Voici comment j’ai été délivrée de la peur

J’ai pris conscience que la peur ne venait pas de Dieu, même si elle était très réelle pour moi. Alors, Dieu m’a montré comment je pouvais la vaincre.

Écrit par Heather Crawford
Voici comment j’ai été délivrée de la peur

La peur a toujours été mon ennemi numéro un. Pendant la majeure partie de ma vie, je me suis toujours attendue au pire. J’avais toujours l’impression qu’un malheur me guettait et que mon existence allait prendre fin, aussi confortable et stable qu’elle pût l’être.

« J’étais esclave de la peur »

A l’âge de 13 ans, j’ai soudain été hospitalisée d’urgence pour une opération. Les médecins ont alors découvert un kyste à l’intérieur de mon crâne, qui faisait pression sur mon cerveau. Cela n’avait jamais été détecté avant, et ils m’ont dit que c’était un miracle que je n’avais aucune lésion cérébrale ou que je ne m’étais pas retrouvée paralysée lorsque j’étais encore un petit enfant. L’opération pour ôter la grosseur a parfaitement réussi et après une période de rétablissement, je suis retournée poursuivre ma vie normale d’adolescente. Mais à un moment donné, j’ai commencé à penser que mon miracle allait bientôt arriver à terme, et que je n’avais aucun avenir à espérer.

Cette manière de penser désespérée a entraîné d’autres craintes – la crainte de perdre mon boulot, de ne pas avoir assez d’argent, de faire un accident de voiture, et également d’autres craintes liées à ma famille et à mes amis. Tout ce que je sentais que je ne pouvais pas contrôler était pour moi une source de grandes angoisses. Pendant des années, ces craintes étaient très réelles pour moi, même si elles étaient complètement irrationnelles, ou hautement improbables. Elles étaient souvent puissantes et saisissantes, et prenaient le contrôle de mes pensées et de mes actions.

J’ai fini par prendre conscience que toutes ces craintes avaient beaucoup trop d’emprise sur moi et qu’elles me rendaient malheureuse. En examinant mes pensées et mes motivations dans les situations, j’ai réalisé combien de fois mes craintes me poussaient à dire ou faire des choses qui blessaient involontairement les autres. J’avais l’impression d’être esclave de la peur et je désirais tellement en être délivrée !

La peur est un esprit

Dans la Bible, il est écrit : « Car ce n’est pas un esprit de timidité (crainte dans la Bible anglaise) que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » 2 Timothée 1, 7. J’ai lu ce verset et j’ai décidé que j’allais croire en cela, exactement comme c’était écrit. Cette peur ne venait pas de Dieu, même si elle était très réelle pour moi. J’en suis venue à comprendre que la peur est un esprit – c’est un ennemi qui ne fait pas partie de moi, mais que je peux combattre activement. (Ephésiens 6, 12) L’esprit que Dieu me donne est plein de force – de la force pour vaincre cet esprit de peur, pour que l’amour, la reconnaissance et l’espérance puissent prendre sa place. J’ai consciemment décidé que j’allais devenir le pire ennemi de la peur, et que plus jamais je n’allais la laisser contrôler ma vie.

En prenant cette décision, je suis passée à l’offensive. J’ai examiné mes pensées dans chaque situation pour essayer de voir si elles recelaient la moindre peur, et j’ai prié à Dieu qu’il me donne cet esprit de force, d’amour et de sagesse. Petit à petit, j’ai travaillé avec chaque domaine où j’avais peur. A chaque fois que ces pensées surgissaient, je demandais de l’aide à Dieu pour pouvoir les vaincre.

Aujourd’hui, je peux dire que j’ai connu une grande victoire dans ce domaine ! Je suis devenue beaucoup plus capable de reconnaître la peur lorsqu’elle survient, et je peux alors rapidement prier et demander de l’aide à Dieu pour vaincre. La peur, qui représentait autrefois un géant invincible pour moi, est maintenant devenue un ennemi que je sais comment combattre. Je continue parfois de devoir faire face à son pouvoir saisissant, mais j’ai vu que lorsque j’implore Dieu, il est alors à mes côtés et me donne la force dont j’ai besoin pour vaincre.

Et j’ai aussi expérimenté beaucoup de miracles dans ma vie au travers de ces combats. Le désespoir a disparu pour laisser place à des pensées d’avenir et d’espérance – aux pensées de Dieu pour moi. (Jérémie 29, 11) J’ai appris à placer ma vie entièrement entre ses mains et à croire que tout ce qu’il m’envoie concourt à mon bien.

Des versets que j’ai utilisés comme des armes

La parole de Dieu contient exactement ce dont j’ai besoin, et je peux aussi y trouver les armes nécessaires pour vaincre lorsque je suis tentée à céder à ces sentiments de peur. Voici une liste de versets qui m’ont particulièrement fortifiée :

« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » 2 Timothée 1, 7.

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Vous m’invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. » Jérémie 29, 11.

« La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. » 1 Jean 4, 18.

« Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » Philippiens 4, 6-8.

« Il me délivra de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi. Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse ; mais l’Éternel fut mon appui. Il m’a mis au large, il m’a sauvé, parce qu’il m’aime. » Psaumes 18, 18-19.

« Il m’invoquera, et je lui répondrai ; je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. » Psaumes 91, 15-16.

« C’est lui qui, dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. » Hébreux 5, 7.

« N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. » Hébreux 10, 35.

 

Si toi aussi, tu luttes contre des choses comme la peur, l’anxiété et l’inquiétude, notre page thème à propos de l’angoisse ou les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :