leurs actions et leurs esprits sont mauvais.

Ceux qui n’aiment pas le jugement ont un entendement impie.


Cet article a été traduit du norvégien, et fut initialement publié sous le titre « Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice » dans la brochure périodique
Trésors Cachés (Skjulte Skatter) en mai 1914.
© Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag 1914 | ActiveChristianity

Notre page thème « Être chrétien » ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :