Passer directement au contenu

7 conseils pour des parents chrétiens

Une saine doctrine pour nous permettre de faire de notre foyer un coin de paradis pour nos enfants.

La saine doctrine doit être présente dans le foyer. Par la saine doctrine, le cœur des pères se tourne vers les enfants, et le cœur des enfants se tourne vers les pères. (Malachie 4, 6) Ceci contraste fortement avec la froideur et la solitude qu’un bon nombre d’enfants expérimentent au quotidien, bien qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin, par exemple en vêtements et en nourriture.

Soyez bienveillants

Il est bon pour les enfants de ressentir que leurs parents ont de la compassion et qu’ils s’intéressent à leurs circonstances, pour qu’ils ne se sentent pas seuls avec leurs fardeaux. Les parents doivent avoir un contact avec leurs enfants qui leur permette de sentir tout de suite si quelque chose ne va pas, sans pour autant dominer sur eux ni être constamment “sur leur dos”. Lorsque l’atmosphère qui règne dans le foyer est ouverte, les enfants peuvent eux-mêmes parler de ce qui les tourmente. Une telle relation de confiance a beaucoup de valeur.

Laissez le boulot au boulot !

Il est important de mettre de côté par la foi le stress et les soucis de la vie professionnelle, pour participer aux tâches du foyer et être présent quand on est à la maison. Si on n’a pas la victoire sur les soucis, cela peut rapidement avoir un effet domino et occasionner beaucoup de souffrances, tout particulièrement pour les enfants. On n’arrive peut-être pas à supporter la souffrance jusqu’au bout quand on est par exemple humilié ou qu’on rencontre d’autres adversités. Cela doit être livré à la mort de Christ, pour qu’on puisse bénir sa maison quand on rentre chez soi.

Connaissez vos brebis

Il faut garder les jeunes d’une bonne manière, pour pas qu’ils ne s’empêtrent pas dans des choses qui pourraient détruire leur vie. Il est important de prendre le diable de vitesse et de bien connaître ses brebis. ”Connais bien chacune de tes brebis, donne tes soins à tes troupeaux !” Proverbes 27, 23. Cela fait du bien aux enfants qu’on fixe des limites. Quand ces limites sont assez étendues pour donner à l’enfant l’espace nécessaire pour se développer de manière saine, elles sont perçues comme une manifestation d’amour et de sollicitude.

Les limites doivent être aussi relâchées que possible, mais là où il y en a, il faut réagir quand on les transgresse. A l’intérieur des limites doivent régner la bénédiction et la bonté. Les parents doivent veiller à cela. Il faut “tenir la bride” plus fermement pour certains enfants, même à l’intérieur d’une même famille. En toutes choses, c’est l’amour pour les enfants qui doit être la force motrice, pas l’orgueil des parents.

Ayez une relation authentique avec Dieu

Dieu nous a donné des talents et des dons différents. A ses yeux, personne n’a moins de valeur qu’un autre. C’est dans la situation qu’est la nôtre que nous avons la possibilité d’être remplis de toute la plénitude de Dieu. Ce n’est que de la vanité et de la bêtise de s’efforcer “d’être à la hauteur” par rapport à d’autres personnes. Le vrai bonheur se trouve dans notre relation authentique avec Dieu. C’est ainsi que nous pouvons apporter à nos enfants quelque chose qui vient du Ciel. Cela n’a aucune importance que l’on habite dans une maison grande ou petite. En revanche, cela a une très grande importance que les parents aient une bonne relation l’un avec l’autre et que les enfants ressentent de la sécurité, de la sollicitude et un amour sans aucune réserve.

Soyez souples dans votre relation avec eux

Quand les enfants deviennent des adolescents, il est important pour nous qui sommes parents de mettre un peu de côté notre rôle d’éducateurs pour préférer être des conseillers et de bons interlocuteurs pour dialoguer avec nos enfants. Ils doivent progressivement devenir plus indépendants, d’une manière naturelle. C’est aussi bon de se souvenir des anniversaires et autres fêtes, de marquer le coup quand ils remportent une victoire et de les soutenir quand ils subissent des défaites, sans pour autant les importuner. Si on est attentifs à leur situation, on peut intervenir à bon escient, comme l’aigle qui jette ses petits hors du nid, tout en étant prêt à les rattraper s’ils ne s’en sortent pas.

Soyez reconnaissants pour chacun d’eux

Certains enfants sont très ouverts et spontanés, et n’ont pas de mal à s’exprimer. D’autres sont plus timides et réservés. Certains sont faciles et dociles, d’autres sont plus difficiles et rebelles. Cela peut aussi venir de maladies ou de troubles psychologiques. Tous les enfants doivent pouvoir sentir que papa et maman sont attentifs à leurs besoins et qu’ils les aiment tels qu’ils sont. Ils ne doivent pas avoir l’impression que leurs parents cherchent leur propre honneur ou qu’au contraire ils ont honte d’eux.

Les parents ont besoin de manifester de la bonté envers tous leurs enfants, et il est bon de prier pour eux et de leur donner du temps quand ils sont un peu distants. Les parents doivent s’efforcer d’avoir une bonne relation avec chacun des enfants, quels que soient les choix personnels qu’ils font. Il faut aussi être aux côtés de ceux qui font d’autres choix que leurs parents pour leur vie. “Celui qui souffre a droit à la compassion de son ami, même quand il abandonnerait la crainte du Tout-Puissant.” Job 6, 14.

Soyez riches en amour

“ Et ce que je demande dans mes prières, c´est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ.” Philippiens 1, 9-10. Pour ce qui nous concerne, la connaissance est souvent très grande, mais ne faudrait-il pas prier plus pour que cette connaissance augmente de plus en plus en amour ?

Il y a beaucoup de froideur de sentiments dans notre chair, même là où nous ne l’imaginons pas. La plupart des gens n’imaginent probablement pas qu’il y a des montagnes avec de la neige en Afrique, mais c’est le cas. De la même manière, il peut y avoir beaucoup de froideur de sentiments cachée en nous. Nous avons tous besoin d’être en relation avec l’Esprit de vérité pour reconnaître la vérité. Il peut alors nous parler et nous montrer ce que nous ne voyons pas, même si nous avons la “bonne compréhension des choses”. Y a-t-il un endroit où le soupir des prémices – “misérable que je suis !” – se fait entendre plus souvent que dans le foyer ? (Romains 8, 24)

Dans ton foyer, tu as une assemblée dans ta maison. (Romains 16, 5) Tu as là un endroit où tu peux t’exercer et travailler pour que les enfants sentent vraiment que le royaume de l’enfance et un royaume des Cieux. Dieu, qui voit ce qui est caché, te récompensera alors aussi dans ce qui est visible et manifeste.

Cet article a été traduit à partir du norvégien, et c´est une version abrégée du chapitre “La Sainte Doctrine” issue de l’ouvrage “« Berger et Prophète », publié par les ”Editions Trésors Cachés” en 2004.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag

Les fondamentaux

Découvre comment la parole de Dieu te lance un défi et te permet de vivre à 100% selon sa volonté, pour que tu ne sois plus obligé de tomber dans le péché, et pour que tu puisses vivre une vie de victoire.

Télécharger le e-book gratuitement

L’Evangile de Dieu

La grâce signifie que tous nos péchés nous sont pardonnés lorsque nous les confessons. Mais cela signifie aussi que nous recevons la force pour obéir à la vérité avec laquelle Jésus est venu. Dans ce livre, Sigurd Bratlie développe ce sujet en nous dévoilant le vrai Evangile de Dieu, qui est l’obéissance de la foi.

Suivez-nous