La repentance et le pardon des péchés

Le premier pas vers le salut et vers une vie pleine de sens.

Écrit par Kari Sundmark
La repentance et le pardon des péchés

T’es-tu déjà surpris en train de prier presque de manière inconsciente pour recevoir de l’aide ? Cela arrive souvent lorsque tu traverses une situation difficile. Cependant, si tu es fatigué de toi-même et de la vie que tu mènes, tu deviens de plus en plus conscient du fait que tu as vraiment besoin de prier !

Jésus a enseigné à ses disciples qu’ils devaient prier pour que Dieu leur pardonne leurs mauvaises actions, et il leur a clairement fait comprendre qu’ils ne recevraient le pardon que si eux-aussi pardonnaient aux autres. Ils devaient prier ainsi « Notre Père, pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. » Vous pouvez lire toute la prière en Matthieu 6, 9-13.

Avoir du remords et reconnaître son péché

Lorsque tu n’as pas la conscience tranquille, c’est Dieu qui travaille avec toi, et tu comprends que tu dois prier pour recevoir le pardon. Tu t’es peut-être rendu compte que tu n’as pas choisi la bonne voie à un certain moment, et tu souhaites faire marche arrière. Tu comprends que tu as mal agi. L’apôtre Pierre a tenu ce discours une fois envers des personnes qui comprenaient qu’elles avaient mal agi : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés. » Actes 3, 19. Lorsque tu as véritablement du remord, tu ressens le besoin d’être pardonné par Dieu et par les hommes. Selon la Bible, « Celui qui cache ses transgressions ne prospère point. » Proverbes 28, 13. Lorsque tu caches ton péché et que tu n’es disposé à le reconnaître, tu ne peux pas être pardonné. Tu n’as alors aucune joie. L’apôtre Jean écrit, « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » 1 Jean 1, 9. Tu n’expérimenteras aucune joie tant que tu n’auras pas confessé tes péchés !

Le fondement du pardon

Avant que Jésus ne vive sur terre, le Souverain Sacrificateur offrait chaque année un sacrifice pour tous les péchés des hommes. Les hommes recevaient ainsi le pardon. Ces sacrifices ne permettaient cependant pas d’aider les hommes à garder une bonne conscience. Quand bien même le sacrifice leur offrait le pardon, il n’avait pas le pouvoir de retirer le mal qui habite dans la nature humaine. Ce mal qui les entrainait à commettre du péché. C’est pourquoi le sacrifice devait être réitéré sur l’autel, année après année.

Jésus est mort pour les hommes ; il a offert sa vie en sacrifice une fois pour toutes. Dans la lettre aux Hébreux, aux chapitres 9 et 10, on peut lire plus de choses au sujet du fondement qu’est le pardon. Après que Jésus est ressuscité d’entre les morts, le pardon a pris une toute nouvelle signification ! Il est possible pour toi de te débarrasser de ces choses qui sont un fardeau pour ta conscience. Lorsque tu te tournes vers Dieu et que tu lui demandes pardon, tu es libéré de la culpabilité, car Jésus s’est chargé de toutes nos transgressions. C’est pourquoi tu peux avec assurance demander pardon pour les péchés que tu as commis, et tu expérimenteras que Dieu « jettera au fond de la mer tous nos péchés. » comme il est écrit dans la Bible. (Michée 7, 19)

Pourquoi le pardon des péchés est-il si important ?

Dieu veut te montrer son amour en te donnant l’occasion d’oublier tout ce qui est en arrière, et de faire un nouveau départ. En offrant sa vie en sacrifice, Jésus a ouvert une voie qui n’était pas accessible auparavant. Tu peux marcher sur ce chemin ! Tu peux également offrir ta vie en sacrifice. Tu peux faire cela en combattant contre le mal – le péché – qui habite dans ta nature humaine, en renonçant à toi-même avec la force du Saint Esprit. Le pardon des péchés est le point de départ, et lorsque tu avances sur ce chemin, tu peux recevoir l’aide pour vivre avec une bonne conscience, en suivant l’exemple de Jésus qui « s’est chargé chaque jour de sa croix. » (Luc 9, 23)

La nouvelle vie

Lorsque tu marches sur la voie nouvelle et vivante, tu deviens de plus en plus reconnaissant. Tu commences à penser d’une manière différente ! Tu ne considères plus les autres comme responsables de tes difficultés. Si tu as été injuste par le passé, tu désires désormais être juste. Tu veux faire la volonté de Dieu. Tu souhaites faire ce qui est le meilleur pour les autres. C’est parce que tu as reçu un nouvel entendement. La joie que te procure ce nouvel entendement commence à rayonner de ta personne. Quelque chose se développe en toi, et Dieu ouvre ton esprit à cette nouvelle vie afin que tu puisses devenir « une nouvelle création ! »

Un sarment sur le cep

Recevoir le pardon des péchés, c’est accepter de devenir une branche de la vigne qu’est Jésus. Jésus dit, « Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit. » Jean 15, 4-5. Jésus veut que nous portions du fruit. Dans un arbre, la sève coule du cep vers les sarments.

Lorsque tu deviens un sarment sur le cep de Jésus-Christ, tu reçois de la force dans ta vie. Ta vie prend alors du sens, et elle devient très intéressante !

Télécharger gratuitement le E-book

Etre chrétien

Écrit par Elias Aslaksen

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.