Le secret tout simple pour rester humble

Le secret tout simple pour rester humble

Ce verset est comme un contrat entre moi et Dieu : « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. »

7 minutes ·

« Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » 1 Pierre 5, 5-6. Qu’est-ce que cela signifie réellement dans ma vie quotidienne ?

Personnellement, j’ai remarqué que je suis constamment beaucoup trop élevé dans mes propres pensées. Voici quelques exemples de récits qui se déroulent dans ma tête : « J’ai raison ; je sais que je suis sur la bonne voie. » « Cette personne ferait mieux de se taire et d’écouter mon point de vue immédiatement. » « Pourquoi disent-ils ou font-ils toujours telle ou telle chose ? Cela prouve bien qu’ils n’y ont rien compris. » Je peux parfois être si absorbé par ces pensées soi-disant normales et naturelles, qu’il est difficile pour moi de voir qu’en réalité, elles ne font que révéler à quel point je suis orgueilleux !

J'ai des manquements

« Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair… » Romains 7, 18. La Bible nous raconte que chaque être humain est né avec une nature, qui est aussi appelée la chair, et Paul reconnaît dans ses lettres que rien de bon ne peut provenir de cette nature.

Nous rencontrons dans notre chair des choses qui vont à l’encontre de la volonté de Dieu. Par exemple, la convoitise de l’argent, du pouvoir, du succès dans ce monde. Toutes ces choses sont contraires à la volonté de Dieu, qui est de s’abaisser.  (Matthieu 11, 28-30) Ou encore des choses qui sont plus manifestement contraires à sa volonté, comme la colère, l’irritation, les jugements sévères ou la critique des autres. Bien que ce soit normal d’avoir ces pensées et ces tendances, Paul écrit en Romains 7 qu’il hait ces choses dès lors qu’il les voit. Puisque tout le désir de Paul était d’accomplir seulement la volonté de Dieu, ce chapitre nous donne un aperçu du combat qu’il a dû mener. Mais nous ne sommes pas pris au piège dans cet état ! Jésus a frayé un chemin pour nous, et Paul écrit plus loin : « Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. » Romains 8, 12

L’Esprit de Dieu nous parle comme une voix tranquille et silencieuse, et pointe du doigt les domaines dans notre vie qui ne sont pas conformes à ce que cela signifie d’être un chrétien. Lorsque Dieu me révèle ces choses et que je les vois plus clairement, alors je peux agir. Je peux prier que Dieu m’aide à choisir de ne pas être d’accord avec ces pensées qui sont motivées par ma propre volonté et par mes propres désirs, et au lieu de cela, choisir de faire la parole de Dieu et ce que je sais être sa volonté ; finalement, c’est ce que cela signifie d’être humble moi-même. Si je persévère sur ce chemin, je deviendrai de plus en plus libéré de ma propre volonté, de mes propres désirs et tendances – que je hais car elles sont contraires à ce que Dieu souhaite.

Pour moi, tout cela signifie qu’il faut que je me soumette à Dieu et que je compte sur lui. Je ne peux pas continuer d’avoir des pensées orgueilleuses ou d’admiration à propos de moi-même si je comprends que « ce qui est bon (...) n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair… » Bien entendu, cela ne signifie pas non plus que je devrais être découragé ou déprimé à cause de cela, car ce n’est certainement pas la volonté de Dieu pour moi. Mais au lieu de cela, Dieu souhaite accomplir un miracle total en moi : il veut me montrer les domaines où j’ai besoin de changer, me donner toute la grâce et l’aide dont j’ai besoin pour être délivré de ces choses. Être humble signifie que je me soumets à Dieu pendant tout ce processus, que je lui fais confiance quant à la manière dont il travaille avec moi pour me montrer tous ces différents domaines, et que je crois qu’il va me donner toute la grâce et l’aide dont j’ai besoin pour faire les choses différemment.

Les autres aussi ont des manquements

Au fur et à mesure que le temps passe, je réalise qu’il y a beaucoup de choses dans ma chair qui ne plaisent pas à Dieu. Je commence à prendre conscience de toute la patience, la miséricorde et la pitié dont Dieu fait preuve avec moi ! Paul écrit : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, lesquels ne marchent point selon la chair, mais selon l'Esprit. » Romains 8, 1. Moi aussi, je dois faire preuve de la même attitude de miséricorde et de compassion à l’égard des autres.

Il peut me sembler évident que ce que les autres font ou disent est incorrect, et je pourrais immédiatement penser que je sais comment ils devraient corriger cela, mais l’Esprit de Dieu ne travaille pas ainsi. Il m’enseigne plutôt à être patient et à porter les défauts des autres avec longanimité, humilité et miséricorde. C’est pourquoi nous avons reçu un commandement simple dans le Sermon sur la Montagne : « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. » Matthieu 7, 1. C’est Jésus qui a annoncé ces paroles parfaites qui sont si pleines de sagesse, et imagine juste un instant combien le monde pourrait être plus paisible si chacun prenait ces paroles à coeur et les mettait en pratique ! En attendant, l’Esprit me montre mes propres manquements, mon impatience, mes pensées de jugement, ma fierté, et il me montre aussi le chemin pour les surmonter.

Dans mes situations, il faut que je dessine un cercle autour de moi-même et que je me concentre en premier lieu sur ma propre sanctification. Ensuite, si je vois des choses chez les autres, et que je suis capable de leur en parler avec un amour entier et sincère, cela peut être une bénédiction que je dise quelque chose. Mais c’est une toute autre chose si je ne cherche qu’à dévoiler leurs manquements et leurs erreurs parce que je suis irrité, agacé ou grand en moi-même.

De manière générale, l’orgueil peut être quelque chose de très bien dissimulé. Je le remarque lorsque je vois comment je pense à propos de moi-même, comment je pense à propos des autres et combien de place j’accorde à Dieu pour qu’il travaille dans ma vie. Mais ce verset est comme un contrat entre moi et Dieu : « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » Si je ne me pose pas pour méditer un peu et que je continue simplement de nourrir ces pensées que je sais être de l'orgueil, alors Dieu me résistera. Ce serait une chose terriblement dangereuse, que Dieu retire sa grâce de ma vie parce que je n’ai pas été prêt à m’humilier moi-même. Mais si je me soumets à Dieu en toutes choses – que je reconnais qu’il est ma tête, mon dirigeant, qu’il m’a tout donné et qu’il me donnera l’aide dont j’ai besoin – alors je recevrai assurément sa grâce sur ma vie ! Je me réjouis énormément de pouvoir poursuivre ma course sur ce chemin tout simple !

Catégories

Ces écritures sont tirées de la Version Segond 21, Copyright© 2007 Société Biblique de Genève. Utilisée avec autorisation. Tous droits réservés.

ChristianismeActif® de Brunstad Christian Church explore la façon dont la Parole de Dieu nous met au défi et nous permet de vivre à 100% selon sa volonté, afin que nous ne tombions plus dans le péché mais que nous parvenions à une vie de victoire.
Apprends-en davantage à propos de ChristianismeActif
Suivez-nous
En cours de téléchargement
Toute reproduction de supports provenant du site ChristianismeActif pour une utilisation externe est interdite sans autorisation préalable.