J’ai gardé une foi d’enfant même une fois devenue adulte

J’ai expérimenté qu’une foi simple en Dieu produit des résultats.

J’ai gardé une foi d’enfant même une fois devenue adulte

Une expérience de foi

Lorsque j’avais cinq ans, j’ai expérimenté quelque chose qui est devenu fondamental pour ma vie chrétienne. Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’étais une petite fille très sensible, angoissée, et terrifiée dès lors que je franchissais les quatre murs de notre maison. La seule pensée de commencer à l’école représentait pour moi une énorme source d’angoisse, et je pleurais, rien qu’à y penser.

Le premier jour d’école est arrivé, et ce fut le moment pour Maman de me laisser avec le professeur. Le simple fait de penser au moment de la séparation m’emplissait d’une panique intérieure. Maman m’a confiée au professeur et elle est partie travailler. J’ai alors commencé à pleurer si fort que Maman a dû faire demi-tour. Elle m’a prise à part dans le hall d’entrée de l’école, et m’a demandé si je voulais prier pour ne pas avoir peur. Elle a dit : « Clara, lorsque tu auras prié, tu n’auras plus du tout besoin de penser à tes craintes, parce que nous allons tout dire à Jésus, et il sera ta force. Tu verras que tout ira bien ! »

Dans mon jeune cœur, je croyais chacune des paroles de ma mère, parce que nous priions pour toutes choses à la maison. Malgré le flot de personnes qui traversaient l’entrée, je me suis rapidement agenouillée. Je savais que j’avais besoin de l’aide de Jésus pour traverser cette épreuve, et j’ai donc prié de tout mon cœur : « Jésus, aide-moi à ne plus avoir peur ! » Maman m’a dit : « Voilà, maintenant que tu l’as dit à Jésus, retourne dans la classe ! » J’ai été retrouver le professeur avec un courage renouvelé, et je me répétais intérieurement : « Je l’ai dit à Jésus. »

J’avais reçu de la paix et du repos dans mon cœur pour tout le reste de l’année scolaire, parce que j’avais tout dit à Jésus, et je me le rappelais à chaque fois. Je n’avais plus peur : je me sentais forte. Je savais qu’il était près de moi. Cette expérience a été le fondement de ma vie chrétienne jusqu’à aujourd’hui. Jésus est mon meilleur ami et je peux me décharger de tout sur lui, avec une foi simple, et il prend soin de moi !

J’ai gardé une foi d’enfant même une fois devenue adulte

« Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. » Matthieu 18, 2-3.

Depuis ma tendre enfance jusqu’à ce jour, j’ai traversé de nombreuses épreuves différentes dans ma vie, notamment en lien avec ma famille, avec nos finances, des maladies, des décès, etc. – de nombreuses expériences qui ont consolidé ma foi en Dieu. Parfois, j’ai été tentée à m’inquiéter, et les pensées d’angoisse revenaient à la charge. Lorsque l’on grandit, le raisonnement peut aussi grandir, mais l’expérience que j’ai faite dans mon enfance est souvent revenue à mon esprit. « Garde ton cœur aussi pur que celui d’un enfant. » Cette foi simple d’enfant – croire en la Parole exactement comme elle est écrite – a été mon aide.

Dieu prend soin de moi en me donnant du repos et une paix parfaite lorsque je me décharge de tous mes soucis sur lui, avec une foi simple d’enfant ! (1 Pierre 5, 7) J’ai reçu la « solution » qui m’a aidée maintes et maintes fois dans toutes sortes de situations de la vie. A chaque fois que j’ai obéi et que j’obéis encore à la Parole de Dieu tout simplement, sans réfléchir avec mon propre raisonnement – de la même manière que lorsque j’avais cinq ans – Dieu m’a donné de la paix, comme il est écrit aux Psaumes 23. C’est là un passage de la Bible dont j’ai clairement fait l’expérience tout au long de ma vie.

Des prières qui sont agréables à Dieu

Au cours des dernières années, plus précisément depuis que je suis devenue mère à mon tour, j’ai réalisé que si vraiment je veux vivre une vie chrétienne qui soit entièrement agréable à Dieu, c’est-à-dire une vie où je peux devenir de plus en plus heureuse et remplie de paix et de force, indépendamment de ce que je rencontre sur mon chemin, cela dépend directement de la manière dont je prends les choses. Y compris les plus petites choses. Mes réactions – la manière dont je réagis lorsque mes enfants et mon mari me voient « à l’action » chaque jour, mais également mes pensées, là où seul Dieu me voit. Suis-je sincère ? Suis-je la même personne partout où je vais ? Est-ce que je pratique la Parole de Dieu dans tous les domaines sur lesquels je reçois de la lumière ? Est-ce que mes enfants peuvent dire que je suis tout aussi douce, heureuse et patiente envers eux à la maison comme lorsque nous sommes à l’extérieur, par exemple ?

J’ai vu comment Dieu répond aux prières qui proviennent d’un cœur pur ; ce sont les prières qui lui sont agréables. (1 Jean 5, 14-15). Lorsque mon désir dans les différentes épreuves de la vie est d’avoir davantage part à sa nature, c’est-à-dire à sa patience, à sa force, à son repos, à son esprit, à son amour, à sa sagesse, à sa volonté de faire le bien et que je désire avoir plus de repos intérieur dans mon cœur, plus de courage, etc. alors je peux avoir la certitude que mes prières lui sont agréables.

Ma capacité naturelle à aimer est tellement limitée, et il est écrit dans la Parole que nous pouvons devenir participants de la nature divine. (2 Pierre 1, 4). C’est pour cette raison que je ne prie pas pour que mes circonstances changent, mais je prie pour avoir davantage part à l’amour de Christ ! Je sais que lorsque je prie de cette manière, ces prières sont agréables à Dieu, parce que je ne souhaite pas accomplir ma propre volonté, mais la sienne. Je ne prie pas pour satisfaire mes propres désirs, mais pour avoir davantage part à sa vie, et c’est pourquoi je peux être certaine de recevoir ce que je demande. Je peux tout lui demander avec une pleine assurance, et être sûre qu’il se tient toujours à mes côtés, prêt à m’aider à surmonter ce que je rencontrerais sur mon chemin. Il prend soin de toutes choses, même dans mon sommeil !

Une fois que j’ai prié, je dois apprendre à être patiente et à me répéter à moi-même : « Je l’ai dit à Jésus », jusqu’à ce que j’obtienne le repos, et ensuite les résultats se produisent ! J’ai appris à mettre de côté les « premières pensées » : mes chagrins, mes soucis, les choses que je ne comprends pas etc. et j’ai vu comment Dieu subvient à mes besoins, en son temps. J’ai expérimenté des miracles à plusieurs reprises !

La simple prière que j’ai faite dans mon enfance, a fortifié ma foi, mais j’ai aussi vu que Dieu souhaitait accomplir de plus grandes choses en moi et par moi – il veut me transformer pour que je puisse devenir de plus en plus semblable à lui ! Lorsque j’ai ce même désir que Dieu a pour moi, j’ai alors l’assurance qu’il me transformera, et une joie immense emplit mon cœur parce que j’ai une conscience pure. Dieu est toujours à mes côtés ! Il me donne de la force pour agir, il me donne davantage de son Saint-Esprit et de révélations dans sa parole.

C’est là la vie la plus intéressante qu’une personne puisse vivre ici sur cette terre !

Télécharger gratuitement le E-book

Etre chrétien

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.