Passer directement au contenu

Comment faire pour tirer profit des situations difficiles ?

5 bonnes choses que tu peux retirer de n'importe quelle circonstance de la vie.

« Merci pour les jours pleins de soleil,
Pour les nuits sombres d’épreuves.
Tu disposes tout à merveille,
Oui merci, oui merci, Seigneur. »

Ces paroles constituent le refrain d’un cantique écrit par Ingrid Bekkevold, une femme qui a appris à être remplie de reconnaissance dans toutes les situations de la vie, aussi variées soient-elles, que ce soit dans les jours pleins de soleil ou dans les nuits sombres d’épreuves. Tout au long de sa vie et au-travers de toutes les tribulations personnelles qu’elle a rencontrées, cette femme a écrit un grand nombre de cantiques inspirés qui témoignent d’une vie triomphante en Dieu. Ses cantiques demeurent aujourd’hui encore une source d’inspiration pour beaucoup et le témoignage d’un cœur reconnaissant dans la joie mais aussi dans la peine et la tristesse.

La joie

Il est écrit quelque chose d’intéressant à propos de ceux qui demeurent dans la maison de l’Eternel.

« Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, ils la transforment en un lieu plein de sources. » Psaumes 84, 7.

Lorsque je recherche la direction de Dieu à toutes les minutes qui composent ma journée, et lorsque j’obéis à ses injonctions dans mon cœur, je fais partie de ceux qui demeurent dans la maison de l’Eternel. Je fais alors l’expérience que les temps d’affliction deviennent des temps de croissance et d’épanouissement dans mon être intérieur. Aussi longtemps que je suis uniquement intéressé par ce qui me fait plaisir sur le moment et que je permets aux situations par lesquelles je passe d’avoir entièrement le contrôle sur moi au lieu de placer ma vie et ma volonté entre les mains de Dieu, je ne peux pas trouver la vraie joie.

« Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. » 1 Thessaloniciens 5:18.

Rendre grâces en toutes choses est un choix conscient que je fais lorsque je ne contrôle aucunement les choses qui arrivent. En faisant cela, je reçois les bénédictions de Dieu et cela devient une source de joie profonde et sincère.

La force

Les épreuves et les tribulations que nous expérimentons dans notre vie peuvent être comparées à un programme d’enseignement supérieur.

Pour devenir qualifié et obtenir les certifications pour exercer une profession spécifique, il est nécessaire de passer par un processus d’apprentissage. Et pour que ce processus soit efficace, il faut pouvoir se laisser pétrir pour que la personne sans expertise que j’étais soit transformée en une personne compétente qui sait s’adapter dans les différentes situations qu’elle rencontre. Cela me permet alors d’utiliser mes compétences pour gagner un salaire. Plus les qualifications sont élevées, plus le programme sera exigeant. Bien entendu, si je pense que je n’ai rien à apprendre, je ne retirerai que très peu de chose de la formation que je suis censé suivre.

Les situations que nous expérimentons dans la vie ont un objectif similaire mais bien plus magnifique lorsque je les reçois avec reconnaissance. Au travers de ces situations, chaque aspect de ma vie peut être transformé. Lorsque je suis humble et disposé à apprendre, Dieu peut travailler en moi et à travers moi. Quelle perspective passionnante !

« Et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » 2 Corinthiens 12, 9-10.

Cette transformation change profondément ma vie personnelle ainsi que ma vie dans mon lieu de travail ou dans la société puisque je suis de plus en plus exercé à accomplir la volonté de Dieu au lieu la mienne.

La sagesse

Le psalmiste écrit : « Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. » Psaumes 119, 105. Lorsque j’accepte que la lumière de la Parole de Dieu éclaire ma nature humaine, je peux clairement voir ce qui a besoin d’être brisé en moi pour que je puisse produire l’huile dont j’ai besoin d’avoir en réserve pour les moments d’épreuves, et je reçois alors davantage de sagesse pour voir par quel chemin je dois passer même dans les situations les plus difficiles.

Un parfum

En 1 Pierre 4, 1-2, l’apôtre Pierre écrit à propos du résultat des souffrances de la vie de Jésus, ainsi que de leur signification pour nos propres vies : « Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. » 

En acceptant de se faire crucifier, Jésus a accompli le sacrifice ultime pour que l’humanité toute entière puisse être capable d’être sauvée de ses péchés et de vivre une vie de victoire. Lorsque je m’arme de la même pensée, non seulement je cesse de pécher, mais je me consacre également à la volonté de Dieu plutôt qu’à mes convoitises humaines pour le reste de mes jours. C’est là une vie complètement différente de celle que je vivrais sans cela. Quelle perspective passionnante ! Lorsque je suis armé de cette disposition à souffrir, cela édifie ma foi et me fortifie pour que je puisse tirer profit de toutes les occasions que je rencontre sur mon chemin pour être complètement transformé. Au lieu de dégager une mauvaise odeur de pourriture par ma vie, je fais la même expérience que la Sulamithe dans le Cantique des Cantiques 4, 16 : « Lève-toi, aquilon ! viens, autan : Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s’en exhalent ! Que mon bien-aimé entre dans son jardin, et qu’il mange de ses fruits excellents ! »

La paix

En Galates 5, 22-23, il est écrit : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ; la loi n’est pas contre ces choses. » Je peux apprendre à considérer les difficultés de la vie comme des opportunités à condition que je les reçoive dans une attitude de reconnaissance. Ces situations ont été préparées avec amour pour moi par mon père céleste afin que je puisse être sanctifié et sauvé. Il n’y a aucune vraie paix sans guerre : lorsque je mène un combat dans mon cœur et que j’aspire à écraser l’amertume et la jalousie, les précieuses vertus de Dieu telles que la bonté, la douceur, l’humilité et la patience peuvent grandir et porter du fruit dans ma vie.

Comment faire pour tirer profit des situations difficiles ? Si je les reçois comme les cadeaux qu’ils sont destinés à être pour moi, celui que j’étais et qui s’apitoyait si facilement sur son sort et qui pouvait si facilement devenir amer, est transformé en une personne qui saisit chaque opportunité pour être sauvée de toutes ces choses avec joie et reconnaissance. J’expérimente une lumière dans ma vie, une lumière qui n’était pas là auparavant. Cette lumière grandit au fur et à mesure que je fais l’expérience de la richesse et de la gloire de Dieu. Un parfum se dégage de ma vie lorsque celle-ci est secouée par les vents du nord et du sud, et je peux alors devenir une bénédiction pour les autres. Mon esprit est enrichi au-delà de toute attente.

« Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. » Philippiens 4, 7.

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

Un si grand salut

A la fin de l’épître aux Hébreux, l’apôtre qualifie son épître de « paroles d’exhortation ». L’objectif de cette brochure est de s’attarder sur cette exhortation et de la développer pour apporter la foi et le salut à tous ceux qui ont une vocation céleste. Tous ceux qui suivent l’exhortation contenue dans l’épître aux Hébreux peuvent parvenir à ce si grand salut.

Suivez-nous