Passer directement au contenu

Cœurs sans fraude ni hypocrisie

Il est vraiment possible par la foi en Christ de garder son cœur pur, sans fraude ni hypocrisie, même dans les temps mauvais de la fin où on a l’apparence de la piété, mais en renie la force

« Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Jn. 1, 47-48.

Jésus revient bientôt et lors de son retour, tous les vrais Israélites spirituels dans lesquels il n’y a pas de fraude seront enlevés.

La personne de Jésus était parfaitement pure de toute sorte de fraude et d’hypocrisie. Son sacrifice était entier de cœur et il y avait du sang dedans. Mais partout où il allait, il rencontrait de la fraude et de l’hypocrisie. Les gens honoraient Dieu de leurs lèvres, mais leurs cœurs étaient loin de lui.

La personne de Jésus était parfaitement pure de toute sorte de fraude et d’hypocrisie. Son sacrifice était entier de cœur et il y avait du sang dedans.

« Sur ces entrefaites, les gens s’étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples : Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie » Lu. 12, 1.

Nous voyons par-là avec quel sérieux Jésus considérait l’hypocrisie. Il la haïssait ! Nous comprenons aussi pourquoi Jésus a été très heureux lorsqu’il a découvert Nathanaël. Ce n’est pas un témoignage superficiel que Jésus a donné de lui. Il l’avait sondé de près lorsqu’il était sous le figuier

Ouvert et honnête, une vie dans la lumière

Jésus peut donner le même témoignage de tous ceux qui font partie de son épouse, les Israélites spirituels. Est-ce qu’il peut le dire de toi et de moi au beau milieu de nos occupations à la maison et ailleurs. Voici vraiment un Israélite dans lequel il n’y a point de fraude ? Si ce n’est pas le cas, il faut que ça le devienne le plus vite possible, si nous voulons être prêts lorsqu’il reviendra.

La condition pour entrer à l’école des disciples de Jésus est de tout abandonner, de rejeter toute fraude et toute hypocrisie, ainsi que tout reste de méchanceté. 1 Pi. 2, 1 et Ja. 1, 21.

Ce sera un grand jour lorsque Jésus reviendra pour rassembler ses élèves dociles.

Comme c’est bon de rencontrer de tels disciples chez qui on sait qu’on ne rencontrera jamais de méchanceté. Ils ne dissimulent jamais rien. Ils sont ouverts, honnêtes et leur vie est dans la lumière. Leurs pensées, leurs paroles et leurs actes sont empreints de bonté. On ne rencontre jamais rien d’autre chez eux, et si nous pouvions voir dans leur cœur, nous découvririons encore beaucoup plus de bien que ce que nous voyons de nos yeux naturels. C’est ainsi qu’est la fraternité vraie et sans fraude dans le corps de Christ. Elle tient bon dans les bons et les mauvais jours, dès ici-bas et elle continuera dans toute l’éternité.

Ce sera un grand jour lorsque Jésus reviendra pour rassembler ses élèves dociles qu’il aura achevé de former et qui serviront à sa louange et à sa gloire. Ils seront des pierres éternelles dans la nouvelle cité de Jérusalem dont la lumière et la gloire rayonneront sur les nations. Ap. 21. Cette gloire sera sans mélange, elle sera limpide comme du cristal et vraie sur toute la ligne.

Garder son cœur pur

L’Evangile est une vraie force qui nous sauve de toutes sortes de fraude et d’hypocrisie. Pierre annonçait l’Evangile et le cœur des païens était purifié par la foi. Ac. 15, 9. « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu », dit Jésus dans Mt. 5, 8. Mais si on veut garder son cœur pur, cela ne se fait pas tout seul. « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » Pr. 4, 23.

Mais nous ne devons pas donner accès au diable. Nous devons lui résister, fermes dans la foi.

Les tentations se présentent sous la forme de pensées mauvaises et impures qui viennent de ma chair et qui veulent avoir accès à mon cœur. Il faut alors que je mène un combat de la foi pour garder mon cœur pur. Ce n’est pas un péché d’être tenté, mais si j’ouvre mon cœur aux pensées mauvaises et impures, je devins aussi méchant et impur. Mais nous ne devons pas donner accès au diable. Nous devons lui résister, fermes dans la foi. Avec le bouclier de la foi, nous devons éteindre tous les traits enflammés du malin. Ep. 6, 16.

Il est vraiment possible par la foi en Christ de garder son cœur pur, sans fraude ni hypocrisie, même dans les temps mauvais de la fin où on a l’apparence de la piété, mais en renie la force. 2 Ti. 3, 5

Un esprit constant

« Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur : Fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi ! » Ps. 51, 8. Si nous ne donnons pas à Dieu la place au plus profond de notre cœur, il ne peut pas y déposer ce qu’il a de plus précieux, sa sagesse qui est premièrement pure. « Ô Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé. » V. 12. La version norvégienne dit : « un esprit constant ».

Il ne faut pas que ce soit quelque chose d’instable, de vacillant et capricieux, mais un esprit constant avec lequel Dieu et les hommes peuvent compter dans tout ce qui est noble, bon et vrai. Ce sont les frères de Jésus a, et il se réjouira avec eux dans toute l’éternité dans la plus grande gloire. Il est le premier-né de ces frères. Ro. 8, 29.

Tiré du journal Skjulte Skatter, décembre 1962
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag, Norvège | brunstad.org

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

J’ai été crucifié avec Christ

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.

Suivez-nous