Passer directement au contenu

Pourquoi Dieu m’a-t-il crée ?

Dieu a créé chacun d'entre nous dans un but précis. Nous devons comprendre le but de la vie à laquelle nous sommes destinés.

L’un des passages les plus beaux et les plus favorables à la vie que renferme la Bible se trouve dans le Psaume 139. Ce sont des paroles de David : « Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât. » Psaumes 139, 15-16.

Paul a également écrit dans Ephésiens 1, 4 : « En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui. »

Dieu a créé chacun d’entre nous avec soin et individuellement, et nous sommes “merveilleux” (Psaume 139, 14) Donc s’il a pensé à nous et qu’il nous a créés dans un but précis, nous avons besoin de comprendre son intention quant à la vie qu’il nous a donnée.

Tu m’as façonné un corps

Jésus était auprès de son Père lorsque celui-ci a créé les fondements de la terre comme un sage architecte. Il jouait sur le globe de la terre, mais trouvait son bonheur parmi les fils de l´homme. (Proverbes 8, 22-31) Quand le temps fut venu, Jésus a reçu un corps sur la terre en tant que Fils de l’Homme. C’est dans ce corps que toute la volonté de Dieu a été faite, et non la volonté du corps.

« …Mais tu m’as formé un corps Pour faire, ô Dieu, ta volonté. » Hébreux 10, 5-7

Lorsqu’il eut terminé cette œuvre, et ainsi frayé une voie afin que les fils de l’homme puissent le suivre, il a remis son Esprit entre les mains de son Père, un esprit non corrompu par sa nature humaine et son péché, mais un esprit dans lequel était la plénitude de la nature divine. Le Saint-Esprit fut alors envoyé sur la terre afin de nous guider sur les traces du Maître, afin que nous puissions nous aussi, être participants de la nature divine. (Actes 1, 1-4 ; 2 Pierre 1, 2-4)

Dieu, le Père des esprits (Hébreux 12, 9), qui nous connaissait avant la fondation du monde, nous a donné un corps comme il l’a fait avec Jésus. Son objectif est que nous suivions les traces de Jésus, afin que la volonté de Dieu puisse être faite sur la terre comme au ciel. (Matthieu 6, 10) « Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. » 2 Corinthiens 4, 10. De cette manière, nos esprits sont mis à l´épreuve, et éprouvés comme l´or est éprouvé par le feu, afin d´être dignes de la vie éternelle. (1 Pierre 1, 6-7)

Un plan parfait pour notre vie

Dieu a préparé des œuvres spécifiques pour chacun de nous. (Ephésiens 2, 10 ; Philippiens 2, 12-14) Il a spécialement prévu un plan pour notre vie de la manière la plus parfaite qui soit afin que nous vainquions le péché dans notre chair, et que notre esprit, pour lequel Dieu est zélé, puisse retourner auprès de lui, rempli des vertus de Christ, la nature divine. Ainsi notre entrée dans le royaume éternel nous sera pleinement accordée. (2 Pierre 1, 2-11)

Dans ce corps, nous avons également une nature humaine, qui a une volonté propre qui est en conflit avec la volonté de Dieu. Notre esprit doit donc lutter contre les désirs et les convoitises de la chair. Les choses qui se passent autour de nous nous influencent, et nous sommes tentés. Des pensées qui ne sont pas de Dieu et qui cherchent à nous éloigner de notre relation avec lui tentent de se manifester. (Jacques 1, 14-15) Nous devons souffrir dans la chair, crucifier notre nature humaine, et mettre fin au péché, exactement comme Jésus le fit, « lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude. » (1 Pierre 2, 21-22 ; 1 Pierre 4, 1-2)

Dieu veut partager sa propre nature avec nous, et le but de notre court séjour sur terre est que nous puissions être transformés, et passer de la nature humaine à la nature divine. (2 Pierre 1, 2-4) Si nous souhaitons être présentés « saints, irrépréhensibles et sans reproche, » entièrement sanctifiés, nous devons travailler à notre salut avec crainte et tremblements. (Colossiens 1, 21-22 ; Philippiens 2, 12)

Le temps est trop précieux, nous ne pouvons pas le perdre à faire notre propre volonté. Nous sommes ici pour faire la volonté de Dieu et pour cela, nous avons besoin d’être extrêmement humbles, de reconnaître nos faiblesses en tant qu’êtres humains, et de nous présenter devant le trône de la grâce, où nous pouvons recevoir l’aide dont nous avons besoin pour vaincre le péché, comme Dieu l’a prévu et promis. (Hébreux 4, 16) Le Saint-Esprit qui a guidé Jésus au travers de sa chair va aussi nous guider au travers de la nôtre. C’est pourquoi il est écrit en Romains 8, 28 : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Le désir de Dieu pour nous

Nous étions connus d’avance et prédestinés à être semblables à l’image de Jésus. (Romains 8, 29-30) Dieu désire que nous gagnions la nature divine, c’est-à-dire la vie éternelle. Nous devons vaincre le péché, et en faisant cela, édifier le corps de Christ, l’assemblée qui sera à sa gloire aussi bien au ciel que sur la terre. C’est la raison pour laquelle il nous a si soigneusement et si merveilleusement formés.

C’est pourquoi Paul nous exhorte à « marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix. » Ephésiens 4, 1-6. De cette manière, nous affermissons notre vocation et notre élection. (2 Pierre 1, 10-11)

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

J’ai été crucifié avec Christ

Cette brochure se fonde sur les paroles de Paul en Galates 2, 20 : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Ici, Elias Aslaksen explique ce que cela signifie et comment le lecteur peut parvenir au même témoignage que Paul dans sa propre vie.

Suivez-nous