Passer directement au contenu

Qu’est-ce que cela signifie de porter beaucoup de fruit ?

La parabole en Jean 15 peut sembler quelque peu abstraite. Jésus est le cep, nous sommes les sarments, et Dieu est le vigneron. Qu’est-ce que tout cela signifie ?
What does bearing fruit mean? A John 15 Bible study

« Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. » Jean 15, 1-8.

Certaines personnes pensent que le fruit dont il est fait référence ici a un rapport avec les dons de l’Esprit – le nombre de personnes qu’elles ont gagnées pour Christ, le nombre de fois où elles ont prophétisé par son nom, et toutes sortes d’autres œuvres accomplies grâce à des dons spirituels. Mais Jésus avertit que plusieurs diront « Seigneur, Seigneur » après avoir accompli de bonnes œuvres et après avoir fait preuve de dons de l’Esprit, mais qu’il ne les aura jamais connus. (Matthieu 7, 21-23) Lorsque Jésus parle de porter des fruits en demeurant en lui, il parle du fruit de l’Esprit qui se manifeste dans la vie de ceux qui marchent dans l’esprit.

Qu’est-ce que cela signifie de demeurer en lui ?

Il n’est possible de porter du fruit, le fruit de l’Esprit uniquement en demeurant en Christ et en marchant dans l’Esprit. Demeurer en Jésus est un mode de vie très actif ! Cela signifie de vivre de telle manière que je suis toujours « trouvé en lui », toujours en train de marcher main dans la main avec lui, et en train de vivre selon sa Parole. « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous… » Il est clair que le fait de demeurer en Jésus est étroitement lié aux paroles de Jésus qui demeurent dans mon cœur et dans mon esprit. (C’est-à-dire qu’elles habitent dans mon cœur et dans mon esprit et qu’elles y ont le pouvoir.) Lorsque les paroles de Jésus demeurent et ont un tel pouvoir dans mon cœur et dans mon esprit, et que je leur obéis par la puissance de l’Esprit, alors le fruit de l’Esprit, les vertus de Jésus se manifesteront aussi dans ma vie.

Ce que cela signifie de porter du fruit

Il est clair que le fait de porter du fruit – le fruit de l’Esprit – est la vocation de tout chrétien : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. » Jean 15, 1-2.

Porter le fruit de l’Esprit n’est pas une option dans la vie d’un chrétien. Porter du fruit est le résultat de l’obéissance à la parole de Dieu et aux injonctions du Saint-Esprit. Si je suis indifférent ou que je désobéis délibérément à la volonté de Dieu, cela signifie que je ne suis pas un chrétien en vérité – que je ne suis pas un disciple – et cela signifie alors que je ne peux pas avoir communion avec Jésus-Christ et le Père. (Jean 14, 15-17 ; Jean 14, 21, 23-24 ; 1 Jean 1, 6-7) Jésus dit ici lui-même que toute branche qui ne porte pas de fruit est retranchée par le Père. Une telle pensée devrait me donner du sérieux, mais ne devrait toutefois pas me décourager ou me désespérer. Elle devrait plutôt m’inspirer pour que je puisse porter davantage de fruit et avoir communion avec lui !

Mais comment puis-je donc porter du fruit ? Le fruit de l’Esprit ne peut se manifester en moi que par la puissance de l’Esprit. Ce n’est pas au moyen d’efforts personnels que je pourrai porter du fruit spirituel. Cela nécessite de ma part un abandon entier de ma propre volonté à Dieu pour que je puisse obéir à la parole de Jésus dans les situations quotidiennes afin que le fruit de l’Esprit puisse se manifester à la place de ma propre nature. Un tel abandon entier n’est possible que lorsque Jésus est devenu mon premier amour, et qu’il règne dans mon cœur et dans mon esprit. C’est alors sa volonté – sa Parole – qui est accomplie dans ma vie, et non plus ma propre volonté. Alors, assez naturellement, je pourrai voir que je porte du fruit – le fruit de l’Esprit, le fruit de l’obéissance à la parole de Jésus.

Ce que cela signifie d’être émondé

Les branches qui portent du fruit sont émondées de manière qu’elles puissent porter encore plus de fruit. Si les branches avaient des sentiments et qu’une branche venait à demander à la branche émondée comment elle se sent pendant l’émondage, la branche répondrait sans aucun doute : « C’est assez douloureux ! »

Nous pouvons parfois avoir ce même sentiment, nous qui vivons entièrement pour Dieu, et qui marchons dans l’Esprit au mieux de nos capacités et de nos connaissances. Le fruit de l’Esprit apparaît, mais il peut y avoir des domaines dans lesquels le fruit est immature ou en retard de croissance. Le vigneron vient alors émonder et couper une partie de la branche, dans l’espoir que la branche pourra ensuite porter davantage de fruit – un fruit qui deviendra plus parfait et plus abondant avec le temps et les émondages. Ce processus est aussi connu comme le châtiment de Dieu, ou comme le traitement de Dieu avec nous. (Hébreux 12, 5-11)

Le Père est le vigneron, et c’est lui qui émonde. Il permet parfois que nous rencontrions des circonstances et des situations difficiles : des difficultés financières, une santé fragile, de l’opposition, des malentendus, une relation difficile, etc. De telles épreuves nous amènent à voir les limites de nos propres forces dans un domaine après l’autre, dans des domaines où nous ne nous rendions pas compte que nous agissions par nos propres forces, et non pas par la puissance de l’Esprit. Nous voyons que nous manquons de fruit de l’Esprit, et cela éveille en nous un désir de nous abandonner bien plus entre les mains de Jésus et à parvenir à une obéissance plus profonde envers sa parole. Il est écrit : « … le Saint Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. » Actes 5, 32.

Lorsque l’obéissance envers la Parole de Dieu croît sans cesse – c’est-à-dire que l’on marche dans l’Esprit – la puissance de l’Esprit augmente alors toujours plus, et le fruit de l’Esprit peut alors être manifesté dans nos vies jusqu’à un degré de plus en plus élevé.

Porter beaucoup de fruit

La joie et la satisfaction qui vont de pair avec le fait de porter des fruits toujours plus parfaits et plus abondants ne sont pas réservées au vigneron uniquement, mais elles sont partagées par la branche également. La branche partage la joie du vigneron, car c’est le désir de la branche de porter des fruits plus parfaits et plus abondants, afin que le vigneron soit glorifié. C’est pourquoi la branche peut supporter la douleur de l’émondage, tout comme Jésus pouvait supporter la douleur de la croix : « …qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix… » Hébreux 12, 2.

Porter du fruit abondant, porter le fruit de l’Esprit, est la vocation de tout croyant, et c’est également la promesse que Dieu leur a faite ! Et par la grâce de Dieu, cela est possible pour toi aussi ! C’est ainsi que le Père est glorifié, et Jésus a dit qu’en faisant cela : « … vous serez mes disciples ».

Notre page thème Etudes bibliques et commentaires ou l’article ci-dessous devraient probablement vous intéresser : 

Pourquoi ai-je besoin du Saint Esprit ?

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

Etre chrétien

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.

Suivez-nous