Passer directement au contenu

Ai-je péché au point de ne pas pouvoir être pardonné ?

Il n´existe aucun péché pour lequel Jésus n´est pas mort.
Will God forgive me?

Tu as un passé. Un passé qui inclut des actions et un comportement qui ont obscurci ton esprit, qui t’ont séparé de Dieu, si bien que tu te sens pourri jusqu’à la racine. Mais aujourd’hui tu regrettes ce que tu as fait ; tu veux te repentir. Mais un pauvre misérable comme toi peut-il toujours prétendre hériter du royaume des cieux ? Tu sais que Dieu est bon, mais est-il bon au point de te pardonner ce que tu as fait ?

La seule chose qui empêche un homme d’accéder au ciel est le péché non pardonné. Jésus a le pouvoir de pardonner chaque péché et chaque blasphème. « Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations. » Luc 24, 46-47. Jésus a souffert, il est mort pour les péchés du monde entier (1 Jean 2, 2) et il a le pouvoir de pardonner tout le péché, de le jeter dans les profondeurs de la mer de l’oubli. Ne crois-tu pas qu’il peut faire cela pour toi ? Il n’existe aucun péché pour lequel Jésus n’est pas mort.

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l’Esprit de notre Dieu. » 1 Corinthiens 6, 9-11.

Paul s’adressait ici à des personnes qui autrefois avaient vécu dans le péché, mais qui, après avoir entendu la vérité de l’Evangile, ont reconnu leurs péchés et ont remis leur vie entre les mains de Jésus. Non seulement elles ont reçu le pardon des péchés, mais aussi l’aide du Saint-Esprit pour en finir avec leurs péchés et vivre une vie transformée.

Se repentir et recevoir le pardon

Lorsque l’apôtre Pierre rencontra les Juifs le jour de la Pentecôte, et qu’il leur annonça qu’ils avaient crucifié le Fils de Dieu, le Messie venu pour les sauver, ces derniers furent profondément affectés. Peux-tu imaginer ce qu’ils ont pu ressentir ? Ils ont certainement pensé qu’ils ne pourraient jamais être pardonnés pour de tels faits. Mais Pierre leur a dit, « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés. » Actes 2, 38-41.

Même ces personnes qui ont renié le Messie, qui l’ont rejeté lorsqu’il était sur la terre et qui finalement l’ont crucifié, ont pu se repentir et recevoir le pardon pour ce qu’ils avaient fait. Sa bonté, son amour et sa patience à notre égard sont sans limites.

Il y a une condition à ce pardon. Le pardon ne peut être accordé sans repentance, et on ne pas peut se repentir sans commencer par reconnaître le péché. Tu ne peux pas être pardonné si tu n’assumes pas tes actions et sans accepter la vérité – tu as bel et bien commis un péché et tu dois te repentir. Regrettes-tu tes actions du plus profond de ton cœur ? Es-tu fermement résolu à ne plus te comporter de cette manière ; à laisser ces habitudes pécheresses derrière toi et recommencer à zéro en tant que disciple de Jésus ? Alors tu peux être pardonné ! « Demandez, et l’on vous donnera.» Matthieu 7, 7. Personne ne sera exclu du ciel s’il se repent de ses péchés.

Cependant, ce que Jésus dit en Matthieu 6, 14-15 est d’une importance capitale : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Jésus ne pouvait pas se montrer plus clair à ce sujet. Si tu demandes le pardon, mais que tu n’es pas disposé à pardonner aux autres, aucun pardon ne te sera accordé. Tu ne peux pas garder de la rancune, sans quoi tu rentreras dans l’éternité sans pardon, peu importe ce que les hommes t’ont fait.

Le seul péché non pardonnable : blasphémer contre le Saint-Esprit

Jésus parle d’un péché qui est impardonnable.

« C’est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. » Matthieu 12, 31-32

Jésus a tenu ces propos dans des circonstances précises : les Pharisiens prétendaient que Jésus avait accompli des miracles par la puissance de « Belzébuth », un démon. En réalité, il accomplissait ces miracles par la force du Saint-Esprit. Ils blasphémaient en qualifiant d’impur et mauvais ce qui, en réalité, était pur et saint. (Marc 3, 30)

Le Saint-Esprit est également appelé l’Esprit de vérité (Jean 16, 7-13). Il te montre la vérité sur toi-même et sur ton péché, et ce que tu dois faire face à cela. Si tu ne reconnais pas la vérité, comment peux-tu te repentir ? Si tu ne te repens pas, comment peux-tu être pardonné ? Si tu ne reçois pas le pardon, comment peux-tu espérer recevoir la vie éternelle ? Comment peux-tu être sauvé ?

De nos jours, blasphémer contre le Saint Esprit signifie que tu as délibérément et à de nombreuses reprises endurci ton cœur à l’égard de la vérité et que tu vis dans l’impiété. En clair, tu prétends que le Saint-Esprit est un menteur, et ceci un véritablement un blasphème. Il n’existe aucun pardon pour une personne qui meurt dans l’impiété, après avoir continuellement rejeté les injonctions du Saint-Esprit. C’est un blasphème qui ne peut être pardonné. Mais aussi longtemps que tu sens que Dieu t’appelle et qu’il œuvre en toi, il y a toujours de l’espérance.

La vérité t’affranchira

Si tu te poses la question : « Est-ce que la gravité de mes actions m’empêchera de recevoir le pardon et d’accéder au royaume des cieux ? » sois assuré que cela n’est pas le cas. Ta pauvreté en esprit – le fait que tu reconnaisses ton péché et que tu aspires à t’en détourner – te mènera à la repentance et à Dieu. Il n’est pas possible de blasphémer “accidentellement” contre le Saint Esprit. Ceux qui commettent le péché impardonnable ne se sentent aucunement repris ; ils n’ont que faire d’être pardonnés ou non, en raison de leur impiété.

Fais donc partie de ceux qui aiment la vérité. La vérité t’affranchira. Tu as une telle grâce dans ta vie – tu peux être affranchi, ne plus vivre comme esclave du péché, et devenir un véritable disciple de Jésus. (Jean 8, 31-34) Non seulement il peut te pardonner ton péché, mais il peut également t’en sauver. Mets cette grâce à profit – il peut entièrement sauver tous ceux qui reconnaissent la vérité à propos de leur propre détresse. Lorsque tu reçois le Saint-Esprit qui te dévoile ton péché, il te donne aussi la force pour le vaincre.

Le brigand sur la croix fut sauvé sur son « lit de mort ». Bien qu’il n’ait pas pu emporter quelque chose avec lui dans l’éternité, Jésus lui a dit : « Aujourd’hui, tu seras avec moi au Paradis. » N’est-ce pas mieux de se repentir et de se tourner vers Dieu aujourd’hui, lorsqu’il parle à ton cœur ? Ainsi si tu continues sur cette voie, tu peux aller droit au ciel avec l’assurance de la vie éternelle le jour de ta mort ! Oui, tu peux te repentir et demander pardon aujourd’hui, et commencer à marcher sur la voie de la justice dès maintenant, avec une conscience pure et justifiée au nom du Seigneur Jésus et par l’Esprit de notre Dieu.

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

J’ai été crucifié avec Christ

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.

Suivez-nous