As-tu appris de Jésus à être humble de cœur ?

La première chose que Jésus évoque lorsqu’il nous invite à recevoir ses instructions, c’est son attitude de cœur.

Écrit par Paul Dokken
As-tu appris de Jésus à être humble de cœur ?

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » Matthieu 11, 28-30.

Humble de cœur – une attitude de cœur

La première chose que Jésus évoque lorsqu’il nous invite à recevoir ses instructions, c’est son attitude de cœur. « Car je suis doux et humble de cœur ». De l’attitude intérieure de notre cœur et de notre esprit découlent toutes nos œuvres. Nous pouvons par exemple lire dans Proverbes 4, 23 : « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » En d’autres termes, notre vie intérieure affecte tout ce que l’on fait et ce que l’on dit. Si l’arbre – c’est-à-dire notre état intérieur – est bon, alors il porte de bons fruits. S’il est mauvais, il portera de mauvais fruits. « Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. » Matthieu 7, 19.

Rien n’est plus lourd à porter qu’une mauvaise attitude. Beaucoup de gens sont piégés dans leur mauvaise attitude à cause de leur entêtement. Ils refusent tout simplement de s’humilier. Lorsque les gens sont en désaccord à propos de quelque chose, que ce soit à propos de la manière d’élever les enfants, ou de la manière dont il faut gérer les finances, ou même de la couleur dont il faudrait peindre la maison, ils ne sont tout simplement pas assez humbles pour s’écouter les uns les autres. Quand on n’apprend pas à œuvrer ensemble dans un esprit d’humilité et de bonté, les exigences de la chair prennent le dessus, le cœur s’endurcit, et l’amour se dissipe. Lorsque tu rejettes la foi et que tu ne souhaites pas préserver une bonne conscience, cela représente un véritable naufrage pour ta foi. C’est le destin de ceux qui ne sont pas humbles de cœur et de ceux qui restent accrochés à une attitude orgueilleuse.

De la même manière, rien n’est plus léger à porter qu’une bonne attitude. Il est écrit que Dieu aime celui qui donne avec joie. Quand une personne se trouve dans une bonne attitude, elle est dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en elle. « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. » 1, Jean 2, 10.

Dieu fait grâce aux humbles

Dieu témoignait de David qu’il était « un homme selon [son] cœur, qui accomplira toutes [ses] volontés. » Actes 13, 22. La bonne attitude de cœur de David lui a permis d’aller jusqu’à dire : « L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. » Psaumes 23, 1.

Les exigences de son âme ont été réduites au silence, il était comme un enfant sevré de sa mère. Il est resté humble de cœur au travers des épreuves qu’il a endurées, et de ce fait, il a pu voir la main de Dieu dans ses circonstances. (2 Samuel 16)

Dieu donne à chacun selon ses œuvres. Il fait grâce aux humbles mais résiste aux orgueilleux. Ce sont des concepts faciles à comprendre, mais la question est de savoir si nous avons reçu ces enseignements. Ce que nous faisons est fondamental, car notre vie et notre place dans l’éternité sont déterminées par la qualité de nos œuvres. (Matthieu 25, 23 ; Apocalypse 19, 8). La différence entre les cinq vierges sages et les cinq vierges folles était dans leur attitude d’esprit. Extérieurement, elles étaient semblables, mais intérieurement, elles étaient totalement différentes. « Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. » Matthieu 25, 3-4.

Nos œuvres sont révélées au jour de l’épreuve. (1 Corinthiens 3, 13). Nos œuvres et notre attitude se manifestent le plus lorsque nous sommes au contact de nos proches. C’est là que Dieu nous procure de l’huile à amasser dans nos vases, si nous sommes humbles et pauvres de cœur. Nous expérimentons beaucoup de situations qui sont censées concourir à notre bien, pour que nous puissions atteindre l’objectif que Dieu a pour nos vies : devenir semblables à l’image de son Fils, et expérimenter la véritable fraternité. (Romains 8, 28-29)

« Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. » Éphésiens 2, 10. C’est lorsque nous apprenons comment nous purifier dans l’obéissance de la vérité que nous entrons dans le repos et que nous devenons capables de faire ces bonnes œuvres. « Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. » Hébreux 4, 9-11.

Notre page thème à propos de l’humilité ainsi que l’article suivant devraient probablement t’intéresser : 

Télécharger gratuitement le E-book

J’ai été crucifié avec Christ

Écrit par Elias Aslaksen

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.