Notre maître de justice

La vie de Jésus est la meilleure leçon de justice qui existe, et il nous a envoyé un consolateur qui peut nous enseigner cette justice.

Écrit par ChristianismeActif
Notre maître de justice

La justice de Jésus

C’étaient une énorme bénédiction, un encouragement et une inspiration pour les disciples que d’être en compagnie de Jésus. Ils étaient à l’écoute de sa sagesse et ont pu toucher de leurs mains la parole de vie ! (1 Jean 1, 1) Ils ont senti que la parole que Jésus annonçait leur donnait la vie. Beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens cherchaient la vie éternelle dans les Écritures mais ils ne voulaient pas venir à Jésus pour la trouver ! (Jean 5, 39 – 40) Si nous aspirons à la vie, nous devons venir à Jésus. Nous devons commencer à nous abreuver de l’eau de vie qu’il détient, pour que cela devienne comme une fontaine au-dedans de nous. Alors cela découlera sur ceux qui nous entendent, et ce sera une grande bénédiction !

C’est la raison pour laquelle les disciples ont pris peur lorsqu’ils ont entendu que Jésus allait partir. Pierre lui a même dit : « Cela ne t’arrivera pas ! » Mais Jésus, sachant qu’il allait être sacrifié, a dit à Pierre, qui était l’un de ses meilleurs disciples : « Arrière de moi, Satan ! Tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » Matthieu 16, 21-23. C’était donc très clair pour lui, il connaissait le chemin et la direction dans laquelle il devait aller.

Le Saint-Esprit : le maître de justice

Mais pour réconforter les disciples, il leur a dit : « Il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur (le Saint-Esprit) ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. » Jean 16, 7. Jésus lui-même était une œuvre de Dieu et de l’esprit éternel qui était en Dieu. Désormais, le Saint-Esprit contient la vie de Jésus, et il nous donne la vie. Le Saint-Esprit fait en nous la même œuvre que Dieu a faite en Jésus. Il est le maître de justice, et là où la justice est manifestée, le repos règne et on s’y sent bien.

Partout dans le monde il y a des protestations et des émeutes, précisément car les personnes qui gouvernent agissent de manière injuste. L’agitation et les problèmes sont le résultat direct de cette injustice. Mais lorsque le maître de justice nous enseigne à faire ce qui est juste, alors tout est béni et bon, et la bénédiction de Dieu vient sur nous.

Nous recevons cette plénitude de bénédiction lorsque nous apprenons de Jésus à être doux et humbles de cœur. (Matthieu 11, 29) Nous ne sommes pas ainsi par nature, nous devons bien plutôt apprendre à le devenir. Nous ne recevons pas la douceur comme un cadeau qui tombe du ciel, c’est le Saint-Esprit qui nous apprend à être doux. L’Esprit nous parle au sujet de notre propre vie, et il nous montre le péché qui doit être mis à mort. Alors nous parvenons à un développement en Dieu, et les choses qui appartiennent au Seigneur abondent de plus en plus en nous. De cette manière nous deviendrons une bénédiction formidable pour les autres.

« Celui qui vaincra »

Ce n’est donc pas une question de compréhension ou d’intelligence. Il s’agit seulement de croire en Dieu et de s’abandonner entièrement à sa volonté. C’est alors que nous apprenons la justice. L’Esprit s’adressait ainsi aux sept Églises d’Asie : « Celui qui vaincra comme moi j’ai vaincu. » L’une des plus grandes promesses pour ceux qui ont vaincu est celle de pouvoir être assis sur le trône de sa gloire et de juger les tribus d’Israël. (Apocalypse 3, 21 ; Matthieu 19, 28)

« Comme moi j’ai vaincu », a-t-il dit. C’est là notre objectif. En d’autres termes, nous devons devenir semblables à l’image de Jésus. (Romains 8, 29) Dans les deuxième et troisième chapitres de l’Apocalypse, nous voyons très clairement de quoi cette vie est faite. Tout converge à ce que nous puissions avoir la victoire sur le péché. Alors une nouvelle vie et un développement glorieux pourront avoir lieu en nous.


Cet article est écrit sur la base d’un discours de Kåre Smith, le 18 novembre 2019.

 

Notre page thème à propos du Saint-Esprit devrait probablement t’intéresser.

 

Télécharger gratuitement le E-book

L’Evangile de Dieu

Écrit par Sigurd Bratlie

La grâce signifie que tous nos péchés nous sont pardonnés lorsque nous les confessons. Mais cela signifie aussi que nous recevons la force pour obéir à la vérité avec laquelle Jésus est venu. Dans ce livre, Sigurd Bratlie développe ce sujet en nous dévoilant le vrai Evangile de Dieu, qui est l’obéissance de la foi.