Que signifie le fait d’être ennemis de la croix de Christ ?

Les hommes ne sont pas ennemis de l’idée que Jésus ait été crucifié pour nous ; ni même de la croix du Calvaire en soi.

Écrit par ChristianismeActif
Que signifie le fait d’être ennemis de la croix de Christ ?

« Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. » Philippiens 3, 18.

Les hommes ne sont généralement pas ennemis de l’idée que Jésus ait été crucifié sur le Calvaire. La vérité, c’est que je deviens un ennemi de la croix de Christ si je choisis de ne pas me charger de ma propre croix et de ne pas crucifier ma propre chair avec ses désirs et ses convoitises. En d’autres termes, si je ne suis pas prêt à être crucifié avec lui. (Galates 5, 24 ; Galates 2, 20) Jésus a dit que je dois me charger chaque jour de ma croix ! (Luc 9, 23) Être crucifié avec lui, cela signifie renoncer à moi-même et à ma propre volonté, à mes propres désirs et convoitises. J’accepte peut-être facilement le fait que Christ soit mort pour moi sur la croix, mais est-ce que je reconnais que je dois mourir, moi aussi ? Que je dois mourir aux convoitises de la chair ?

Qui sont les ennemis de la croix ?

Si je ne suis pas prêt à crucifier mes propres désirs et convoitises, alors je serai compté parmi ceux qui sont ennemis de la croix de Christ ! Mais qu’est-ce qui explique que je ne veux pas renoncer à ces choses ? Cela vient sûrement du fait que je nourris un désir pour les choses de ce monde. Voici ce que Paul écrit au sujet de telles personnes : « Leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre. » Philippiens 3, 19.

Si je veux vivre pour moi-même et accomplir les désirs de ma chair, alors je deviens tout naturellement un ennemi de la croix. Car le but de la croix, c’est de crucifier ma propre vie, ma propre volonté, mon ego, mes convoitises.

Aimer la croix

A l’inverse, je peux m’humilier, m’abaisser et soumettre ma volonté à Dieu, afin d’accomplir sa volonté et non plus la mienne. Je me charge alors de ma croix chaque jour, ce n’est plus moi qui vis, mais la vie de Christ naît et se manifeste en moi. (2 Corinthiens 4, 11)

Voici ce qu’il est écrit à l’attention de ceux qui aiment la croix : « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Colossiens 3, 1-3.

Lorsque mon esprit est tourné vers les choses d’en haut, les choses terrestres perdent leur valeur à mes yeux. J’aime la croix de Christ car c’est par elle que je parviens à cette vie cachée avec Christ en Dieu. Par la croix, mes désirs et mes convoitises sont toujours mis à mort. Ce n’est qu’au travers de cette mort que la vie de Christ peut naître. Et c’est ainsi que je suis rendu semblable à l’image du Fils ! (Romains 8, 29) C’est la vie la plus intéressante que l’on puisse vivre !

Aimons donc la croix et la puissante œuvre régénératrice qu’elle opère en nous ! Ayons notre esprit tourné vers les lieux célestes afin de pouvoir avancer dans une espérance céleste ! Ainsi, nous ne serons jamais comptés parmi ceux qui sont ennemis de la croix de Christ !

« Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! » Galates 6, 14.

 

Souhaites-tu en apprendre davantage à ce sujet ? Télécharge notre e-book « J’ai été crucifié avec Christ », ou fais un tour sur notre page thème à propos de la croix. 

Télécharger gratuitement le E-book

J’ai été crucifié avec Christ

Écrit par Elias Aslaksen

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.