Crois en l’amour de Dieu pour toi !

Nous pouvons accepter l’amour de Dieu, et apprendre en retour à aimer tel qu’il le fait !

Écrit par Tony Jackson
Crois en l’amour de Dieu pour toi !

« De loin l’Eternel se montre à moi : je t’aime d’un amour éternel ; c’est pourquoi je te conserve ma bonté. » Jérémie 31, 3.

Dans ce verset, c’est Dieu qui s’adresse à Israël, son propre peuple. C’est un verset qui peut aussi s’adresser à chaque homme qui souhaite croire en cela ! C’est un fait – Dieu nous aime, toi et moi ! C’est un amour pur ; un amour qui ne dépend pas de ce que nous pourrions faire pour mériter ou pour obtenir cet amour. Ce n’est pas un amour humain, qui s’accompagne souvent d’exigences et de réserves inavouées ; il est entièrement pur, et ne souhaite que le meilleur pour nous.

La plupart d’entre nous sommes sujets à des sentiments d’infériorité : on trouve toujours quelqu’un de meilleur que soi, tant au niveau de l’apparence, que de la personnalité, de l’intelligence, des performances, du statut social ou de la situation, etc. Dieu ne prête attention à aucune de ces choses. Il nous a créés tels que nous sommes, et il souhaite accomplir une œuvre au-dedans de nous, en commençant à partir de ce que nous sommes, et non pas à partir d’un objectif que nous pensons devoir atteindre avant que Dieu puisse nous accepter. Non, nous n’avons rien besoin de faire pour mériter l’amour de Dieu. Il nous est offert, si seulement nous nous humilions et que nous l’acceptons. C’est l’une des choses les plus transformatrices qu’une personne puisse expérimenter dans sa vie – et c’est alors le début d’une toute nouvelle manière de vivre.

Dieu souhaite nous « rétablir »

En Jérémie 31, 4, la Bible continue ainsi : « Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël ! Tu auras encore tes tambourins pour parure, et tu sortiras au milieu des danses joyeuses. » « Encore », dit Dieu. Cela signifie que nous avons déjà été établis !

David écrit en Psaume 139, 13-16 : « C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient… » Oui, Dieu savait parfaitement ce qu’il faisait lorsqu’il nous a formés dans le sein de notre mère ; chacun d’entre nous a été créé pour être la personne spéciale et unique que nous sommes. Nous avons été créés comme Dieu le souhaitait ; mais il n’a pas encore accompli son œuvre en nous.  Il veut nous rétablir, nous reconstruire !

Nous sommes nés avec une nature pécheresse, tellement pécheresse qu’elle hait vivement Dieu. (Romains 3, 10-18) Pourtant, cela n’atténue pas l’amour de Dieu pour nous. Il nous aime car il est amour, et il ne peut rien faire d’autre que d’aimer. Et dans notre état, il souhaite nous rétablir.

A quoi veut-il nous faire parvenir ?

Nous sommes appelés à devenir un peuple qui aime Dieu en retour pour son amour envers nous, et nous devons parvenir au stade où nous pouvons aimer les autres hommes avec ce même amour ! Pour cela, il y a besoin d’une reconstruction profonde ! Mais cela est possible. Cela vient lorsque nous apprenons à obéir aux lois et aux commandements de Dieu. Il est impossible de nous y conformer par nous-mêmes ; nous avons besoin de la puissance et de la grâce de Dieu pour y arriver.

Jésus prononce ces paroles puissantes : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même ? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. » Matthieu 5, 43-48.

Qui donc est capable d’accomplir ces paroles ? Jésus l’a fait – un homme qui a été créé exactement comme nous, un homme qui a participé à la chair et au sang, qui est venu avec la même nature que nous connaissons tous : et pourtant, la Bible dit que dans toutes les tentations qu’il a souffertes ici sur terre, il n’a jamais commis de péché. Juste avant la fin de sa vie, il a conclu sa prière « sacerdotale » avec ces mots : « … afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux. » Jean 17, 26.  Et cette prière est toujours d’actualité aujourd’hui – que « l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux. » Par le Saint-Esprit, il nous donnera la force de vaincre notre nature pécheresse, comme il a lui-même vaincu.

Abandonnons-nous donc sans réserve à Dieu, afin que nous puissions goûter personnellement à la grande puissance transformatrice de son amour. Si nous faisons cela, nous ne serons plus jamais les mêmes !

Notre page thème « Dieu et moi » ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser :