Quelle est la paix que Jésus donne ?

Ce qui est grand, c’est d’avoir le repos et la paix dans toutes les circonstances, dans toutes sortes de tribulations. Comment pouvons-nous obtenir une telle paix ?

Écrit par Svein Kronstad
Quelle est la paix que Jésus donne ?

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » Jean 14, 27. Quelles paroles pleines de consolation Jésus prononce ici dans son discours d’adieu à ses disciples ! Il ne leur a pas donné la paix que le monde donne. Nous devons être infiniment heureux et reconnaissants pour cela.

Ce qui crée la paix est toujours ancré dans quelque chose. La paix que le monde donne est courte et instable car elle est uniquement liée à d’autres personnes et aux choses qui sont sur cette terre.

Elle est là quand tout va bien, quand les gens disent du bien de nous, quand nous recevons des louanges et de l’honneur, quand nous faisons bien les choses et que cela va bien dans la plupart des domaines. La plupart des gens ont fait des expériences qui leur ont montré que cette paix est très instable, et malgré tout, ils aspirent presque tous après elle. A un moment donné, tout peut être bien et mériter des louanges, et l’instant d’après, c’est le contraire.

La paix que Jésus donne

Tout cela, le Maître le savait, et c’est pour cela qu’il nous a fait une bien meilleure proposition. C’est la paix de Dieu – la paix dans toutes les circonstances ! C’est une paix d’une tout autre qualité ; elle est durable et stable et elle n’est pas liée aux hommes ou à ce monde. Son ancre est plantée à l’intérieur du voile – dans les choses célestes.

Par nature, nous faisons tous partie de la « race de la discorde » (Nombres. 24, 17) Nous ne connaissons pas le chemin de la paix. (Romains 3, 17) Comment pouvons-nous alors recevoir cette paix ? Cela ne s’obtient pas automatiquement. Non, c’est seulement en observant les commandements de Dieu, ses paroles et ses lois, et en les suivant, que cette paix entre de plus en plus dans nos vies. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. » Quand on a le Père et le Fils dans son cœur, il ne peut pas y avoir autre chose que la paix. (Apocalypse 3, 20)

« Oh ! si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer. » (Esaïe 48, 18) « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, et il ne leur arrive aucun malheur. » (Psaumes 119, 165)

Cette paix est pleine de foi et de repos, d’assurance et de force. Paul la possédait. Il a beaucoup souffert, il a été persécuté, méprisé, discrédité, injurié, maltraité, etc. Il a eu beaucoup de tribulations, mais son assurance était telle qu’il écrit dans Romains 8, 38-39 : « Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Il savait à quoi tout cela menait. C’est justement par les tribulations que nous sommes sauvés – pas en les évitant. Dans les tribulations, nous apprenons à nous connaître nous-mêmes ainsi que Dieu, notre faiblesse humaine et la force de Dieu ! On pourrait facilement penser : « Si je n’avais pas eu telle ou telle tribulation, j’aurais eu la paix dans mes pensées et dans mon esprit. » Mais ce n’est pas le cas. Ce qui est grand, c’est d’avoir le repos et la paix dans toutes les circonstances. Dans toutes sortes de tribulations. Le Maître prenait les choses de cette manière et les apôtres aussi. Tous ceux qui veulent vivre pieusement prennent aussi les choses de cette manière.

« Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16, 33) Comme c’est grand ! Avoir vaincu le monde avec tout ce qui est en lui ! Quelle victoire ! Quel triomphe ! (1 Jean 5, 4) C’est le chemin que nous devons suivre, nous aussi !

Parvenir à la paix de Dieu

Il y a beaucoup d’agitation dans notre nature humaine. Il y a de l’égoïsme, de l’orgueil, de l’impatience, de l’emportement, de la colère, un manque de miséricorde, etc. Lorsque les tribulations frappent nos vies, nous sentons que toutes ces choses veulent s’imposer à nous. Nous nous agitons et nous n’avons pas part à la force et à la paix de Dieu dans nos circonstances. Mais si, par la force et la grâce de Dieu, nous combattons le bon combat de la foi, et que nous remportons la victoire, la paix s’installe autour de nous et en nous. Comme c’est bon, lorsque ces choses se produisent dans nos vies, dans les circonstances dans lesquelles nous vivons.

« Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. » (Romains 12, 21) Si nous faisons cela, il y a la paix, mais si nous faisons le contraire, nous avons sans doute tous fait l’expérience que c’est la dispute qui s’installe, et pas seulement autour de nous, mais aussi en nous. Mais ceux qui surmontent le mal par le bien apprennent de plus en plus à connaître le chemin de la paix. Comme c’est grand ! Que la paix de Dieu soit la chose à laquelle nous aspirons !


Cet article a été traduit du norvégien et fut initialement publié sous le titre « Pas comme le monde donne » dans la brochure périodique de BCC Trésors Cachés (Hidden Treasures) dans la publication de juin/juillet. 2019.© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Notre page thème à propos de la paix et du repos, ainsi que les articles suivants devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.