Je ne peux pas entendre si je n’écoute pas

Comment est-ce que je peux entendre ce que l’Esprit veut me dire ?

Écrit par Maggie Pope
Je ne peux pas entendre si je n’écoute pas

J’ai fait quelque chose d’assez inhabituel pour une femme d’âge moyen au Royaume-Uni. J’ai passé tout un week-end dans une cabane situé dans un champ désert, au milieu de nulle part. Je ne pouvais voir aucun autre bâtiment, je ne pouvais entendre personne et je n’avais pas de Wi-Fi.

En réalité, j’avais beaucoup à faire. J’avais emmené mes livres et mon ordinateur portable pour rédiger mes textes sans être dérangée parce que mon délai de livraison approchait rapidement, et je n’avais encore rien fait. J’ai alors pensé que j’avais besoin d’un endroit où absolument rien ni personne ne pourrait me distraire, et où je pourrais enfin réussir à avancer sur ce que j’avais à faire.

J’avais aussi emmené ma Bible : je me réjouissais d’avance à l’idée de pouvoir m’asseoir dans le soleil couchant et de tourner doucement les pages de la Bible et méditer la Parole de Dieu. Cela serait bien plus reposant que de rechercher les versets sur l’application de mon smartphone. Mais finalement, j’ai reçu une révélation, j’ai été comme secouée : je me suis rendu compte que j’avais laissé mes pensées devenir tellement occupées.

Ressens-tu un besoin ?

Lorsque j’étais une jeune maman, Dieu sait combien j’étais occupée, et pourtant le rythme trépidant de la vie quotidienne familiale ainsi que mes propres besoins me poussaient à m’accorder quelques minutes tôt le matin ou tard le soir pour m’abreuver des versets de la Bible : ils étaient pour moi une ligne de vie et me donnaient du courage. Avec le temps, je suis devenue plus mature dans ma compréhension et j’ai aussi appris à réagir de façon moins impulsive face aux situations difficiles. C’est une bonne chose, mais quelque part, lorsque nous devenons plus « compétents », nous pouvons parfois perdre ce besoin qui nous poussait à rechercher chaque jour de l’aide et des conseils.

Lorsque je me réveille aujourd’hui, je n’ai plus d’enfants dont je dois m’occuper. Au lieu de cela, je réponds aux mails les plus urgents sur mon téléphone, et je fais un tour sur les blogs, les sites internet et les comptes Instagram pour lesquels j’écris. Je fais un tour sur Twitter. Puis sur LinkedIn. Je me fais des listes. Avant même que mon pied ait touché le sol le matin, je suis déjà en train de me mettre à jour de tout ce que je dois faire. Je passe une bonne partie de mes journées sur l’ordinateur. Je fais des recherches, je réfléchis. J’ai toujours besoin de beaucoup réfléchir…

Un moment de tranquillité

J’étais donc assise là, devant ma cabane sur la colline. Le rosier grimpant et parfumé ainsi que le chèvrefeuille m’offraient un peu d’ombre, et j’avais une vue sur toute la vallée et sur les collines au loin. Je regardais les traînées nuageuses dans le grand ciel bleu, et j’ai commencé à lire en Actes.

J’ai lu les passages qui parlent de l’ascension de Jésus, du don de l’Esprit Saint, de la manière dont la première Église a été guidée et fortifiée par l’Esprit, ainsi que les passages qui racontent les signes et les miracles. Et j’ai retrouvé ce sentiment d’émerveillement en redécouvrant les profondeurs de la Parole de Dieu lorsque je m’assois et lis la Parole, et que j’écoute ce qu’il veut m’enseigner à propos de moi-même à travers ce que je lis. Rien ne pressait, je n’avais pas besoin de chercher un verset à la hâte pour obtenir la réponse à un problème soudain. Et c’est là que j’ai réalisé : j’ai besoin de ce temps pour méditer et réfléchir. J’ai besoin de prendre le temps de m’asseoir tranquillement et d’ouvrir mon cœur pour dire : « Me voici, j’écoute… »

Ce n’est pas juste « agréable » de pouvoir s’asseoir et méditer. Je ne suis utile dans le Corps de Christ que dans la mesure où j’écoute et obéis à l’Esprit dans ma propre vie. Et pour pouvoir entendre l’Esprit, il faut que j’écoute, que j’écoute attentivement, si je veux recevoir des révélations pour moi-même.

Lorsque les anciens en Israël ont arrêté Pierre et Jean, et qu’ils les ont écoutés ensuite, ils ont dû reconnaître qu’un miracle avait eu lieu. (Actes 4) Ils l’ont reconnu avec leur cerveau. Mais ils n’avaient pas écouté avec leur cœur ni avec leur esprit, parce qu’ils se préoccupaient uniquement de réussir à étouffer ces informations pour que la vérité ne se propage pas et qu’elle ne menace pas leur position d’autorité.

J’ai ainsi quitté ma petite cabane sur la colline et suis rentrée à la maison avec le besoin d’intégrer des moments de méditation dans ma vie bien occupée pour être sûre de pouvoir écouter l’Esprit avec mon esprit. Pour que je ne remplisse pas seulement mon cerveau avec de « bons versets » que je comprends intellectuellement, mais qui ne font pas une impression profonde dans mon cœur, et qui ne me révèlent pas ce qui doit changer dans ma vie.

« Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. » 1 Timothée 4, 15.

Les articles suivants devraient probablement t’intéresser :

Télécharger gratuitement le E-book

L’Evangile de Dieu

Écrit par Sigurd Bratlie

La grâce signifie que tous nos péchés nous sont pardonnés lorsque nous les confessons. Mais cela signifie aussi que nous recevons la force pour obéir à la vérité avec laquelle Jésus est venu. Dans ce livre, Sigurd Bratlie développe ce sujet en nous dévoilant le vrai Evangile de Dieu, qui est l’obéissance de la foi.