Passer directement au contenu

Elus de Dieu : à quoi sommes-nous appelés ?

Nous sommes un peuple élu de Dieu, déjà avant la fondation du monde. Le crois-tu ? Vis-tu cela ?
Chosen by God

Lorsque Paul a écrit sa lettre à l’église d’Ephèse, il a commencé par souligner la
grandeur de l’élection décidée par Dieu lui-même, avant la fondation du monde. Il a continué en rappelant le travail et le développement auquel nous sommes appelés, et ensuite quels fruits cela doit produire. (Ephésiens 1, 1-15)

La foi en l’élection de Dieu est une partie importante et fondamentale de notre foi ! Il en va de même de la foi que Dieu, qui nous a appelés, est aussi puissant pour accomplir l’œuvre qu’il a commencée en nous.

Cet appel et cette vocation ne sont absolument pas le fruit du hasard de la
part de Dieu. Cela a été préparé avant la fondation du monde, et c’est devenu
possible maintenant, au temps de la grâce, en Jésus-Christ, par sa vie, sa mort et sa résurrection. En lui, nous avons le pardon de nos péchés (v. 7) et nous pouvons poursuivre notre développement et notre croissance par la grâce, qui nous est donnée dans une riche mesure, en toute sagesse et intelligence. (v. 8)

Elus par Dieu pour une espérance nouvelle et meilleure

Il y a une grande espérance en Jésus-Christ, une espérance nouvelle et
meilleure pour nous les hommes, qui sommes nés dans le péché et sommes
esclaves de notre propre péché. Ce péché que nous avons hérité de nos pères, qui a suivi la race humaine de génération en génération, et a causé énormément de méchanceté et d’inimitié entre les hommes.

Nous avons maintenant l’espérance de sortir du péché, et de parvenir à la victoire sur le péché dont nous étions esclaves. Au lieu d’exigences, c’est la reconnaissance qui peut s’exprimer, au lieu de la malédiction, c’est la bénédiction qui vient, etc.

Il n’y a pas de vocation plus grande pour nous les hommes que d’être appelés du ciel par Dieu lui-même ! Et il n’y a pas de vie plus grande ou meilleure que de vivre sa vie pour Dieu. Quelle grâce d’avoir la possibilité de faire partie du développement et du dessein de Dieu maintenant, dans le temps de la grâce. C’est pourquoi toute personne qui sent la vocation de Dieu dans son cœur doit l’accepter, et il doit saisir la vocation et l’élection que Dieu nous a données en Christ.

Appelés à être des disciples de Jésus

Dieu ne demande pas ce que nous avons été, de quelle famille nous venons, ou de quoi nous sommes capables. Il nous appelle à être des disciples de Jésus. C’est dans les disciples qu’il peut faire son œuvre, et cela commence lorsque nous passons par la porte des disciples et abandonnons toute notre propre vie et donnons notre cœur et notre vie à Dieu. Et cela continue pendant toute la vie, si nous vivons comme Paul l’écrit dans Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Cela fait partie d’un immense plan de Dieu, dans lequel j’entre lorsque je suis un sacrifice entier et que je ne vis plus moi-même.

Tout ce qui est nécessaire à la vie et à la piété est inclus dans ce plan pour le temps et l’éternité. (1 Pierre 1, 3-4) A cet égard, il nous fait passer par un traitement et nous châtie pour que davantage de cette gloire, davantage de vertus, se manifestent. (1 Pierre 1, 5-11, Hébreux 12, 11)

Appelés à avoir part à plus de salut

Il faut du temps pour être profondément sauvé. Il faut du temps pour qu’une plénitude de cette nouvelle créature soit créée. C’est pourquoi nous devons mettre à profit le temps et les possibilités que Dieu donne. Tout ce que Dieu envoie sur notre chemin doit servir à obtenir davantage de salut. Par la tribulation, ma vie propre, le péché qui habite dans ma chair, que j’ai hérité de mes pères se manifestent davantage. (1 Pierre 1, 18-21) Il faut alors que je m’humilie et que je reconnaisse la vérité, au lieu de me défendre, de me disculper et de continuer à vivre moi-même. C’est uniquement en reconnaissant la vérité sur moi-même que je peux parvenir à plus de salut. C’est une grande délivrance qui me rend heureux dans toutes les circonstances de la vie.

Cela donne beaucoup d’espérance et cela vaut vraiment la peine de servir
Dieu ! C’est possible pour tous ceux qui saisissent leur vocation céleste et croient dans les forces créatrices de Dieu. Dieu peut faire une œuvre créatrice magnifique dans de telles personnes, si elles restent fidèles à leur vocation. Ce n’est pas en moi-même que je trouve cette magnifique possibilité, et ce n’est pas non plus à d’autres endroits ou à d’autres sources. Ne considère pas le passé, ni d’où tu viens, mais saisis la foi en la force et en l’aide de Dieu qui nous a donné l’Evangile. C’est là que se trouve toute la bénédiction spirituelle en Christ qui est réservée pour nous, les hommes qui lui obéissent ! (Hébreux 5, 9)


Cet article a été traduit du norvégien et a été initialement publié sous le titre « Elus de Dieu » dans la brochure de BCC 
Skjulte Skatter (Trésors Cachés) en juin 2016. 
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Les articles de notre page thème à propos de notre vocation vous intéresseront sans doute.

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

Un si grand salut

A la fin de l’épître aux Hébreux, l’apôtre qualifie son épître de « paroles d’exhortation ». L’objectif de cette brochure est de s’attarder sur cette exhortation et de la développer pour apporter la foi et le salut à tous ceux qui ont une vocation céleste. Tous ceux qui suivent l’exhortation contenue dans l’épître aux Hébreux peuvent parvenir à ce si grand salut.

Suivez-nous