Passer directement au contenu

Mets le temps à profit pour aujourd’hui et pour l’éternité

Dieu permet que nous traversions différentes périodes dans notre vie. Est-ce que tu utilises ces opportunités à bon escient ?

« Les actions du roi David, les premières et les dernières, sont écrites dans le livre de Samuel le voyant… avec tout son règne et tous ses exploits, et ce qui s’est passé de son temps, soit en Israël, soit dans tous les royaumes des autres pays. » 1 Chroniques 29, 29-30.

Il y a eu diverses périodes dans la vie de David et dans l’histoire d’Israël, et il y a des périodes dans notre vie et dans l’histoire de l’Assemblée. Quand on fait des recherches sur les périodes passées, on trouve toutes sortes de choses. Toute notre vie s’y trouve cachée.

A une certaine époque, David était berger, puis il a été à la cour de Saül, plus tard il a dû fuir, ensuite il a été roi en Juda, puis sur tout Israël, encore après il a dû fuir devant son fils, etc.

On peut comparer ces périodes à des couches de terre. Les archéologues sont capables d’étudier de telles couches pour retrouver les cultures des différentes époques. Grâce à leurs fouilles, ils peuvent se représenter la manière dont les gens vivaient à l’époque, et reconstituer le développement des civilisations au fil des siècles.

Une époque sert de fondement à la suivante. Si David n’avait pas été fidèle lorsqu’il était berger, il n’aurait jamais pu vaincre Goliath et être admis à la table de Saül. S’il n’avait pas été fidèle pendant son temps d’exil, il ne serait pas devenu roi en Israël. S’il n’avait pas été fidèle comme roi, son trône n’aurait pas été affermi pour toujours.

Pendant que David était roi et qu’il portait la responsabilité, il y a eu aussi des périodes pour Israël. Il y a eu des temps de guerre, de révolte, de famine, de peste et de paix. Ce qui concernait Israël concernait aussi David. Quand on sonde ces époques, on retrouve la sagesse de David, ses exploits et ses erreurs. Rien ne disparaît, cela reste caché dans les couches de terre – dans ces diverses périodes.

Les “couches” de notre propre vie

Dieu nous fait aussi passer par plusieurs périodes dans notre vie. Nous avons des périodes où les circonstances sont favorables, avec des bénédictions et de l’honneur. Nous avons aussi des périodes d’adversité, où l’on nous maudit et on nous méprise. Il y a des périodes de malentendus, où nous sommes l’objet de jalousies et de médisances. Nous avons aussi une période comme enfants, une autre comme jeunes, une comme adultes et une autre comme vieillards.

Ces périodes ont leurs difficultés et leurs tentations propres, ainsi que leurs taches, responsabilités et possibilités propres. Il y a des victoires à remporter et des occasions à saisir à chaque période, qu’on ne peut pas retrouver à une autre période. Rien de ce que nous faisons ou ne faisons pas disparaît. Cela reste caché dans les couches de terre. Peu de personnes y prêtent attention ; on ne le comprend souvent qu’après que la période en question est passée. Alors, on se réveille et on se rend compte de tout ce qu’on aurait dû faire ou ne pas faire, mais il est trop tard, et ces couches témoignent contre celui qui a été négligent. (Esaïe 57, 12)

Il y a aussi des périodes dans la vie de l’Assemblée. Des temps de réveils et des temps de sécheresse, des temps de paix et des temps de guerre, des temps d’honneur et des temps d’opprobre. Nous sommes aussi inclus dans ces couches de terre. Lorsque ces différentes périodes passent sur l’Assemblée, il s’agit de savoir si nous comprenons le temps dans lequel nous vivons, de sorte que nous devenions une pièce d’or dans la couche de terre de l’Assemblée, au lieu d’être un morceau de ferraille rouillé.

Il se trouve qu’on préfère souvent telle période à une autre. On ne souhaite avoir que des temps de réveil et de paix, et pas des temps de guerre ou des temps de sécheresse. Mais ce n’est pas la sagesse qui suscite de tels souhaits, car aussi bien nous-mêmes que l’Assemblée avons besoin de toutes ces périodes, pour que nous soyons mis à l’épreuve et formés, afin de pouvoir être assis avec Jésus sur des trônes un jour. Mais de même que Jésus a été une occasion de chute pour plusieurs et une occasion de relèvement pour d’autres, ces périodes aussi révèlent l’entendement de l’homme, et sont pour lui une occasion de chute ou de relèvement.

La plupart des gens ne souhaitent pas que l’on fasse des fouilles dans ces couches de terre ; ils ont de la haine pour de tels « archéologues ». Mais nous ne pouvons pas l’empêcher ; nous devons donc accepter qu’il en soit ainsi. Les hommes, eux, ne peuvent pas tout retrouver, mais Dieu, un jour, sera capable de révéler tout ce qui est caché dans ces couches de terre – dans ces périodes. C’est pourquoi nous devons veiller et prier, pour que nous puissions traverser ces périodes en restant irrépréhensibles, et que nous puissions paraître sans tache, ni ride, après avoir tout surmonté. (Ephésiens 6, 13 ; 1 Pierre 1, 6-7)

« C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. » 2 Pierre 3, 14.


Cet article a été traduit à partir du norvégien, et c’est une version revue d’un article qui fut publié pour la première fois dans le périodique de BCC «Trésors Cachés » (“Hidden Treasures”) en mars 1940.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

Un si grand salut

A la fin de l’épître aux Hébreux, l’apôtre qualifie son épître de « paroles d’exhortation ». L’objectif de cette brochure est de s’attarder sur cette exhortation et de la développer pour apporter la foi et le salut à tous ceux qui ont une vocation céleste. Tous ceux qui suivent l’exhortation contenue dans l’épître aux Hébreux peuvent parvenir à ce si grand salut.

Suivez-nous