Qu’est-ce que la conscience ? Comment puis-je faire face aux sentiments de culpabilité ?

Qu’est-ce que la conscience ?

Nous avons tous un sens inné pour décerner ce qui est bien de ce qui est mal, une « voix intérieure » qui juge toutes nos pensées, nos paroles et actions. Cette « voix intérieure » est appelée la conscience, et elle me donne des informations pour savoir si une chose est moralement juste, ou si elle est mauvaise.

Cependant, ma conscience n’est pas quelque chose de constant, quelque chose qui ne change jamais. Elle est formée et développée par mon environnement, mes expériences et ma compréhension. C’est pourquoi, la conscience est différente selon chaque être humain, et elle ne peut pas avoir le « dernier mot ».

Une bonne conscience

Néanmoins, le fait d’avoir une bonne conscience est le minimum requis pour avoir la paix avec Dieu. Peu importe la circonstance, je ne dois jamais agir à l’encontre de ma conscience, car cela revient à la même chose que de commettre le péché délibérément. Une bonne conscience signifie que je vis en accord parfait avec la lumière (la compréhension) que j’ai reçue.
Si j’ai consciemment commis le péché, il faut que je demande pardon à Dieu, et si cela est nécessaire, il faut que je demande pardon aux personnes auxquelles j’ai pu causer du tort. Avant de pouvoir faire des progrès dans ma vie spirituelle, il est nécessaire que mes affaires soient mises en ordre.

Une conscience faible

Il est commun que des personnes continuent de se sentir coupables dans leur for intérieur bien qu’elles aient reçu le pardon des péchés. Satan, l’accusateur, peut continuer de m’accuser à cause d’un péché que j’ai commis dans le passé, ou parce que je suis tenté. Il faut alors que je lui résiste par la foi et que je me tourne vers Jésus qui a effacé mon péché. Il faut également que je combatte contre le péché afin de devenir libre de ces sentiments de culpabilité.

Mais il est possible que je me sente coupable parce que j’ai une conscience hypersensible, une conscience faible qui m’accuse de toutes sortes de choses qui en réalité n’ont pas du tout de rapport avec le fait de servir Dieu. Je peux m’inquiéter de beaucoup de choses extérieures et de savoir si elles sont justes ou non, sans pour autant trouver la volonté de Dieu. Cela peut aussi me mener à juger d’autres personnes ou à me mêler de leurs affaires, alors qu’elles agissent sans doute avec une parfaite conscience selon la compréhension qu’elles ont reçue. De la même manière, je peux me sentir coupable à cause de l’opinion que les autres peuvent avoir de ce que j’ai dit ou fait. Satan, l’accusateur, essaye d’utiliser cette occasion pour me mener au désespoir ou pour que commence à accuser les autres.

Si mon seul désir est de servir Dieu, il peut m’aider dans ce domaine, de sorte que ma conscience soit guidée dans la bonne direction. La parole de Dieu donne des lignes directrices très claires pour savoir quelle est réellement sa volonté, et je peux prier pour recevoir le Saint Esprit, le Consolateur, pour qu’il me guide et me donne une compréhension plus claire.

Une conscience abîmée

Si je viens à m’endurcir dans un ou plusieurs domaines de ma vie, et que j’agis délibérément à l’encontre de ma conscience encore et encore, il se peut que je finisse par avoir une conscience abîmée. Lorsque je désobéis de manière répétée, la conscience s’éteint dans ces domaines en question, et je finis par ne plus vraiment discerner ce qui est mal, et je ne me sens plus coupable dans ma conscience. Bien entendu, cela est extrêmement dangereux – même si je ne reconnais plus que je suis coupable, le salaire du péché n’a pas changé.

Cependant, si je me repens sincèrement et que je commence à servir Dieu et à accomplir sa volonté, le Saint Esprit peut m’ouvrir les yeux sur tous ces domaines. Je dois alors mener un combat acharné contre ce péché et mettre mes affaires en ordre. Il est écrit que je moissonnerai ce que j’aurai semé, et cette récolte peut être douloureuse et difficile à porter, mais par l’obéissance et la persévérance, je peux être guéri.

Mon salut et une conscience en développement

Paul écrit qu’il ne se sentait coupable de rien, mais que ce n’était pas pour cela qu’il était justifié. (1 Corinthiens 4, 4) Cela signifie qu’il avait une bonne conscience, mais qu’il savait pourtant qu’il y avait de nombreux domaines qui n’étaient pas parfaits selon la lumière de Dieu. Pour être entièrement sauvé, il fallait plus qu’une conscience pure.

Si je désire accomplir la volonté de Dieu, le Saint Esprit m’éclairera sur ces domaines dans ma vie, ces domaines où ma conscience n’est pas assez sensible pour réagir. L’Esprit m’ouvrira les yeux sur le péché qui habite dans ma chair (ma nature humaine), et cela englobe bien plus que le simple péché qui est visible. Si je suis obéissant à l’Esprit et à ce qu’il m’ordonne, ma conscience se développera et elle pourra couvrir un nombre de domaines bien plus élevé.

1

Qu’est-ce qu’est le péché ?

Nous savons que nous sommes tous des pécheurs et que nous avons besoin d’être sauvés de nos péchés. Mais quelle est la définition du péché ?

Lire la suite
2

Le pardon des péchés

Le pardon des péchés est l’un des plus grands cadeaux qui soient. C’est le commencement de la vie chrétienne, un des résultats de l’œuvre de Jésus. Que renferme donc le pardon des péchés, comment le recevons-nous et que se passe-t-il après que nous l’avons reçu ?

Lire la suite
3

Qu’est-ce que la conscience ? Comment puis-je faire face aux sentiments de culpabilité ?

Comment puis-je être sûr de ce qui est bien et de ce qui est mal ? Et que dois-je faire de ces sentiments de culpabilité ?

Lire la suite
4

Quelle est la différence entre le fait d’avoir du péché et de commettre du péché ?

Jean écrit que nous avons tous du péché, mais que ceux qui commettent du péché n’ont pas vu Dieu et ne l’ont pas connu (1 Jean 1, 8 ; 1 Jean 3, 6)

Lire la suite
5

Quelle est la différence entre la tentation et le péché ?

Y-a-t-il réellement une différence entre la tentation et le péché ?

Lire la suite
6

Comment vaincre le péché ?

La Parole de Dieu parle d’être « plus que vainqueur » face au péché. Mais comment peut-on l’être ?

Lire la suite