Ton amour pour Jésus est-il véritable ?

Il existe une façon de savoir si notre relation avec lui est véritable ou non, et Jésus lui-même l’a dit.

Ton amour pour Jésus est-il véritable ?

Aimes-tu Jésus, et te comptes-tu toi-même parmi ses vrais amis ? Voici la relation que nous devons avoir avec Jésus si nous souhaitons entrer dans l’éternité avec lui.

Mais qu’est-ce qui différencie le fait de simplement croire en lui et de proclamer son nom et le fait d’avoir une véritable relation avec lui ? Une relation où il vit dans notre cœur, et où nous devenons de plus en plus semblables à lui chaque jour ?

« Si vous m’aimez, gardez mes commandements »

Jésus dit : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements… Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. » Jean 14, 15-24.

Jésus nous a permis de garder ses commandements et d’avoir part aux vertus divines : c’est-à-dire de devenir de plus en plus semblables à lui chaque jour !

« Par cela nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. » 1 Jean 2, 5-6.

Il nous a frayé un chemin, et nous a donné le Saint-Esprit comme une Aide. C’est en renonçant à notre propre volonté et en ne cédant à aucun péché conscient que nous pouvons garder tous les commandements. Il nous donne toute la force et la puissance nécessaires pour y arriver, si seulement nous nous abandonnons entièrement à lui.

Accomplir la volonté du Père

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matthieu 7, 21-23.

Il est tellement important de veiller à ne pas faire partie de ceux qui invoquent le nom de Jésus, mais qui pourtant commettent l’iniquité et abandonnent ses commandements. « Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur… » 1 Jean 2, 4. Nous ne pouvons pas dire que nous aimons Jésus si nous ne renonçons pas à notre propre volonté et ne gardons pas ses commandements. Si nous vivons de la sorte, nous nous aimons nous-mêmes, et non pas Jésus.

Lorsque nous lisons à propos de Jésus et de la manière dont il vivait pendant son temps sur terre, nous voyons quels sont ses commandements et ce que nous devons faire pour le suivre. « Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » Matthieu 22, 37-40. Les commandements de Dieu pour nous aujourd’hui sont clairement exprimés dans sa parole. Lis par exemple les versets en Matthieu 5, 28 et 1 Jean 2, 15.

La Bible dit aussi que les commandements de Dieu doivent être inscrits dans nos cœurs, plutôt que sur des tables de pierre comme ils l’étaient à l’époque précédant la venue de Jésus sur terre. « Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leur cœur, et je les écrirai dans leur esprit. » Hébreux 10, 16. Nous avons reçu le Saint-Esprit comme une Aide à notre époque, pour nous enseigner la volonté de Dieu et nous rappeler ses paroles. (Jean 14, 26).

Des promesses pour ceux qui gardent ses commandements

De la même manière que la Parole contient des avertissements clairs pour ceux qui invoquent le nom de Jésus mais qui ne gardent pas ses paroles, il existe aussi de magnifiques promesses pour ceux qui l’aiment en vérité (ceux qui gardent ses commandements) ! « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. » 1 Corinthiens 2, 9.

Lorsque nous commençons à garder et à vivre ses paroles, nous pouvons peu à peu avoir part aux vertus célestes, celles-ci croissant jour après jour. Nous devenons alors de plus en plus heureux et reconnaissants pour ses commandements : ils nous procurent une joie et un repos parfaits que le monde ne peut nous offrir.

« Je veux faire ta volonté, mon Dieu ! Et ta loi est au fond de mon cœur. » Psaume 40, 9. Ses commandements ne seront alors pas du tout un fardeau pour nous ! « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandement ne sont pas pénibles. » 1 Jean 5, 3.

Nous devons apprendre à garder tous les commandements de Jésus si nous souhaitons être ses cohéritiers, si nous souhaitons être heureux et libres au beau milieu de tout ce qui nous arrive sur le chemin de la vie.

Au plus profond de notre cœur, nous savons ce qu’il en est. Si nous n’avons pas fait les choses de la bonne manière, nous pouvons prendre la décision de changer la manière dont nous vivons et d’aimer Jésus, comme il nous a aimés le premier.

« Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. » 1 Jean 2, 15-17.

Notre page thème à propos des paroles de Jésus ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

J’ai été crucifié avec Christ

Écrit par Elias Aslaksen

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.