Passer directement au contenu

Que se passe-t-il lorsque nous nous chargeons de notre croix ?

Un avenir glorieux dans la connaissance de Christ.

« Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec. » Romains 1, 16.

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. » 1 Corinthiens 1, 18.

Affranchi du péché

Ce message, ou évangile, est désormais à la portée de tous les disciples de Jésus, ceux qui souhaitent être affranchis du péché. Car Jésus a dit lui-même : « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » (Jean 8, 36) Le véritable affranchissement se trouve sur la croix. Nous expérimentons la liberté lorsque nous sommes crucifiés avec lui, lorsque nous souffrons et devenons semblables à lui dans sa mort. Le diable ne peut rien faire lorsque les convoitises ont été crucifiées, car c´est cela qui est la véritable source de puissance.

Ce qui est si bon, c’est que lorsque nous sommes lassés de nous-mêmes, que nous savons que nous sommes « vendus au péché » – nous sommes en faillite – nous pouvons nous tourner vers lui, permettre que nous soyons crucifiés, et expérimenter que sa mort commence à agir en nous, contre toutes ces convoitises et ces désirs. (Matthieu 11, 28-30)

La force qui nous a été transmise par le message de la croix est une force avec laquelle nous pouvons mettre toutes les choses en ordre selon la sagesse de Dieu. Progressivement, plus le temps passe et que nous marchons dans la lumière que Dieu nous donne, en mettant à mort le péché dans notre chair qui nous est révélé, nous remarquons que la vie de Jésus se manifeste dans notre corps. (2 Corinthiens 4, 10-12) Là où auparavant nous étions amers et exigeants, nous devenons une bénédiction. Là où nous étions anxieux et découragés, nous devenons remplis de foi et de force d´action. Là où nous jugions auparavant, pleins de rancune, nous apprenons à pardonner et à édifier. Au lieu de créer des querelles et des conflits lorsque nous sommes blessés dans nos sentiments ou que notre avis est contredit, nous devenons des exemples en douceur, en bonté et en patience. Au fur et à mesure que nous refusons nos propres convoitises, nous acquerrons les vertus de Christ.

Notre désir pour ce qui est bien grandit, et notre manière de penser a évolué par rapport au début. Peut-être que l´égoïsme nous liait auparavant, mais lorsque nous nous humilions en renonçant à notre propre volonté, nous sentons qu´une mort au péché a lieu – une libération à l’égard du péché. C´est la mort de Christ – la « mort de Jésus » dont Paul parle dans 2 Corinthiens 4, 10. Là où auparavant nous étions en proie à l’agitation et au stress, c´est désormais le calme et la paix qui règnent. La vie devient paisible ; nous sommes affranchis du « stress” » engendré par la recherche de l´honneur et de la grandeur dans ce monde et par tout le tracas terrestre qui vient des désirs de la chair.

« Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus ; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. » 2 Corinthiens 4, 7-10.

Quelle puissance fut manifestée par la vie que Paul vivait ! Paul était saisi par le message de la croix, et par les possibilités qu´une « vie crucifiée » lui offraient, en suivant Jésus qui a été rendu parfait au travers de ses souffrances. Nous pouvons avoir part à la même puissance et à la même vie en abondance. L´évangile n´instaure aucune limite à ce que nous pouvons atteindre dans la vie de Dieu. Si nous aimons le message de la croix, nous pourrons « connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort. » Philippiens 3, 10. « En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection… » Romains 6, 5.

Un membre du corps de Christ

Sur la croix, nous avons communion les uns avec les autres, et avec tous ceux qui sont également sur la croix. La véritable assemblée est l´assemblée sur la croix, où l´inimitié est mise à mort, et où nous sommes unis dans un seul corps nouveau, qui est appelé le « corps de Christ ». (Éphésiens 2, 14-16)
C´est seulement par la croix que l´inimitié peut être mise à mort et que nous pouvons tous être unis dans l´amour et la bonté. Sur cette glorieuse croix, nous revêtons quelque chose de nouveau qui est composé de « miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience, Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. » Colossiens 3, 12-13.

Lorsque le message de la croix agit dans notre vie personnelle, et que nous vivons ainsi une « vie crucifiée » nous expérimentons une vie bénie en toutes circonstances, un avenir glorieux nous attend, et nous faisons l’expérience que nous avons communion avec Jésus-Christ et tous les autres disciples qui vivent une vie active et crucifiée.

1

Le message de la croix : Introduction

La croix est l´un des symboles du christianisme les plus connus, mais sa signification va bien au-delà de la croix du Calvaire.

Lire plus
2

Qu´est-ce que « la croix ? »

Les Ecritures parlent en réalité de trois croix.

Lire plus
3

La première croix : la croix du Calvaire

C´est la croix qui mène au pardon des péchés.

Lire plus
4

La seconde croix : crucifier le vieil homme et la chair avec ses passions et ses convoitises

Cette « crucifixion » est nécessaire si nous voulons devenir des disciples.

Lire plus
5

La troisième croix : nous charger chaque jour de notre croix en tant que disciples

Avec la troisième croix, tout notre être intérieur peut être transformé à l´image de Christ.

Lire plus
6

Que se passe-t-il lorsque nous nous chargeons de notre croix ?

Un avenir glorieux dans la connaissance de Christ.

Lire plus
Suivez-nous