Je peux être rendue parfaite, quelle merveilleuse vérité !

En grandissant, j’avais beaucoup d’interrogations au sujet de Jésus et elles ne trouvaient jamais de réponses qui satisfaisaient mon cœur.

Écrit par Lori Janz
Je peux être rendue parfaite, quelle merveilleuse vérité !

En grandissant, j’avais beaucoup d’interrogations au sujet de Jésus et elles ne trouvaient jamais de réponses qui satisfaisaient mon cœur. Je faisais part à ma mère de questions telles que « Qu’est-ce que cela veut dire que Jésus est mort pour nos péchés ? »  J’avais entendu cela des centaines de fois, mais qu’est-ce que cela voulait dire ? Cela me semblait être une affirmation incomplète. Ma mère a sans doute tenté de me l’expliquer, mais elle n’avait pas vraiment la réponse et mon cœur se trouvait insatisfait, une nouvelle fois. C’était certain qu’il devait y avoir quelque chose de plus, et je savais que cela ne pouvait pas non plus être une permission pour continuer de pécher.

C’est bien des années plus tard que j’ai pu découvrir la vérité. Cela a été comme un déferlement de lumière dans les ténèbres lorsque j’ai appris que Jésus était mort pour nous afin que non seulement nos péchés soient pardonnés, mais aussi pour nous frayer une voie, devenant ainsi un exemple que nous pouvons suivre.

Il est écrit dans Hébreux 4, 15-16 : « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Il est notre précurseur, il est venu revêtu de chair et de sang comme nous, et fut tenté en tout point comme nous, mais il n’a jamais péché. Et parce qu’il est né avec une chair semblable à la nôtre, nous avons également la possibilité d’être rendus parfaits comme lui. Quelle merveilleuse vérité ! Cela a pris tout son sens à mes yeux !

Je suis tentée mais je n’ai pas besoin de céder à la tentation !

Même lorsque je suis tentée au découragement, je dois me rappeler que c’est une œuvre qui ne se produit pas du jour au lendemain. Peut-être suis-je tombée dans la tentation, j’ai été impatiente ou je me suis mise en colère contre quelqu’un, ou bien j’ai fait subir ma mauvaise humeur à mon mari ou à mes enfants, mais si je le regrette et demande pardon, Dieu me pardonne alors immédiatement, car il voit mon cœur ! Je dois avoir un contact continuel avec Jésus, me remplir de sa Parole, me souvenir de lui, le prier pour qu’il me fortifie, et cela réussira pour moi !

J’ai une maladie auto-immune, et à cause de cela je peux parfois me sentir fatiguée, faible, prise de douleurs, voire parfois même déprimée. Il y a des jours où j’ai lutté pour retenir mes larmes et où de simples tâches quotidiennes devenaient comme une montagne pour moi. Mais je ne veux pas que cela soit un frein pour moi, et Dieu le sait. Je veux que ma famille me voie comme une personne heureuse, et je veux rendre toute sa gloire à Dieu. Alors, quand mes émotions prenaient le dessus à un point tel que je devais  quitter la pièce, j’étais comme la veuve importune qui implore de l’aide à Dieu. (Luc 18, 7) Je disais à Dieu que je voulais être heureuse, et il me donnait la force dont j’avais besoin ! Oui, je suis tombée, à bien des reprises, et cela peut parfois me décourager. Mais Dieu qui ne se trompe pas m’a créée de la manière la plus parfaite afin que je puisse utiliser mes circonstances pour le bien. Je peux les mettre à profit pour être transformée, en suivant l’exemple de Jésus et en pensant à ce qu’il aurait fait à ma place. Et tu sais quoi ? Mes émotions ne prennent plus autant le dessus qu’avant. Avec l’aide de Dieu, je peux devenir, et vais devenir, une personne pleinement heureuse, une personne dans le repos et dans la paix, qui a fondé sa confiance en lui. Je ne suis plus obligée d’être esclave de mes sentiments ! C’est quelque chose de formidable !

Des versets très utiles :

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. » Philippiens 3, 12-14.

« Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu. » Actes 20, 24.

Je suis tellement reconnaissante à Dieu qu’il a pu se révéler à moi depuis ma tendre jeunesse, et qu’il m’a élue avant la fondation du monde. (Éphésiens 1, 4) Je peux être libre de moi-même, et en avoir fini avec les exigences envers les autres ! Quelle vie heureuse je peux vivre !

Notre page thème sur le fait d’être chrétien ou le témoignages suivant devraient probablement t’intéresser :  

Télécharger gratuitement le E-book

La grâce en Jésus-Christ

Écrit par Sigurd Bratlie

« Quand on pense à la grâce, on pense principalement au pardon. Et comme nous avons tous péché, nous avons tous besoin de grâce. » C’est avec cette phrase que Sigurd Bratlie commence sa brochure à propos de la grâce. Il approfondit ensuite ce thème en expliquant que cette grâce qui est en Jésus-Christ signifie bien plus que le simple pardon. Cela signifie aussi la vérité et l’aide. Elle nous enseigne à ne plus pécher, de sorte que nous puissions être complètement libres pour vivre une vie de victoire qui mène à la perfection.