Comment obtenir ce que nous demandons dans notre prière

As-tu déjà expérimenté que ta prière n’est pas toujours exaucée de la manière dont tu t’attendais ?

Écrit par ChristianismeActif
Comment obtenir ce que nous demandons dans notre prière

Nous pouvons être à genoux et prier Dieu : « Oh ! Donne-moi plus d’amour, plus de ta bonté, aide-moi à être plus patient, etc. » Nous prions ainsi car nous sentons que ces vertus nous manquent. Mais qu’attendons-nous donc de Dieu ? Qu’un beau « paquet de bonté » descende tout droit dans notre cœur pour que nous puissions nous sentir bons ? Ou une « plénitude de patience », pour que nous nous sentions gentils et patients envers nos enfants et notre prochain ?

Non, dans sa bonté et sa sagesse, Dieu nous envoie des situations et des circonstances où nous rencontrons des gens difficiles, des enfants de mauvaise humeur et d’un caractère difficile, des nuits sans sommeil, une mauvaise situation financière, et des soucis qui nous amènent à sentir notre misère et notre pauvreté. Nous ne nous sentons vraiment pas bons, patients ou pleins d’amour ! Des ennemis nous attaquent de partout.

Mais c’est justement là que Dieu veut nous donner ce que nous lui avons demandé, les vertus de Christ, si nous retenons fermement ses paroles dans la tribulation, et c’est dans ces paroles que se trouve la vie nouvelle en germe.

C’est la mission de Dieu de faire germer ces paroles, nous devons simplement être obéissants à la parole de tout notre cœur, et haïr le mal que nous découvrons en nous.

Ne perdons pas courage si nous sentons constamment notre pauvreté et notre misère, mais réjouissons-nous plutôt dans la foi que Dieu va nous donner ce qu’il a promis. Par exemple, lorsque nous ne sentons que de l’irritation ou de la frustration dans des situations où nous souhaiterions bien plutôt être patients et longanimes. Nous comprenons bien que Dieu ne va pas simplement nous donner les vertus sans que nous menions un combat pour les obtenir ! Il faut que nous combattions contre cette irritation et cette frustration qui viennent de notre chair, et par sa grâce et sa puissance, nous pourrons les vaincre dans l’obéissance à sa Parole. Alors les fruits de l’Esprit, la nature divine que Dieu nous a promise, pourront se développer en nous.

Ce n’est qu’en vainquant notre propre nature humaine que nous recevons les vertus : notre nature est alors nouvelle et transformée. L’amour grandit lorsque je surmonte la méchanceté, la rancune, l’amertume, etc. La compassion grandit lorsque je surmonte les exigences, le jugements, les pensées de suspicion, etc. Le contentement grandit lorsque je surmonte l’envie, la jalousie et l’insatisfaction. C’est ainsi que nous pouvons recevoir ce que nous demandons dans notre prière !

Il en ressort vraiment une vie nouvelle, mais cela ne veut pas dire que nous « sentons » que nous sommes devenus bons et pleins d’amour, etc. C’est la vie de Christ qui se développe dans un vase très fragile.

« C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves… » (1 Pierre 1, 6) C’est ainsi que cela doit être. C’est ainsi que Dieu a prévu les choses ! Nous devons passer par des combats (des épreuves) afin que nous puissions nous emparer de ce que nous avons demandé dans notre prière. Dieu permet que nous rencontrions des situations et des circonstances qui éveillent les convoitises de notre chair. Des convoitises telles que la recherche de son propre intérêt, l’orgueil, la méchanceté, l’irritation, etc. Mais comme il est écrit en 1 Pierre 4, 1, si nous souffrons dans la chair et vainquons le péché que nous y découvrons, nous en aurons fini ! Le fait de renoncer à ces choses qui sont si profondément enracinées dans la chair engendre bien entendu des souffrances, mais ce sont justement ces souffrances qui mènent à la réponse à ma prière pour devenir bon.

« Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien. » (1 Pierre 4, 19)

C’est selon la volonté de Dieu que nous passons par toutes sortes de souffrances, et si nous sommes fidèles, c’est justement que nous obtenons tout ce que nous lui avons demandé.

Ne perdons donc pas courage, mais aimons la volonté de Dieu, et il nous arrivera ce qui est écrit : « Comme attristés, et nous sommes toujours joyeux » (2 Corinthiens 6, 10) parce que nous plaçons notre confiance en Dieu.


Cet article est une version adaptée de l’article écrit par Nina French et publié dans la brochure de BCC Trésors Cachés (Hidden Treasures) dans la publication de juin/juillet 2019.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

 

Si tu recherches d’autres articles qui parlent de la puissance de la prière, fais un tour sur notre page thème à propos de la prière. Les articles sélectionnés ci-dessous devraient également t’intéresser :