Nés de nouveau pour une espérance vivante

La résurrection de Jésus et la venue du Saint-Esprit ont allumé une espérance pour tous ses disciples, y compris pour toi et pour moi ! Lis-en davantage !

Écrit par ChristianismeActif
Nés de nouveau pour une espérance vivante

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller ni se flétrir ; il vous est réservé dans les cieux… » 1 Pierre 1, 3-4.

Lorsque Jésus a été crucifié, les choses semblaient bien sombres, et ils l’ont emmené dans son sépulcre. Pierre croyait que tout était terminé. Il avait juré ne pas connaître Jésus, et il avait sans doute mauvaise conscience, parce qu’en réalité, il aimait Jésus de tout son cœur. Mais il était faible, il n’avait pas encore reçu la force de l’Esprit sur lui. Mais ensuite, les femmes se sont rendues au sépulcre et Jésus n’était plus là ! Elles ont alors couru chez les disciples et leur ont dit : « Jésus n’est plus là ; il est ressuscité ! » Alors une espérance fut allumée au-dedans de Pierre et dans le cœur des autres disciples. Jésus avait vaincu la mort ! Le Maître avait vaincu la mort ! Un peu plus tard, il est venu à leur rencontre et une espérance vivante est entrée dans le cœur de Pierre et des disciples, l’espérance qu’ils pouvaient maintenant suivre le Maître. 

Lorsqu’ils ont ensuite reçu le Saint-Esprit, nous voyons que Pierre est devenu un homme tout à fait nouveau. Il était plein d’assurance et allait au-devant des hommes pour leur annoncer la parole de la vérité, si bien que beaucoup d’entre eux tremblaient et avaient le « cœur vivement touché ». C’était un tout nouveau Pierre qui se tenait devant eux, un homme de Dieu rempli de l’Esprit saint. Il n’avait pas encore fait beaucoup de progrès sur la route nouvelle et vivante, mais il avait reçu le Saint-Esprit, et toute la lâcheté et le découragement semblaient s’être retirés de lui. (Actes 2)

Paul écrit aussi que ce n’est pas un esprit de découragement et de crainte que Dieu nous a donné, mais un esprit de force. C’est cet esprit de force qui est venu sur Pierre et sur les autres frères. Et pas seulement un esprit de force, mais aussi un esprit d’amour et de sagesse afin qu’ils puissent annoncer la parole de vie aux hommes. (2 Timothée 1, 7) Car l’esprit de force, d’amour et de sagesse est la sagesse-même de Dieu qui nous aide et nous éclaire pour que nous puissions progresser sur la route nouvelle et vivante.

Loué soit Dieu parce que nous sommes nés de nouveau pour une espérance vivante.

« La mort a été engloutie dans la victoire.
Ô mort, où est ta victoire ?
Ô mort, où est ton aiguillon ? »
1 Corinthiens 15, 54-55.

C’est là l’espérance vivante que Dieu nous a donnée !


Cet article est basé sur un discours de Kaare J. Smith, en date du 22 octobre 2018.

 

 

Read the account of Peter’s transformation when he received the Holy Spirit in Acts 2.

You may also be interested in reading more on our topic page about the Holy Spirit, or in these selected articles:

Télécharger gratuitement le E-book

Un si grand salut

Écrit par Sigurd Bratlie

A la fin de l’épître aux Hébreux, l’apôtre qualifie son épître de « paroles d’exhortation ». L’objectif de cette brochure est de s’attarder sur cette exhortation et de la développer pour apporter la foi et le salut à tous ceux qui ont une vocation céleste. Tous ceux qui suivent l’exhortation contenue dans l’épître aux Hébreux peuvent parvenir à ce si grand salut.