La seconde croix : crucifier le vieil homme et la chair avec ses passions et ses convoitises

Ceux qui sont véritablement fatigués de leur propre péché et qui ont un réel désir d´entrer dans une nouvelle vie, sont amenés à la repentance par la bonté de Dieu. (Romains 2, 4) « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur... » Actes 3, 19. Le fait de se convertir est une décision qu´une personne prend de tout son cœur pour se repentir de ses anciens péchés, et pour se détourner du monde. Après avoir vécu selon les plaisirs passagers du péché, elle décide de vivre à 100% pour Dieu, sans aucun mélange. Par la miséricorde de Dieu, nous recevons le pardon de nos péchés, par une grâce imméritée, et le fondement pour une nouvelle vie est désormais posé. (Actes 3, 19, Actes 26, 18)

Crucifier le « vieil homme » (Romains 6, 6 ; Ephésiens 4, 17-24)
Pour parvenir à une nouvelle vie, nous devons nous dépouiller du « vieil homme » – c’est-à-dire de notre ancienne vie. (Ephésiens 2, 2-3 ; Ephésiens 4, 22-24) Notre « vieil homme » est notre entendement avant la conversion, qui faisait que nous permettions au péché de régner dans notre vie, et que nous n´avions pas pris une décision consciente de résister au péché et que nous préférions céder à la tentation. Il est clair qu´il est impossible de cesser de pécher si notre « vieil homme » continue à être actif dans notre vie. Nous aurons alors besoin d´être pardonnés pour les mêmes péchés commis jour après jour. Croire que nous pouvons obtenir la victoire sur le péché sans nous dépouiller du « vieil homme » n´est qu´une tromperie. Cela ne nous amènera qu’à un combat qui consistera à conserver une bonne apparence extérieure. Si nous souhaitons faire des progrès spirituels après notre conversion, nous devons déposer, ou crucifier notre « vieil homme ». (Romains 6, 6)

Crucifier le « vieil homme » est un acte de foi, nous décidons de nous dépouiller de notre vieil entendement qui cédait volontairement au péché, et de nous revêtir de « l’homme nouveau » – un nouvel entendement et une nouvelle détermination à résister au péché et vivre une vie crucifiée avec lui. (Ephésiens 4, 17-24) Nous nous considérons comme morts au péché – nous ne servons plus le péché de manière consciente, et nous sommes vivants pour Dieu et ses injonctions – et à la place, notre corps est utilisé pour le servir dans l´obéissance. (Romains 6, 11-14) Nous pouvons nous engager de manière définitive à nous dépouiller de notre « vieil homme » et commencer une nouvelle vie, peu importe où nous sommes – c´est une décision que nous prenons par la foi !

Avoir déposé le vieil homme ne signifie pas que nous n´avons pas de péché dans la chair et que nous ne sommes plus tentés et attirés par nos propres convoitises. (Jacques 1, 14-15) Cela signifie que nous ne vivons plus selon ces convoitises. C’est le nouvel entendement. Ce nouvel entendement ne sert plus le péché, mais déclare au contraire un « Non ! » retentissant lorsque nous sommes tentés. C´est une décision de foi puissante, qui se passe dans notre esprit.

Crucifier la chair avec ses passions et ses convoitises (Galates 5, 24)
Avec ce nouvel entendement, notre chair avec ses passions et ses convoitises peut être crucifiée avec Christ. (Galates 5, 24) La chair est la partie de notre corps du péché dont nous sommes conscients. Naturellement, nous ne pouvons pas crucifier ce que nous n´avons pas reconnu comme étant du péché. Mais dès lors que nous recevons la lumière que quelque chose est du péché, nous devons le crucifier, le livrer à la mort. (Colossiens 3, 5) Lorsque ces convoitises et ces désirs se manifestent dans notre chair, ils doivent être crucifiés – jamais tolérés dans notre cœur et notre esprit – et doivent souffrir jusqu´à ce qu’ils meurent. Cela entraîne une souffrance dans notre chair, car nos propres convoitises et désirs qui y habitent ne sont pas satisfaits. Ces convoitises meurent finalement lorsque nous y renonçons constamment jusqu’à la mort.

Notre esprit, notre vie consciente, qui auparavant, étaient dans les œuvres mauvaises, sont soumis à la volonté de Dieu par la foi. Nous nous considérons comme morts au péché mais vivants pour Dieu. (Romains 6, 11) Lorsqu´une personne continue à vivre dans le péché conscient, c´est parce que le vieil homme est encore vivant, et elle n´a pas la force pour résister au péché – elle est esclave du péché. C´est pourquoi le fait de nous dépouiller du vieil homme nous donne la possibilité de vivre une vie de victoire totale sur le péché conscient, selon la mesure de lumière que nous avons – notre corps n´est plus esclave du péché. « Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. » Romains 8, 12. Les tendances mauvaises de notre chair ne règnent plus sur nous.

Cette croix est pour nous tous qui avons péché et qui avons des tendances pècheresses, mais qui nous sommes repentis et avons décidé de commencer une nouvelle vie.

Glossary

1. Conversion / se convertir : le fait de se convertir consiste à prendre la décision de se détourner du péché et des ténèbres, et de passer de la puissance du diable à celle du Dieu vivant. Nous nous repentons de nos anciens péchés, nous rejetons notre ancienne vie – une vie dans laquelle nous profitions des plaisirs passagers du péché – et nous nous emparons d´un nouvel esprit, un entendement qui est déterminé à résister au péché (dire « Non ! » dans la tentation). Il est également important qu´après la conversion, nous ne retournions pas dans l´environnement qui a pu avoir une mauvaise influence sur nous avant la conversion, sans quoi les choses iront mal à nouveau. (Actes 3, 19, Actes 26, 18, 1 Pierre 2, 1-2)
2. Le « vieil homme » : Notre « vieil homme » est notre entendement avec lequel nous n´avons pas pris une décision consciente de résister au péché. Avec cet entendement, lorsque nous sommes tentés au péché, nous acceptons volontairement de céder à ces tentations dans notre esprit, permettant que ces désirs se manifestent en pensées, paroles et actions impures. (Romains 6, 1-6, Ephésiens 4, 22-24, Colossiens 3, 9-10)
3. L’« homme nouveau » / « nouvel entendement » : l’« homme nouveau » est le nouvel entendement, la nouvelle détermination que nous avons après nous être dépouillés du « vieil homme » C´est une décision de combattre contre le péché, de dire « Non ! » à chaque fois que nous sommes tentés à pécher, afin de vivre dans la justice et la sainteté. (Ephésiens 4, 22-24)
4. Le péché dans la chair : La nature humaine pécheresse dont tous les hommes ont hérité depuis la Chute. Cela signifie qu´en tant qu´êtres humains, nous sommes naturellement tentés par nos pensées et désirs pécheurs. Les termes « péché originel » ou « péché qui habite en nous » sont aussi souvent utilisés pour désigner le péché dans la chair.

1

Le message de la croix : Introduction

La croix est l´un des symboles du christianisme les plus connus, mais sa signification va bien au-delà de la croix du Calvaire.

Lire la suite
2

Qu´est-ce que « la croix ? »

Les Ecritures parlent en réalité de trois croix.

Lire la suite
3

La première croix : la croix du Calvaire

C´est la croix qui mène au pardon des péchés.

Lire la suite
4

La seconde croix : crucifier le vieil homme et la chair avec ses passions et ses convoitises

Cette « crucifixion » est nécessaire si nous voulons devenir des disciples.

Lire la suite
5

La troisième croix : nous charger chaque jour de notre croix en tant que disciples

Avec la troisième croix, tout notre être intérieur peut être transformé à l´image de Christ.

Lire la suite
6

Que se passe-t-il lorsque nous nous chargeons de notre croix ?

Un avenir glorieux dans la connaissance de Christ.

Lire la suite