L’obéissance de cœur : apprenons de Jésus lui-même

On ne peut obliger ni forcer personne à entrer dans une vie d’obéissance.

Écrit par ChristianismeActif
L’obéissance de cœur : apprenons de Jésus lui-même

L’obéissance de cœur

« Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, comme à Christ, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon cœur la volonté de Dieu. » Ephésiens 6, 5-6.

On ne peut obliger ni forcer personne à entrer dans une vie d’obéissance. Seule l’obéissance de cœur plaît à Dieu, et il donne le Saint-Esprit à ceux qui lui obéissent. (Actes 5, 32) Mais qu’est-ce qui empêche donc les hommes d’être obéissants de cœur ?

Notre propre « moi »

C’est notre propre volonté, celle qui veut quelque chose, qui sait ce qu’il convient mieux de faire, etc. Ce « moi ». Tout ce qui est égocentrique, qui tourne autour de nous-mêmes et qui aspire à devenir quelque chose d’important. Les publicités disent souvent : « Achète-toi telle ou telle chose, tu le mérites ! » Et nous y croyons. Nous voulons être quelque chose, avoir de l’importance, monter de plus en plus haut, et nous pensons effectivement avoir du mérite. Mais en réalité, cela est complètement faux.

L’esprit de l’Antéchrist rend les hommes captifs avec cette mentalité. Mais Jésus avait une toute autre façon de penser. Il voulait devenir semblable à son Père. L’Antéchrist voulait aussi devenir semblable à Dieu, mais il s’est élevé lui-même et a fini par être précipité sur la terre. Jésus s’est constamment humilié en disant : « Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. » Luc 22, 42. Il était né de la vierge Marie, et il avait donc une volonté humaine, mais il était aussi le Fils de Dieu. Il avait été conçu par le Saint-Esprit, si bien qu’il n’avait pas envie de faire sa propre volonté comme la plupart des hommes. Son désir, c’était de faire la volonté de Dieu car il aimait son Père. Depuis le début, Jésus était obéissant de cœur.

La manière dont Jésus a pris les choses

Et c’est pourquoi il y a une différence entre nous et Jésus. Car nous avons péché et avons été affaiblis par le péché, mais cela ne s’est jamais produit dans le cas de Jésus. Il était comme un agneau : pur, saint, sans tache ni défaut devant Dieu et les hommes. C’est pourquoi il est dit que Jésus est venu « dans une chair semblable à celle du péché. » (Romains 8, 3) Il a rencontré les mêmes tentations que nous, mais la chair ne devient pécheresse que lorsque l’on commence à vivre selon ses désirs. Jésus n’a jamais cédé aux désirs de la chair, et sa chair n’est donc jamais devenue pécheresse.

Jésus n’aurait pas dû mourir, mais parce qu’il nous aimait, il a choisi de mourir pour nous, comme un agneau irréprochable, pour que nous puissions recevoir le pardon pour nos péchés. Et cela est une grâce formidable. Nous devons donc le servir. Jésus, qui a donné sa vie pour toi et pour moi alors que nous étions encore des pécheurs. Il est le seul qui mérite d’être servi.

Abandonne tout

Prenons l’exemple d’un roi qui viendrait nous demander : « Peux-tu me rendre un service ? » Nous considérerions cela probablement comme un grand honneur de pouvoir faire quelque chose pour le roi. Mais lorsque le Roi des rois vient et demande : « Peux-tu faire telle ou telle chose ? Cela te rendra heureux et joyeux ! », nous sentons une résistance en nous-mêmes. C’est justement parce que le péché est entré dans le monde, et que nous avons donc une propre volonté humaine. Et Satan exerce son pouvoir sur nous.

Il faut donc que nous haïssions notre propre vie dans ce monde pour faire la volonté de Dieu. Et là, cela devient possible. Entièrement possible de devenir obéissant – obéissant de cœur ! Nous devons renoncer à nous-mêmes et à tout ce qui nous appartient. Complètement, totalement, sans retenir quoi que ce soit. Et là, Dieu se révèle à nous, et nous pouvons voir la gloire que cela représente de faire sa volonté, si bien que nous pouvons contempler le Fils de Dieu comme il est écrit dans la Bible : « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » Jean 1, 14.

L’obéissance de cœur : faire la volonté de Dieu

Alors nous y voyons clair, et nous pouvons dire « Oui » à Jésus et continuer de lui dire « Oui », à lui et à sa volonté, aussi longtemps que nous vivons sur cette terre. Voici ce qu’est l’obéissance de cœur ! Et alors, nous devenons complètement heureux et satisfaits, et plus rien d’autre n’a aucune importance.


Cet article est inspiré d’un discours de  Kaare J. Smith en date du 21 mai 2019.

 

Télécharger gratuitement le E-book

La Nouvelle Alliance et le mystère de l’iniquité

Écrit par Sigurd Bratlie

La Nouvelle Alliance est une alliance personnelle que nous concluons avec Dieu, dans laquelle nous nous engageons à obéir à toute sa volonté, et dans laquelle Dieu s’engage en retour à nous fournir tout ce qui est nécessaire pour y parvenir. Le mystère de l’iniquité désigne le fait que la plupart des hommes rejettent la partie de la grâce qui annonce que Jésus nous a délivrés et transforment plutôt la grâce de Dieu en une permission de pécher.