De la parole de Dieu, seulement

J’ai appris la vérité des paroles « L’homme ne vivra pas de pain seulement. »

Écrit par Peter Reinhardt
De la parole de Dieu, seulement

J’ai fait énormément de bonnes expériences avec la parole de Dieu, et je suis donc vraiment heureux de pouvoir croire en cette parole. Elle est une force pour faire le bien, un réconfort dans le besoin, une lumière dans les ténèbres et elle aide à voir les choses de manière positive, que ce soit au travail et dans la vie familiale, et bien plus encore.

Comme le peuple d’Israël dans le désert, j’ai dû apprendre qu’un homme ne vit pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Deutéronome 8, 3). Dans mon « désert » – lorsque mes sentiments étaient au plus bas, lorsque je me sentais fatigué et épuisé, lorsque j’avais l’impression de n’avoir aucune solution à mes problèmes – j’ai appris de plus en plus que je ne peux conserver ma joie dans la vie, mon courage, et mon amour pour mon prochain que grâce à la nourriture qui vient de la bouche de Dieu.

Il y a quelques années, j’ai fait une expérience toute particulière : une tumeur a été découverte dans la partie inférieure de mon abdomen. Ces pensées sont immédiatement venues à mon esprit : cancer – bénin – malin ? Je me rappelle bien de cet après-midi où j’étais assis à l’hôpital en train d’attendre mon opération. L’inquiétude voulait s’emparer de mon âme. Dans une telle situation, j’ai réalisé qu’il ne suffisait pas de simplement penser à un verset comme 1 Pierre 5, 7 : « … déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. »

J’avais du temps devant moi, et j’ai tranquillement lu les Écritures qui me venaient à l’esprit à propos de ce thème. (Matthieu 6, 25-34 ; Philippiens 4, 4-7, etc.) Il y en avait beaucoup que je connaissais par cœur, mais pourtant, je les cherchai dans la Bible, et les lus encore et encore, doucement, avec le désir de trouver la vie que contenaient ces paroles. C’était comme un combat, mais peu à peu, mes soucis pesants s’envolèrent et la paix emplit mon être intérieur. Les versets en Philippiens 4, 6-7 m’aidèrent en particulier : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

Je savais que ma vie ainsi que celle de ma famille, étaient entre les mains de Dieu. Dieu ne veut que notre bien. Ces pensées me procurèrent du repos et de la reconnaissance.

Pour finir, les docteurs trouvèrent effectivement quelque chose de malin dans les tissus, et je dus subir une seconde opération. Alors, lorsque des pensées d’inquiétude se manifestaient, l’expression « avec actions de grâces » suffisait à les faire fuir. C’est pourquoi, je peux dire avec Paul : « Car je n’ai point honte de l’Evangile : c’est la puissance de Dieu… » qui rend heureux tous ceux qui y croient. (Romains 1, 16)

 

Notre page thème à propos du réconfort ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.