Passer directement au contenu

Que signifie le fait de mettre à mort les actions du corps ?

Pour mettre à mort les actions du corps, nous devons d'abord comprendre de quoi il s'agit et en quoi ces actions diffèrent du fait de vivre selon la chair.
Deeds of the body

« Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. » Romains 8, 13.

On peut retirer beaucoup de choses de ce verset. Qu’est-ce que cela signifie de vivre selon la chair ? Qu’est-ce que cela signifie de mettre à mort les actions du corps ? Il est important de le savoir étant donné que le verset déclare que si nous faisons cela, nous vivrons !

Vivre selon la chair, c’est accomplir consciemment les désirs de la chair (Galates 5, 16) ou céder lorsqu’on est amorcé par les convoitises de la chair. (Jacques 1, 14-15) C’est commettre du péché de manière consciente, transgresser la loi, enfreindre ces lois de Dieu dont j’ai connaissance à l’avance.

Les œuvres de la chair

Les œuvres de la chair sont les choses que nous commettons tout en sachant que c’est du péché. Si nous continuons de vivre selon la chair, c’est-à-dire de vivre dans le péché, nous mourrons. Si nous ne vivons pas selon la chair, nous avons crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. (Galates 5, 24) Nous avons alors crucifié tout ce que nous savons être du péché. Autrement dit, nous ne cédons pas lorsque nous sommes tentés par le péché. Bien sûr, cela ne signifie pas que notre convoitise au péché disparaît d’elle-même, mais c’est un état d’esprit qui requiert que nous combattions le bon combat afin de vaincre le péché, et cela crée de la souffrance car nous refusons de satisfaire les convoitises et les désirs de la chair.

« Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. » Romains 6, 11-12.

« Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. » 1 Pierre 4, 1-2.

Les actions du corps

Chose encore plus importante, il est écrit que si nous mettons à mort les actions du corps par l’Esprit, nous vivrons ! (Romains 8, 13) Que sont alors les actions du corps, et en quoi diffèrent-elles des œuvres de la chair ? (Galates 5, 19-21) Les actions du corps sont ces mauvaises choses que nous faisons sans pour autant en être conscients. Le Saint-Esprit nous montre ces choses – nous recevons de la lumière pour voir que c’est du péché. C’est pourquoi toute chose mauvaise que nous faisons de manière inconsciente – sans que notre esprit ou notre compréhension éclairés l’approuvent – est une action du corps. Il n’y a aucune condamnation pour ces actions du corps lorsque nous acceptons la lumière et que nous jugeons ces actions par l’Esprit et qu’ainsi nous les vainquons. (Romains 7, 25 et Romains 8, 1-2)

Deux choses sont nécessaires pour pouvoir « vivre », suivre Christ :

  1. Que je ne vive plus selon la chair, afin d’en finir avec les œuvres de la chair. En d’autres termes : je ne fais plus ce que je sais être mal. (1 Pierre 4, 1-2)
  2. Que les actions du corps soit mises à mort (jugées, abandonnées) une à une au fur et à mesure que nous recevons la lumière. En d’autres termes : je cesse de faire les choses mauvaises dès lors que la lumière me les révèle. (Romains 8, 13 ; 1 Jean 1, 6-8)

Mettre à mort

Nous ne pouvons pas haïr – ou crucifier – des choses que nous ignorons être mauvaises. La crucifixion ne peut pas aller plus loin que la lumière que nous avons. Cependant, elle peut et doit avoir lieu dans la mesure où nous avons de la lumière. Pour mettre à mort – une œuvre de la chair ou une action du corps (qui est mise à mort après qu’on l’a commise), tu dois :

  1. La juger – reconnaître la vérité, considérer cela comme du péché.
  2. Haïr ces choses– les considérer comme des péchés hautement condamnables. (Romains 7, 13)
  3. Ne pas commettre de péché – résister à la tentation, et refuser d’être d’accord avec le péché dès lors que tu as reçu la lumière sur ce péché. C’est possible par la force du Saint-Esprit qui est donnée à ceux qui sont obéissants.

 

Si tu fais cela, le péché ne sera pas seulement supprimé, mais il mourra. Par la foi et la patience, tu finiras par ne plus être tenté par ce péché. C’est la nature divine à laquelle nous avons été appelés et qui nous est promise. (Jacques 1, 13-14 ; 2 Pierre 1, 3-4 ; 2 Corinthiens 3, 18)

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. » 1 Jean 3, 2-3.

 

 

Cet article a été traduit du norvégien et provient d’une version adaptée de l’article « Seulement en mettant à mort » écrit par Elias Aslaksen, initialement publié dans le périodique de BCC nommé Skjulte Skatter (Trésors Cachés) en janvier 1937.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Notre page thème sur la victoire sur le péché pourrait vous intéresser.

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

La Nouvelle Alliance et le mystère de l’iniquité

La Nouvelle Alliance est une alliance personnelle que nous concluons avec Dieu, dans laquelle nous nous engageons à obéir à toute sa volonté, et dans laquelle Dieu s’engage en retour à nous fournir tout ce qui est nécessaire pour y parvenir. Le mystère de l’iniquité désigne le fait que la plupart des hommes rejettent la partie de la grâce qui annonce que Jésus nous a délivrés et transforment plutôt la grâce de Dieu en une permission de pécher.

Suivez-nous