Soupe avec Jésus !

Jésus frappe à la porte de notre cœur. Que se passe-t-il lorsque nous lui ouvrons ?

Écrit par Rakel Bratlie
Soupe avec Jésus !

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » Apocalypse 3, 20.

Jésus se tient à la porte de notre cœur, et il frappe. Il fait cela avant que nous soyons sauvés. Il dit : « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte… » Mais la plupart des gens n’entendent pas sa voix. Ils entendent beaucoup d’autres voix et ouvrent leur cœur à toutes sortes de choses, sauf à Jésus. Mais Jésus n’entre et ne soupe que chez ceux qui entendent sa voix et qui lui ouvrent la porte.

Mais ce n’est pas seulement avant que nous soyons sauvés que Jésus se tient à la porte de notre cœur et frappe. Nous pourrions dire qu’à chaque fois que nous sommes tentés, à chaque fois que nous nous retrouvons face à un choix à faire, Jésus se tient à notre porte et frappe. La question est alors la suivante : à quelle voix est-ce que nous prêtons l’oreille ? Si nous entendons la voix de Jésus au milieu de la tentation — lorsque la chair avec ses passions et ses désirs nous attire — et que nous lui ouvrons la porte du cœur, alors il entrera chez nous, soupera avec nous, et nous avec lui.

Souper avec lui signifie rompre le pain avec lui, et le pain, c’est la Parole de Dieu. Lorsque nous lui ouvrons la porte dans la tentation, il entre chez nous pour souper avec nous — il ouvre les Écritures pour nous. Il nous donne des révélations dans sa Parole, et cela devient une nourriture et une aide pour nous dans la vie. Il nous remplit de joie et d’allégresse en rendant la Parole vivante pour nous. Il partage également le vin avec nous.

C’est là quelque chose de complètement différent que d’écouter la voix de la chair et d’ouvrir la porte à ses passions et à ses désirs, pour finir par tomber dans la tentation. Il en résulte de la douleur dans notre cœur, et nous moissonnerons la corruption.

Que Dieu nous fasse grâce de pouvoir toujours écouter la voix de Jésus lorsqu’il frappe à notre porte, et que nous puissions toujours lui ouvrir pour qu’il entre et soupe avec nous, et nous avec lui.

 

Cet article a été traduit du norvégien, et fut initialement publié dans la brochure de BCC Trésors Cachés (Skjulte Skatter), en janvier 1948, sous le titre de « Soupe avec lui ! »
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Notre page thème à propos de notre relation avec Jésus ainsi que les articles sélectionnés ci-dessous devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.