Comment j’ai pris la bonne décision pour mon avenir

There are times when we are confronted with having to choose which direction to take at a fork in the road of life.

Écrit par Nelly van Stralen
Comment j’ai pris la bonne décision pour mon avenir

« Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité (…) car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours… » Deutéronome 30, 19-20.

Lorsqu’on est jeune, on se retrouve souvent face à des périodes ou à des possibilités qui peuvent sembler attrayantes et innocentes, ou encore inoffensives. Mais en examinant ces possibilités de plus près, on constate qu’elles recèlent une multitude de dangers. Si l’on fait des choix sans prendre le temps de bien analyser ce qui se cache derrière la façade, on risque de le regretter amèrement, d’autant plus qu’on ne pourra pas revenir en arrière. C’est pourquoi il est tellement magnifique de penser que Dieu qui nous a choisis avant la fondation du monde, a en quelque sorte placé un frein dans notre cœur afin que la sagesse puisse nous être révélée et pour qu’elle puisse agir au bon moment, si nous sommes obéissants. « Jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs… » 1 Corinthiens 4, 5. Lorsque je regarde en arrière, je me réjouis que Dieu a semé dans mon cœur le désir de faire le bon choix à un moment déterminant de ma jeunesse.

Une nouvelle aventure

Depuis le début de ma vie, Dieu a toujours eu ma vie entre ses mains. J’ai reçu une très bonne éducation chrétienne, et à un moment, j’ai même envoyé une candidature à un institut biblique dans le but de devenir missionnaire. J’aimais vraiment les hommes, et je voulais tant leur parler de mon ami, de Jésus.

Alors que j’étais une jeune femme, j’ai été démarchée pour participer à un concours de beauté en partenariat avec un organisme sportif. On m’offrait la possibilité de changer ma vie quotidienne qui était alors plutôt simple, et je trouvais l’offre attrayante, flatteuse même. Lorsque j’ai annoncé la nouvelle à mes parents, ils ont réagi prudemment certes, mais avec enthousiasme et intérêt. Il n’y avait pas de quoi s’alarmer. Après tout, participer à un événement sportif était quelque chose de sain et de bénéfique pour une jeune fille sportive.

J’ai accepté la proposition, et je me suis embarquée dans ce qui semblait être, au départ, une grande aventure. Un jour, j’ai reçu un message m’annonçant une nouvelle surprenante et inattendue : « Vous faites partie des huit finalistes qui participent au concours de Miss Outdoors Canada. » Au départ j’ai trouvé cela excitant, l’aventure avait été plutôt divertissante jusque là ! 

Mais maintenant, on m’exposait clairement les « attentes » de la commission. Ils ont commencé par me présenter les nombreux avantages. Mais c’est la dernière condition qui m’a interpellée et qui a révélé la sombre réalité de cette aventure !

Qu’est-ce qui était si choquant ?

Je devais me consacrer entièrement à l’Association Nationale des Sports pendant un an, et être disponible en permanence pour la représenter de ville en ville, où qu’ils décident que j’aille.

Je me suis tout à coup sentie prise au piège !

Faire le bon choix

A ce niveau de la compétition, on me mettait clairement la pression pour que je continue et j’ai eu peur de ce que les gens pourraient penser de moi. Mais la simple idée de devoir être à leur service m’a tout à coup tellement perturbée que je n’en dormais plus. Jusqu’à maintenant, l’aventure avait été innocente, voire même divertissante. Mais le fait de me retrouver esclave de ces inconnus, pour ainsi dire, même si ces personnes étaient peut-être bien intentionnées, m’a incitée à tout arrêter. 

Cette nuit-là, j’ai prié à Dieu qu’il m’aide ! Il est écrit en Psaumes 34, 7 que l’ange de l´Éternel campe autour de ceux qui le craignent. C’était certainement aussi le cas pour moi ! En réponse à ma prière, Dieu m’a donné l’assurance nécessaire pour prendre la décision qui était la meilleure pour mon avenir. Je me suis retirée du concours.

Les organisateurs de la compétition ont mis beaucoup de pression sur moi et ne m’ont pas facilité la tâche. Cependant, Dieu s’était suffisamment révélé à moi pour que je puisse dire NON avec assurance ! La pression exercée par nos pairs peut être un de nos plus grands ennemis, et lorsque nous nous plions aux exigences des autres, nous ne pouvons pas voir le chemin que Dieu veut nous faire éviter ou celui sur lequel il veut nous mener. « Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? » Jean 5, 44.

Il y a donc des moments dans la vie où on arrive à une croisée des chemins et où il faut choisir une direction à prendre. Un chemin peut sembler attrayant, offrir des récompenses et des promesses que l’on perçoit bien, mais au final, on se retrouve prisonnier. Si on décide d’emprunter l’autre voie, celle-ci sera certes moins fréquentée, aura moins de récompenses tangibles à offrir, mais elle te mènera à la liberté. J’ai ressenti un énorme soulagement en faisant ce choix et en refusant de me plier à la volonté des hommes. Cela fait maintenant 55 ans que j’ai pris cette décision. J’ai épousé un homme qui craint Dieu et je suis devenue l’heureuse mère de 15 enfants, et la grand-mère de 88 petits-enfants ! Je suis reconnaissante que Dieu m’ait donné la grâce de choisir une vie à ses côtés plutôt qu’un bref moment de gloire et de notoriété.

« Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. » Proverbes 3, 6.

 

Notre page thème à propos des plans et de l’avenir, ainsi que les articles ci-dessous devraient probablement t’intéresser : 

Télécharger gratuitement le E-book

Etre chrétien

Écrit par Elias Aslaksen

Le fait d’être chrétien renferme une vie beaucoup plus profonde que de simplement demander à Jésus d’entrer dans notre cœur et de croire au pardon des péchés. C’est une vie de développement et de croissance dans les vertus de Christ. Cette brochure présente très simplement et clairement les fondamentaux d’une vie de chrétien.