D’où viennent les complexes d’infériorité et de supériorité ?

Réussir à vaincre les complexes d’infériorité et de supériorité n’est pas une mince affaire. Mais comme toujours, la parole de Dieu nous montre le chemin.

Écrit par ChristianismeActif
D’où viennent les complexes d’infériorité et de supériorité ?

Les complexes d’infériorité et de supériorité ont été la cause de toutes sortes de mauvaises actions dans ce monde depuis le début des temps. (Jacques 3, 16) Réussir à vaincre les complexes d’infériorité ou de supériorité n’est pas une mince affaire, mais nous trouvons des solutions dans la parole de Dieu !

Pourquoi un complexe d’infériorité est-il si dangereux ? Car tu te retrouves lié à ce que les gens pensent de toi. Tu n’es pas libre d’être toi-même, tu n’as jamais l’audace de faire ce que Dieu t’a confié à faire. Tu sors de la liberté qui est en Christ. Et les complexes de supériorité te mènent à traiter les autres avec mépris et indifférence, car ils ont, à tes yeux, moins de valeur que toi.

Dieu ne veut clairement pas qu’il en soit ainsi.

Vaincre un complexe d’infériorité ou un complexe de supériorité

Si nous voulons aller au fond de cette chose, pour vaincre un complexe d’infériorité ou un complexe de supériorité, il est très intéressant de réfléchir à leur origine.

Tielman Slabbert a récemment évoqué ce sujet. Non seulement les complexes d’infériorité mais aussi de supériorité viennent du fait que nous admirons quelque chose qui semble « grand ». Soit tu sens qu’il te manque quelque chose de grand, ou alors tu penses que tu vaux mieux que les autres parce que tu possèdes quelque chose de grand. Cela peut sembler un peu simplifié, mais cela est tout à fait sensé.

Pourquoi te sentirais-tu inférieur aux autres ? Parce que tu as l’impression qu’ils sont plus intelligents ou plus charismatiques, que leur richesse leur donne des avantages, ou que leurs dons et leurs talents les placent d’une certaine manière au-dessus de toi, etc. Ou vice versa. Si tu penses que tu réussis mieux que les autres, ou que tu viens d’un meilleur milieu qu’eux, ou que ta façon de faire les choses est plus juste que la leur, etc. alors tu te sentiras supérieur aux autres. Il peut être difficile de le reconnaître, mais si tu t’examines attentivement, tu verras sans doute que c’est la vérité.

Mais la vérité, c’est que ces choses ne sont « grandes » qu’aux yeux des hommes. Elles n’ont aucune espèce d’importance aux yeux de Dieu, ce sont des choses que tu ne trouveras jamais dans la Bible. La société et la culture nous illusionnent en nous faisant admirer ces choses, et nous avons été formés à croire en ces choses plus qu’en la parole de Dieu.

Le monde admire des choses telles que l’argent, la beauté, l’intelligence, le style, le charisme, le charme, l’influence, pour n’en nommer que quelques-unes. Mais Jésus dit : « … car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu. » Luc 16, 15. Cela remet les choses en perspective. Ces choses n’ajoutent aucune valeur à une personne depuis le point de vue de Dieu ; au contraire, il hait le fait qu’on admire ces choses en regardant les autres de haut ou en se considérant comme inférieur à eux, et qu’on se laisse mépriser ou admirer des autres à cause de ces choses ! Dieu a une façon complètement différente de mesurer la valeur d’une personne.

Qu’est-ce qui a de la valeur pour Dieu ?

Il suffit que tu lises sa Parole pour découvrir ce qu’il apprécie le plus. En Galates 5, par exemple, Paul écrit à propos du fruit de l’Esprit. « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. » Galates 5, 22-23. Et en Corinthiens 13, 13 : « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité. » Et : « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Eternel demande de toi, c���est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Michée 6, 8. Lorsque tu consacres du temps à lire les Ecritures, tes yeux peuvent s’ouvrir sur les choses qui ont une valeur véritable et éternelle.

Alors, tu verras aussi très rapidement quels sont tes manquements. A dire vrai, la nature humaine est contraire à la parole de Dieu. Mais il est aussi écrit que « je puis tout par celui qui me fortifie », et que « celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite », entre autres. Donc si tu aspires à obtenir ces vertus, alors Dieu te montrera comment tu peux les recevoir. (Philippiens 4, 13 ; Philippiens 1, 6)

Lorsque tu commences à voir les domaines dans lesquels ta nature humaine n’est pas sur la même longueur d’onde que la parole de Dieu, cela signifie que l’Esprit travaille en toi, et qu’il t’invite à te laisser transformer. Alors tu dois, en toute humilité, reconnaître cette vérité et accepter ce jugement. Cette humilité n’est pas basée sur une mauvaise image de toi ou sur du découragement, mais plutôt sur une volonté d’être obéissant à ses instructions et de renoncer à ta propre volonté afin que sa volonté puisse être accomplie à travers toi ! Lorsque tu renonces à l’envie, par exemple, tu apprends au lieu de cela à être reconnaissant. Cela fonctionne de la même manière dans tous les domaines. Tu peux être transformé ! Là où tu étais inquiet et incrédule, tu peux apprendre à avoir confiance et foi en Dieu. Là où tu étais fier et fanfaron, tu peux devenir modeste et humble. C’est une œuvre de transformation que Dieu accomplit en toi lorsque tu es prêt à le laisser faire son œuvre en toi, et que tu lui obéis. (Philippiens 2, 13)

Voir les hommes à travers les yeux de Dieu

Tu apprendras alors à voir les hommes à travers les yeux de Dieu. Tu ne les mépriseras plus du haut de ta supériorité imaginaire, ou tu ne les admireras plus à cause de tes manquements imaginaires. Tu apprendras à les regarder avec amour, patience, bonté, etc. Dieu a créé chacun des hommes à son image, toi y compris ! Qui plus est, tu commenceras aussi à te regarder toi-même depuis la perspective de Dieu ! Tu commenceras à voir ta vraie valeur.

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » Colossiens 3, 1-2.

Ces versets sont finalement la solution. Si tes pensées sont tournées vers les lieux célestes, alors toutes ces choses que tu considérais auparavant comme « grandes » te seront révélées comme étant inutiles comparées à la gloire que tu recevras si tu atteins ce qui a une valeur éternelle. Alors, tu ne seras pas envieux des autres, ou intimidé par les autres, et tu ne mépriseras plus personne. Parce que tu sais que Dieu t’a placé dans cette vie avec exactement les bonnes situations, les bonnes capacités, et les bonnes circonstances qui te permettront de devenir une nouvelle création. Qu’as-tu donc besoin de plus que cela ?

« Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! Car ce n’est rien que d’être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c’est d’être une nouvelle créature. » Galates 6, 14-15.

Notre page thème à propos de l’image de soi ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :